1

1 Kéfa à Ya'aqov, Adôn et surveillant de la sainte assemblée, sous le Père de tous, à travers Yéshou'a le Messie, soit le shalom pour toujours.

2 Sachant, mon frère, ton désir ardent de ce qui est à l’avantage de nous tous, je te prie et te supplie de ne communiquer les livres de mes prédications à personne des Goyim, ni de notre Nation, sans épreuve probatoire, 

3 mais si quelqu’un s’avérait et fut jugé digne, alors confie-les lui, selon le mode de transmission par lequel Moshé transmit aux soixante-dix qui succédèrent à sa chaire.

4 C’est pourquoi aussi le fruit de cette précaution apparaît même jusqu’à maintenant. Car ses compatriotes gardent la même règle monarchique et politique partout, étant incapables de penser autrement ou de sortir de la voie des Écritures tant révélatrices.

5 Car selon la règle qui leur a été promulguée, ils s’efforcent de corriger les discordances entre les Écrits.

6 Si quelqu’un ne connaissant probablement pas les traditions se confond dans les différentes déclarations des Prophètes, c’est pourquoi, ils ne recommandent à personne d’enseigner, à moins qu’il n’apprenne d’abord comment les Écritures doivent être utilisées.

7 Et ainsi, ils ont parmi eux, un seul É.lohim, une seule Torah, une seule espérance.

*

2 des Goyim : ceux en voie de conversion.

 

notre Nation : Israël.

sans épreuve probatoire : sans vérifier que la personne a une connaissance exacte de la Torah écrite et orale.

3 selon le mode de transmission : ainsi que l'enseigne la Mishna : "Moshé reçut la Torah du Sinaï, il l'a transmit à Yéhoshou'a... " (Pirqé Avot 1:1).

4 étant incapables de penser autrement : ils ne pensent que par la pensée Divine qui est la Torah et la Tradition, et rejettent ce qui est extérieure à Sa pensée.

5 la règle : contenue dans la Torah orale, qui permet de comprendre les révélations divines et les interpréter, et elles sont enseignées dans la B'raïta de Rabbi Ishmaël.

​​​​