3

1 Ainsi, pour qu'une telle chose n'arrive pas, j'ai considéré approprié et je t'ai demandé de ne communiquer les livres de mes prédications à personne ni de notre Nation ni d'une autre Nation sans épreuve probatoire
2 mais si quelqu'un s'avérait et fut jugé digne, alors confie les lui, selon le mode de transmission par lequel Moshé transmit aux soixante-dix qui succédèrent à sa chaire.
3 Et qu'ils gardent la émounah, et propageant partout la règle de la vérité, expliquant toutes choses selon notre Tradition.
4 Et qu'ils ne soient pas traînés vers le bas par l'ignorance, en étant attirés dans l'erreur par les conjectures de la pensée, et qu'ils n'entraînent pas les autres dans le même trou de perdition.
5 Je t'ai révélé ces choses qui me paraissent bonnes, et ce qui te paraît bon, mon Adôn, exécutes-le convenablement. Au revoir.

*

3 la émounah : dans le Tsadik de vérité.

la règle de la vérité : la Torah écrite et les Prophètes.

selon notre Tradition : la Torah orale.