Copie de pomegranate-4498054_1280.jpg

Histoire

_____

_____

Une fois qu'HaShem a fait sortir le peuple d'Israël d’Égypte, Il lui donna la Torah et Ses mitsvot, dont les shalosh régalim, les trois principaux Rendez-Vous Divins. En plus de ces trois piliers que sont Pessah, Shavouôt et Soukkot, le Saint Béni Soit-Il donna à Son peuple un Jour de réjouissance et paradoxalement de jugement, à publier au son du shofar, corne de bélier servant à sonner pour attirer l'attention des enfants du Très-Haut.

Références

« Parle aux enfants d'Israël, et dis : Le septième mois, le premier jour du mois sera pour vous un shabbat de repos, rappelé par la térou'ah, un Rendez-vous consacré. Aucun service d’œuvre ne sera fait, vous approchez un feu à HaShem » (Vayiqra/Lévitique 23:24-25)

 

Qorbanot

(Offrandes)

 

« Le septième mois, le premier jour du mois, ce sera pour vous une rencontre sacré. Vous ne ferez aucun ouvrage de service. Ce sera pour vous un jour de sonnerie. Vous offrirez une offrande, d'une agréable odeur pour HaShem, un jeune taureau, un bélier, et sept moutons d'un an sans défaut. Leur offrande, semoule mélangée d'huile, trois dixièmes par taureau, deux dixièmes par bélier, et un dixième pour chacun des sept moutons. Vous offrirez un bouc en péché, pour votre expiation. A part la montée du mois, avec son offrande, la montée permanente avec son offrande et leurs libations, en règle, en odeur agréable, feu pour HaShem » (Bamidbar/Nombres 29:1-6)

Kétouvim

(Écrits)

« Tout le peuple se réunit comme un seul homme sur la place qui est face à la porte des Eaux. Ils disent à ‘Èzra ; l’actuaire de faire venir l’acte de la Torah de Moshéh, dont HaShem avait donné l’ordre à Israël. ‘Èzra, le cohen, fait venir la Torah face au rassemblement, aux hommes, aux femmes aussi et à tous ceux qui discernent pour entendre, au premier jour de la septième lunaison [Rosh Hashanah]. Il la lit, face à la place qui est face à la porte des Eaux, dès la lumière jusqu’au milieu du jour, devant les hommes, les femmes, les discerneurs. Les oreilles de tout le peuple sont à l’acte de la Torah.

 ‘Èzra, l’actuaire, se dresse sur une tour de bois qu’ils avaient faite pour le propos. Se dressent près de lui Matityah, Shèma‘, ‘Anayah,

Ouryah, Hilqyah, Ma‘asséyah, à sa droite, et à sa gauche, Pedayah, Mishaél, Malkyah, Hashoum, Hashbadana, Zekharyah, Meshoulâm. ‘Èzra ouvre l’acte aux yeux de tout le peuple. Oui, il était au-dessus de tout le peuple, et quand il l’ouvre, tout le peuple se lève. ‘Èzra bénit HaShem, l’E.lohim, le grand. Et tout le peuple répond « Amén ! Amén ! » à l’élévation de leurs mains. Ils s’inclinent et se prosternent pour HaShem, narines à terre Yeshou'a, Bani, Shérébyah, Iamîn, ‘Aqoub, Shabtaï, Hodyah, Ma‘asséyah, Qelita, ‘Azaryah, Yehozabad, Hanân, Pelayah et les Lévy font discerner au peuple la Torah. Le peuple reste levé. Ils crient l’acte de la Torah d’E.lohim distinctement, y mettant de la perspicacité ; ils discernent la criée.

Nehèmyah, lui, le Tirshata, ‘Èzra, le cohen, l’actuaire, les Lévy qui font discerner le peuple, disent à tout le peuple : « Ce jour est consacré à HaShem, votre E.lohim. Ne vous endeuillez pas, ne pleurez pas ! » Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la Torah.

 Il leur dit : « Allez ! Mangez des crèmes, buvez des douceurs, envoyez des portions à qui n’a rien de prêt pour lui. Oui, le jour est sacré pour notre Adôn. Ne soyez pas peinés ! Oui, le ravissement d'HaShem sera votre retranchement. » Les Lévy font taire tout le peuple pour dire : « Chut ! Oui, le jour est sacré ! Ne soyez pas peinés ! » Tout le peuple va manger, boire, envoyer des portions, faire grande joie: oui, ils ont discerné les paroles qu’ils lui ont fait connaître. » (hémyah/Néhémie 8:1-10)

* * *

Au niveau de la Torah orale, tout un Traité du Talmud est consacré à cette Fête, la Massékhèt "Rosh Hashanah".

Dans le Mishné Torah du Rambam, ce sujet est ramené dans le séfer Zémanim, chapitres "Shevitat Yom Tov", et "Shofar, Soukkah véLoulav".

Dans le séfer Hamitsvot du Rambam, il s'agit des mitsvot 102 (se reposer des travaux durant Rosh Hashanah), n°103 (ne pas faire de travaux interdits), n°116 (écouter le shofar, pour les hommes) et n°388 (apporter des offrandes supplémentaires).

Dans le Shoulkhân 'Aroukh, le code des lois d'Israël, ces lois sont traitées dans la section 'Orah Hayim' : les lois de Yom Tov (chapitres 495 à 529) et les lois de Rosh Hashanah (chapitres 581 à 603).

Dans le "Kitsour Shoulkhân 'Aroukh", l'abrégé du code des lois d'Israël (du rav Shlomo Ganzfried), les lois sont traitées dans le Volume II, chapitres 128 et 129. Et pour les lois de Yom Tov, dans le Volume II, chapitres 98 à 103.