1

1 Rouleau des engendrements de Yéshou'a, Messie, bèn David, bèn Avrahâm.

2 Avrahâm engendra Yitshaq, Yitshaq engendra Ya'aqov, Ya'aqov engendra Yéhoudah et ses frères.

3 Yéhoudah engendra Perèts et Zarah, Perèts engendra Hètsrôn, Hèstrôn engendra Râm,

4 Râm engendra 'Aminadav, 'Aminadav engendra Nahshôn, Nahshôn engendra Salmah,

5 Salmah engendra Bo'az, Bo'az engendra 'Oved, 'Oved engendra Ishaï,

6 Ishaï engendra David, le Roi. David engendra Shélomoh,

7 Shélomoh engendra hav'âm, hav'âm engendra Aviyah, Aviyah engendra Assa,

8 Assa engendra Yéhoshafat, Yéhoshafat engendra Yéhorâm, Yéhorâm engendra Ahazyahou,

9 Ahazyahou engendra Yoash, Yoash engendra Amatsyahou, Amatsyahou engendra 'Ouziyah,

10 'Ouziyah engendra Yotâm, Yotâm engendra Ahaz, Ahaz engendra Hizqiyahou,

11 Hizqiyahou engendra Ménashéh, Ménashéh engendra Amôn, Amôn engendra Yoshiyahou,

12 Yoshiyahou engendra Yékhonyah et ses frères, lors de l'exil de Bavèl.

13 Après l'exil de Bavèl, Yékhonyah engendra Shéaltiel, Shéaltiel engendra Zéroubavèl,

14 Zéroubavèl engendra Avihoud, Avihoud engendra Avner, Avner engendra Eliyaqim, Eliyaqim engendra 'Azour,

15 'Azour engendra Tsadoq, Tsadoq engendra Yakhîn, Yakhîn engendra Elihoud,

16 Elihoud engendra El'azar, El'azar engendra Matân, Matân engendra Ya'aqov,

17 Ya'aqov engendra Yosef ; Yosef, à qui Miryâm la jeune fille était fiancée, engendra Yéshou'a.

18 Et voici toutes les générations d'Avrahâm à David : quatorze générations, et de David à l'exil de Bavèl : dix-sept générations, et de l'exil de Bavèl jusqu'au Messie : quatorze générations.

19 Et voici l'engendrement de Yéshou'a, Messie : sa mère Miryâm était méqoudéshèt à Yosef. Avant qu'ils ne se rencontrent, elle fut trouvée l'ayant dans le ventre par la rouah haqodesh.

20 Yosef, son homme, était un tsaddiq, et ne désirant pas sa disgrâce, voulut la délier en secret.

21 Réfléchissant à ces choses, voici, un messager de l'Adôn lui apparut en songe, et dit : « Yosef bèn David, ne crains pas de prendre avec toi Miryâm, ta femme, car ce qui s'engendre en elle est de la rouah haqodesh.

22 Elle t'engendrera un fils, et tu appelleras son nom Yéshou'a, car c'est lui qui délivrera son peuple de ses fautes.»

23 Et tout cela arriva pour accomplir ce qu'avait dit l'Adôn par Son navi, disant :

24 « Voici, la jeune fille sera enceinte, elle enfantera un fils, et on criera son nom : 'Immanouel » signifiant "E .l avec nous".

25 Yosef, s'étant réveillé du sommeil, fit selon ce que lui avait ordonné le messager de l'Adôn, et prit avec lui sa femme.

26 Et il épousa sa méqoudéshèt, et elle lui engendra un fils et il l'appela Yéshou'a.

*

 

1 engendrements : « Nos Sages enseignent : dans la Torah, tous les mots "toldot" (engendrements), sont écrits sans la lettre ו vav, sauf deux : « voici les engendrements des Cieux et de la Terre » (Béréshit/Genèse 2:4) et « voici les engendrements de Pérets » (Routh/Ruth 4:18). Le premier verset décrit le début de la Création avant l'apparition de l'ange de la mort. A ce moment-là, le mot « générations » étaient complet (avec un ו vav). Après la faute d'Adâm et Havah, HaShem réduisit tous les mots « générations » en leur soustrayant leur vav. Cependant, le mot « générations » de Pérets est écrit avec un vav parce qu'il est l’ancêtre du Messie. A sa venue, HaShem « effacera la mort à jamais » (Yésha'yahou/Isaïe 25:8) » (Méam Loez Routh 4:18).

Le fils de Yéhoudah est appelé Pérets car "tu as percé une sortie" (Béréshit/Genèse 38:29). De même, "monte en face d'eux l'ébrécheur, qui fait une brèche et passe" (Mikha/Michée 2:13), c'est-à-dire le Roi Messie, dont le dévoilement "purifie, blanchi, et épure" (Daniel 12:10). Et alors, ceux-ci "monteront au mont Tsiôn pour juger le mont d''Essav, et à HaShem sera le règne" ('Ovadiyah/Abdias 21).

Messie... David... Avrahâm : les initiales de ces trois mots forment "Adâm".

 

3 Perèts : « Le nom Pérets [« une brèche »] fait allusion à la lune, parfois à l'état de brèche, et parfois pleine, « construite » […]. Comme la lune grossit pour devenir pleine en quinze jours, la monarchie a grandit pour atteindre sa pleine splendeur à la quinzième génération : celle de Shélomoh, en comptant depuis Avrahâm » (Méam Loez Routh 4:18).

5 Salmah : « Salmôn, qui veut dire « vêtement », a été nommé ainsi parce qu'il a enveloppé son âme d'un magnifique vêtement de bonnes actions […] Le nom Salmôn est dérivé du mot soulam, échelle, et est composé des mêmes lettres que Shélomoh. Le Midrash rapporte que jusqu'à Salmôn, des échelles étaient édifiées pour les chefs de Tribus et, après lui, pour les Rois. En d'autres termes, les générations de Pérets jusqu'à Nahshôn se sont élevées d'un échelon à l'autre jusqu'à mériter la Royauté. Les générations suivantes ont, de même, grandit jusqu'à atteindre « le haut de l'échelle » en la personne de Shélomoh qui régnait sur les êtres célestes et terrestres » (ibid 4:19,20).

Bo'az : « Les événements inhabituels ayant conduit au mariage de Bo'az avec Routh ont été arrangés par HaShem pour donner naissance au Roi David. De la même façon, les événements inhabituels ayant conduit à l'union de Yéhoudah et Tamar émanaient du Maître du Monde » (Méam Loez Routh 4:18).

9 : le nom des trois Rois est ajouté selon une version syriaque.

12 Yoshiyahou engendra Yékhonyah : En réalité, Yoshiyahou engendra Yéhoyaqîm qui engendra Yékhonyah. Pourquoi Yéhoyaqîm a-t-il été omis ? Car il est dit à son sujet : "Aucun des siens ne sera assis sur le Trône de David, et son cadavre sera exposé à la chaleur pendant le jour et au froid pendant la nuit. Je le châtierai, lui, sa postérité" (Yirméyahou/Jérémie 36:30-31). Lui a été châtié et a donc été exclu de la lignée messianique, mais son fils Yékhonyah s'est repenti.

 

Il est écrit au sujet de Yékhonyah la chose suivante : " Ainsi Parle HaShem : inscrivez cet homme comme privé d'enfants, comme un homme dont les jours ne seront par prospères, car nul de ses descendants ne réussira à s'asseoir sur le trône de David et à régner sur Yéhoudah" (Yirméyahou/Jérémie 22:30). Cependant, Le Rambam écrit : " Mais après qu'il s'est repenti dans son exil, il est dit au sujet de son fils  Zéroubavèl  : " En ce Jour, dit HaShem Tsévaôt, Je te prendrai,  Zéroubavèl  ben Shéaltiel , toi Mon serviteur, dit HaShem, et Je te considérerai comme un sceau" (Haggaï/Aggée 2:23) " (Mishné Torah, Séfer Hamada, 7:6). En effet, " rien ne résiste à la téshouvah" (Yéroushalmi Pé'ah 1:1, Zohar Mishpatim 106 a-b).

14 : le nom "Avner" est ajouté, selon le manuscrit de Du Tillet.

17 : la traduction suit ici la version syriaque.

18 d'Avrahâm à David : quatorze générations : ainsi qu'il est rapporté : « David devait appartenir à la quatorzième génération afin que Shélomoh soit la quinzième [Il allait être le représentant de la Gloire d'HaShem sur Terre, et son règne représentait l'apogée de la splendeur d'Israël]. La quinzième génération correspondait à la pleine lune qui apparaît le quinzième jour du mois lunaire » (Méam Loez Routh 2:1). Il est de plus rapporté : « David (de valeur numérique quatroze) à la quatorzième génération, est mentionné par allusion dans le verset « lors de sa délivrance, l'un d'eux avança la main » (Béréshit/Genèse 29:28), Yad, main, de valeur numérique quatorze» (Méam Loez Routh 4:18).

« Le Saint, Béni Soit-Il, a dit à David : quel besoin avais-Je de détailler les généalogies de Pérets, Hetsrôn, Ram, 'Aminadav, Nahshôn, Salmôn, Bo'az ou Yishaï si ce n'est pour arriver à toi ! Ce que vise le verset : « J'ai trouvé David Mon serviteur, Je l'ai oint de Mon huile sainte » (Téhilim/Psaume 89:21) » (Béréshit Rabbah 39:10). De même, toute cette généalogie n'a été donnée que pour arriver au Roi Messie descendant de David.

Il y a au total quarante-cinq générations, valeur numérique de "Adâm", car le Roi Messie est celui qui répare totalement la faute.

19 était méqoudéshèt : il s'agit de la première étape du mariage, appelée éroussîn ou qiddoushîn.

L'ayant dans le ventre par la rouah haqodesh : expression midrashique, signifiant qu'elle est tombée enceinte de Yossef avant la dernière étape de leur mariage, mais que ceci a été conduit par HaShem Lui-même, comme il est également dit au sujet de Tamar : « La rouah haqodesh dit : c'est de moi que ces choses sont arrivées » (Béréshit Rabbah 85,12), alors qu'elle est tombée enceinte du père de la lignée messianique hors mariage, et c'est ainsi l'allusion : « Dans la faute j'ai été conçu, et dans le péché s'échauffa de moi ma mère » (Téhilim/Psaume 51:7).

Et toute autre compréhension n'est qu'idolâtrie, car : « Nîmrod prétendait être un dieu, il réussit à convaincre les peuples qu'il avait créé les Cieux et la Terre. L'opinion générale admettait que Nimrod n'était pas né d'une femme et que Kouch n'avait que cinq fils : Séba, Havila, Sabta, Rama et Sabteca. La Torah réfute l'idée répandue que Nîmrod était un dieu [incarné] en précisant clairement et sans aucune ambiguïté que « Kouch engendra Nîmrod » (Méam Loez Béréshit 11:31). Seul un homme descendant du Roi David par son père peut prétendre au Trône d'Israël.

20 Yossef, son homme, était un tsadiq : comme il est dit : "Partout où il est dit "homme" (ish), il s'agit d'un grand Juste dans sa génération, qui est capable d'être un bouclier pour lui-même et pour les autres" (Zohar Routh 77d, Tânhouma Shémini 9).

voulut la délier en secret : car un tel comportement n'était pas adéquat avec son niveau : "Rav donnait des coups de fouet pour des kiddoushîn effectués avec un rapport", car un tel comportement est impudique (Qiddoushîn 12b).

21 ce qui s'engendre en elle est de la rouah hakodesh : comme il est rapporté au sujet de Tamar : « Une Voix est sortie du Ciel et a déclaré : de Moi ! C'est par Ma Volonté que la chose s'est produite » (Rachi sur Béréshit/Genèse 38:26).

Et pourquoi une telle action de la part d'HaShem ? Car « si les moments décisifs pour l'histoire du peuple Juif étaient passés, ces événements n'auraient pas abouti […] Yéhoudah était sur le point de dépasser Tamar et de continuer sa route lorsqu'un ange l'a poussé vers elle. Boaz n'avait plus qu'un jour à vivre lorsqu'il a épousé Routh. Tout ceci nous enseigne que, dès que le moment sera mûr, le Messie ne tardera pas à venir » (Méam Loez Routh 4:18).

22 Elle t'engendrera : la traduction suit ici la version syriaque.

 

23 ce qu'avait dit l'Adôn : dans Yésha'yahou/Isaïe 7:14. Au niveau du sens littéral, le verset fait référence au fils du roi Ahaz, ou selon d'autres Maîtres, au fils du prophète lui-même. Ici Matityahou l'applique par allusion à la naissance du Roi Messie. De même qu'à l'époque d'Ahaz, avant que l'enfant sache choisir le bien, les intentions des rois ennemis seraient anéanties, de même Hordoss et ses intentions disparaîtraient avant que Yéshou'a soit en âge de choisir le bien.

24 Immanouel : cela désigne ici allusivement le Roi Messie. Ce nom signifie "E.l avec nous", E.l étant un des Noms Divins désignant l'attribut de héssed, la bonté. Ceci signifie que Yéshou'a dévoile une dimension de bonté, un "moment de bonne volonté Divine" (Tanya) pour le monde.

26 : la traduction suit ici la version syriaque.