1

1 Shaoul, par appel envoyé de Yéshou'a le Messie par la Volonté d'HaShem, et le frère Sosthenès,
2 à la communauté d'HaShem qui est à Corinthe, à ceux qui ont été consacrés à Yéshou'a le Messie, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Adôn Yéshou'a le Messie, leur Adôn et le nôtre :
3 que la grâce et le shalom vous soient données de la part d'HaShem notre Père et de l'Adôn Yéshou'a le Messie !
4 Je remercie continuellement mon E.lohim à votre sujet, pour la grâce d'HaShem qui vous a été accordée en Yéshou'a le Messie.

5 Car en lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance,

6 le témoignage du Messie ayant été solidement établi parmi vous,

7 de sorte qu'il ne vous manque aucun don, dans l'attente où vous êtes de la manifestation de notre Adôn Yéshou'a le Messie.

8 Il vous affermira aussi jusqu'à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Adôn Yéshou'a le Messie.

9 HaShem est fidèle, Lui qui vous a appelés à la communion de Son Fils, Yéshou'a le Messie notre Adôn.

10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Adôn Yéshou'a le Messie, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

11 Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu'il y a des mahlokèt au milieu de vous.

12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Shaoul ! Et moi, d'Apollos ! Et moi, de Képha ! Et moi, du Messie !

13 Le Messie est-il divisé ? Shaoul a-t-il été dressé pour vous, ou est-ce au nom de Shaoul que vous avez été immergés ?

14 Je remercie HaShem de ce que je n'ai immergé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus

 15 afin que personne ne dise que vous avez été immergés en mon nom.

16 J'ai encore immergé la famille de Stéphanos ; du reste, je ne pense pas que j'ai immergé quelque autre personne.

17 Ce n'est pas pour immerger que le Messie m'a envoyé, c'est pour annoncer la nouvelle, et cela sans la sagesse du langage, afin que le poteau du Messie ne soit pas privé de force.

18 Car la parole du poteau est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une force d'HaShem.
19 Oui, il est écrit écrit : Je détruirai la sagesse des sages, Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.
20 Où est le hakham ? Où est le sofer ? où est le disputeur de ce siècle ? HaShem n'a-t-Il pas convaincu de folie la sagesse du monde ?

21 Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu HaShem dans la sagesse d'HaShem, il a plu à HaShem de sauver les adhérents par la folie de la proclamation.

22 En effet, les Juifs demandent des signes et les Grecs cherchent une sagesse :

23 nous, nous proclamons un Messie dressé ; achoppement pour les Juifs et folie pour les Grecs,

24 mais puissance d'HaShem et sagesse d'HaShem pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.

25 Car la folie d'HaShem est plus sage que les hommes, et la faiblesse d'HaShem est plus forte que les hommes.
26 Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de hakhamim selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.

27 Mais HaShem a choisi les choses folles du monde pour confondre les hakhamim ; HaShem a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ;

28 et HaShem a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont,

29 afin que nulle chair ne se vante devant HaShem.

30 Or, c'est par Lui que vous êtes dans Yéshou'a le Messie, devenu pour nous sagesse d'HaShem, justification, consécration, rachat,

31 afin, comme il est écrit, Que celui qui se glorifie se glorifie dans l'Adôn.

*

2 Corinthe : ville située en Grèce, qui abritait un lieu de culte pour l'idole aphrodite, où s'y pratiquait la prostitution sacrée.

appelés à être saints : comme il est écrit dans la Torah : "Soyez saints car Je suis saints" (Vayiqra/Lévitique 11:44).

3-4 : "On introduit des propos par une bénédiction, en louant HaShem et en Lui rendant grâce, car Il est bon" (Tanya, Iguérèt HaKodesh, chap.1).

 

7 don : les dons octroyés par HaShem au travers la rouah hakodesh, le souffle Divin, comme la prophétie, la guérison, la connaissance, etc.

8 pour que vous soyez irréprochables : comme a enseigné le Roi Messie : "soyez intègres, comme votre Père Céleste est intègre" (Matityahou/Mathieu 5:48) car "sans la sanctification, nul ne verra HaShem" (Lettre envoyée aux Hébreux, 12:14).

11 mahlokèt : des controverses sur des sujets de Torah. Nos Maîtres rapportent : "Toute controverse qui est au nom du Ciel est destinée à se maintenir, celle qui n'est pas au nom du Ciel n'est pas destinée à se maintenir. Quelle est la controverse qui est au nom du Ciel ? C'est la controverse entre Hillel et Chamaï. Et celle qui n'est pas au nom du Ciel ? C'est la controverse de Qorah et de toute son assemblée" (Pirqé Avot, 5:17). Les membres de la communauté ne se disputaient pas entre eux pour faire jaillir la lumière et avancer dans la vérité entre les différentes facettes de la Torah enseignées par Shaoul ou Képha, mais pour pinailler ou discutailler inutilement, pour des recherches d'honneurs vaines et des questions d'égos, tels Qorah et son assemblée faces à Moshé.

A ce sujet, le Sifré (Parashat Réé) nous rapporte de ne pas former des clans séparés, comme le recommande la Torah (Dévarim/Deutéronome 14:1), où se situe un jeu de mot : ne soyez pas opposés les uns aux autres, pour ne pas faire de "tonsure" (Qorhah) comme Qorah qui a divisé Israël en différents groupes et a fait une "tonsure" dans le peuple. De plus, il est dit : "Viens voir combien les disputes sont graves ! En effet, le Saint Béni Soit-Il efface le souvenir de toute personne qui prête son concours à une dispute, car il est dit : "Un feu envoyé par HaShem dévora les deux cent cinquante hommes" (Bamidbar/Nombres 16:35) qui s'étaient ralliés à Qorah" (Bamidbar Rabbah 18), ainsi que : "Rabbi Elazar haKapar dit : grand est le shalom, car l'Attribut de Justice ne sévit pas contre les enfants d'Israël quand ils forment un seul groupe, même s'ils se livrent à l'idolâtrie, car il est dit : "Efraïm est attaché aux idoles, laisse-le !" (Hoshé'a/Osée 4:17). Mais dès qu'ils sont divisés, qu'est-il écrit à leur sujet ? "Leur cœur est divisé, maintenant ils vont expier" (Ibid.10:2)" (Midrash Tânhoumah, Tsav).

12 Moi, je suis de... : ce qui signifie "Je comprends et je pratique comme".

13 dressé : Le Messie a été élevé, dressé sur un poteau d'exécution.

17 et cela sans la sagesse [...] ne soit pas privé de force : la sagesse des Nations peut détruire la foi dans la Torah d'Israël et son Messie, car cette sagesse est animale tandis que la Torah relève du spirituel, et il y a guerre entre eux.

18 une folie : le message de la Torah est une sottise à leurs yeux : un homme rendu parfait par HaShem peut-il nous délivrer ?

19 Je détruirai la sagesse... : "Et la sagesse de ses sages périra, Et l'intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra" (Yésha'yahou/Isaïe 29:14).

20 : Peut-on qualifier la sagesse des hakham et des sofrim d'Israël de "sagesse du monde", alors qu'ils enseignent la Torah, la Parole Divine ? Non, il s'agit ici de la position de certains enseignants, particulier des proushim/pharisiens et des tsadouqim/saducéens, qui ne représentent en rien les Maîtres d'Israël, au sujet de l'expiation offerte par la mort du Messie. Certains la considéraient comme folie, mais la majorité du peuple et des Sages l'a accepté, ainsi qu'il est rapporté : « Il y a, dans le Gan 'Eden, un palais appelé le « palais des fils de la maladie ». Le Messie entre dans ce palais et rassemble chaque douleur et chaque châtiment d'Israël. Tout cela vient reposer sur lui. Et s'il ne les avait pas pris sur lui-même, aucun homme n'aurait été capable de porter les châtiments d'Israël pour la transgression de la Torah, car il est écrit : « Certainement ce sont nos maladies qu'il a portées" (Yésha'yahou/Isaïe 53:4) » (Zohar II, 212a), et ces choses sont enseignées en plusieurs endroits de la Torah orale.

22 les Juifs demandent des signes : comme il est dit : "Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui de Yona" (Matityahou/Mathieu 16:4), "Les proushim et les tsadouqim abordèrent Yéshou'a et, pour l'éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel" (Matityahou/Mathieu 16:1), "Alors quelques-uns des sofrim et des proushim prirent la parole, et dirent : Rabbi, nous voudrions te voir faire un miracle" (Matityahou/Mathieu 12:38). Il s'agit là encore des proushim et des tsadouqim, et non des Maîtres d'Israël, comme il est rapporté : "Qu'il ne te vienne pas à l'esprit que le Roi Messie doit faire signes et prodiges" (Mishné Torah, Hilkhot Mélakhim, chap.11). Ces-derniers savaient que le Libérateur ne devait pas venir instaurer la Royauté d'HaShem sur Terre avant une longue période : "Rabbi Yohanân ben Torta dit : « Aqiva, de l’herbe poussera sur tes joues et le fils de David ne sera toujours pas arrivé" (Talmud Yéroushalmi, Taanit 68d ; Ekha Rabbah, Paracha 2).

23 nous proclamons un Messie dressé : Il est dit : "Et comme Moshé dressa le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit dressé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle" (Yohanân 3:14-15), de même qu'HaShem a levé le serpent d'airain dans le désert et quiconque levait les yeux aux Ciel au travers le serpent était guéri, de même HaShem a levé le Messie et quiconque lève les yeux vers HaShem au travers Yéshou'a est délivré. Il y a dans la Torah une allusion à cela, le mot serpent, nahash, possédant la même guématria que le mot Messie.

 

achoppement pour les Juifs : comme il est dit par le prophète : "Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d'achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d'Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Yéroushalayim" (Yésha'yahou/Isaïe 8:14), "Voici, J'ai mis pour fondement en Tsiôn une pierre, Une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ; Celui qui la prendra pour appui n'aura point hâte de fuir" (Yésha'yahou/Isaïe 28:16).

26 il n'y a ni beaucoup de... : Car "c'est par des hommes aux lèvres balbutiantes Et au langage barbare Qu'HaShem parlera à ce peuple" (Yésha'yahou/Isaïe 28:11).

27-28 : Dans la Torah d'Israël, nous voyons que le Saint Béni Soit-Il appelle des personnes avec des faiblesses pour combattre Ses ennemis : Moshé qui avait un problème d'élocution devait parler devant Pharaon, Guidéôn, le plus petit de sa maison, devait battre avec quelques hommes les armées ennemis, David qui était rejeté par sa famille devint le roi d'Israël, etc. Israël, le plus petit de tous les peuples a été choisi pour mener le monde à la Délivrance Finale.

31 Que celui qui : "Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie D'avoir de l'intelligence et de me connaître" (Yirméyahou/Jérémie 9:24).