10

1 Non, je ne veux pas que vous l’ignoriez, frères : nos pères étaient tous sous la nuée ; ils ont tous traversé la mer.

2 Tous ont été immergés, en Moshé, dans la nuée et dans la mer ;

3 tous ont mangé le même aliment du souffle

4 et tous ont bu le même breuvage du souffle : oui, ils ont bu au roc du souffle qui allait avec eux ; et ce roc, c’est le Messie.

5 Mais HaShem ne s’est pas complu dans la plupart d’entre eux, puisqu’ils furent abattus au désert.

6 Tout cela est pour nous devenu typique, pour que nous ne convoitions rien de mal comme ils avaient convoité.

7 Ne devenez pas idolâtres, comme certains d’entre eux dont il est écrit : le peuple s’assoit pour manger et boire; ils se lèvent pour se divertir.

8 Ne putassons pas non plus comme certains d’entre eux ont putassé : il en tomba, un seul jour, vingt-quatre mille.

9 N’éprouvons pas HaShem comme certains d’entre eux l’éprouvèrent : et sous les serpents ils périrent.

10 Ne murmurez pas comme certains d’entre eux murmurèrent ; et ils furent détruits par l’exterminateur.

11 Or tout cela, arrivé typiquement à ceux-là, a été écrit en avertissement pour nous, en qui les fins des ères arrivent,

12 de sorte que celui qui croit tenir debout prenne garde à ne pas tomber.

13 Il ne vous est survenu aucune épreuve autre qu’humaine. HaShem est fidèle : Il ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de vos forces. Oui, avec l’épreuve, Il donne aussi l’issue, le pouvoir de supporter.

 

14 Aussi, mes aimés, fuyez loin de l’idolâtrie.

15 Je vous dis comme à des sages : jugez vous-mêmes ce que je dis.

16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas communion au sang du Messie ? Le pain que nous partageons, n’est-il pas communion au corps du Messie ?

17 Puisqu’il est un seul pain et que nous sommes nombreux en un seul corps, oui, nous partageons tous un pain unique.

18 Regardez l’Israël selon la chair : les mangeurs de sacrifices ne partagent-ils pas avec l’autel ?

19 Que dis-je donc ? Que ce qui est offert aux idoles est réel ? Ou que l’idole est réelle ?

20 Mais ce qu’ils sacrifient est sacrifié aux démons, et non à HaShem. Or, je ne veux pas que vous partagiez avec les démons.

21 Vous ne pouvez boire à la fois à la coupe de l’Adôn et à la coupe des démons. Vous ne pouvez partager la table de l’Adôn et la table des démons.

22 Rendrons-nous jaloux l’Adôn ? Sommes-nous plus forts que Lui ?

23 Tout est permis, mais tout n’est pas utile. Tout est permis, mais tout ne construit pas.

24 Que nul ne cherche rien pour soi, mais pour l’autre.

25 Tout ce qui se vend à l’étal, mangez-le sans rien discriminer en conscience.

26 Oui, à HaShem, la Terre et sa plénitude.

27 Si quelqu’un des non-adhérents vous invite, si vous voulez y aller, mangez de tout ce qui vous sera servi, sans discriminer en conscience.

28 Mais si quelqu’un vous dit : c’est sacrifié à l’idole, n’en mangez pas, à cause de cet informateur et de la conscience.

29 La conscience dont je parle, ce n’est pas la vôtre, mais celle d’autrui. Oui, pourquoi ma liberté serait-elle jugée par la conscience d’un autre ?

30 Et si moi, avec chérissement, je participe, pourquoi serais-je blasphémé pour ce dont je rends grâces ?

31 Ainsi, que vous mangiez, buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire d’HaShem.

32 Ne faites buter ni les Juifs, ni les Hellènes, ni la communauté d’HaShem,

33 comme moi-même aussi je cherche à plaire en tout à tous : je ne cherche pas davantage pour moi même, mais celui du plus grand nombre, pour qu’ils soient délivrés.

*

3 le même aliment du souffle : la manne, l'aliment des Cieux, donné par "le souffle", le mérite de Moshé.

4 le même breuvage du souffle : le puits qui les suivaient, par le mérite de Myriam.

et ce roc, c’est le Messie : c'est un Midrash, qui signifie que la dimension messianique était présente dès le départ, toujours prête à se dévoiler.

7 il est écrit : Shémot/Exode 32:6.

8 : Bamidbar/Nombres 25:9.

9 : Bamidbar/Nombres 21:6.

10 : allusion aux explorateurs (Bamidbar/Nombres 14:37).

13 : HaShem ne se comporte pas en tyran avec Ses créatures, chaque épreuve, chaque souffrance, est finement mesurée pour le bien de l'homme.

16 La coupe de bénédiction...Le pain que nous partageons : lors du séder de Pessah.

23 Tout est permis : dans ce que la Torah permet.

mais tout n’est pas utile : dans le domaine du profane.

25 mangez-le : des animaux non étouffés, mais qui avaient peut-être été offert à des idoles auparavant. Et ceci n'était qu'une étape dans leur conversion, la finalité étant de manger que des viandes kasher. La vie de Torah s’acquerrait alors au fur et à mesure.

26 : Téhilim/Psaume 24:1.

33 je cherche à plaire en tout à tous : faut-il transgresser la Torah pour plaire au plus grand nombre ? Certes non, il s'agit ici de s'adapter à l'autre : avec celui qui était hassid, il était hassid, avec celui qui s'en tenait à la halakha, il s'en tenait à la halakha, avec celui qui était en-dehors de la Torah, il demeurait dans son niveau de Torah mais les rapprochait de la Torah avec amour.