2

1 Écartez donc toute malice et toute ruse, hypocrisie, envies, et toute calomnie,

2 et comme des enfants nouveau-nés, désirez ardemment, le pur lait de la Parole, afin que vous croissiez par lui pour le salut,

3 si vous avez goûté que l'Adôn est bon.
4 En vous approchant près de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais pour HaShem, élue, précieuse,

5 vous aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes construits en une maison inspirée, pour un sacerdoce sacré, afin d'offrir des qorbanot inspirés, agréables à HaShem, par Yéshou'a le Messie.
6 Car il se trouve dans l’Écrit : « Me voici, Je fonde en Tsiôn une pierre, une pierre d'examen, angle de cherté, fondé au fondement. L'adhérent ne s'y hâtera pas. »

7 A vous donc, adhérents, l'honneur ! Pour ceux qui n'adhèrent pas, « la pierre que les bâtisseurs ont rejetée est tête d'angle»,
8 « une pierre d'achoppement et un roc en embûche », ceux qui se heurtent à la Parole et désobéissent à ce pour quoi ils étaient établis.
9 Mais vous, semence choisie, sacerdoce royal, nation consacrée, peuple acquis pour que vous proclamiez les louanges de Celui qui vous appelle des ténèbres à Son admirable lumière,

10 vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, vous êtes maintenant le peuple d'HaShem ; vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.
11 Aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs, à vous abstenir des désirs charnels qui guerroient à l'être.

12 Ayez une belle conduite parmi les goyim, pour que, alors qu'ils vous décrivent comme malfaiteurs, ils puissent observer vos belles œuvres et glorifier HaShem au jour de la visite.

13 Soumettez-vous à toute institution humaine à cause de l'Adôn, soit au roi comme souverain,

14 soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et louanger les bienfaisants.

15 Car telle est la Volonté d'HaShem : faire le bien muselle l'ignorance des hommes insensés,

16 comme libres, mais non comme ceux qui portent leur liberté comme le voile du mal, mais comme des serviteurs d'HaShem.

17 Honorez-vous tous, aimez la fraternité, craignez HaShem, honorez le roi.
18 Serviteurs, soumettez-vous en toute crainte à vos maîtres, non seulement aux bons et doux, mais aussi aux tortueux.

19 Oui, c'est une grâce si quelqu'un peut supporter, par conscience d'HaShem, les tristesses qu'il souffre injustement.

20 Oui, quelle gloire y a-t-il à supporter une gifle après avoir fauté ? Mais si, faisant le bien, vous supportez, c'est une grâce auprès d'HaShem.

21 Oui, vous avez été appelés à cela, puisque le Messie a souffert aussi pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces.

22 Lui qui n'a pas fauté, et « n'a pas de duperie sur sa bouche » ;

23 lui qui, insulté, n'a pas rendu l'insulte, souffrant, n'a pas menacé, mais s'est livré au Juste Juge.

24 Lui qui a porté nos fautes dans son corps sur le bois, pour que, morts aux fautes, nous puissions vivre pour la justice, lui dont la meurtrissure vous a guéris.

25 Car vous étiez comme des brebis égarées. Mais maintenant vous êtes retournés vers le berger, le gardien de vos êtres.

*

2 : en vous attachant au Tsadik, vous rentrez dans une nouvelle dimension de la téshouvah, et vous êtes comparez à des nouveaux-nés.

4 lui : le Roi Messie.

5 une maison inspirée : construisez, ensemble, une demeure pleine de Torah.

afin d'offrir des qorbanot inspirés, agréables à HaShem : afin de remercier, prier et louanger le Créateur, ce qui aura valeur d'un qorbân offert au Temple, ainsi qu'il est écrit :  "Voici la Torah du qorbân de paix [...] si c'est pour un remerciement" (Vayiqra/Lévitique 7:11-12), offrandes qui sont "d'une agréable odeur à HaShem" (Ibid.1:9). Car "la prière remplace les qorbanot" (Bérakhot 26b).

6 il est dit : Yésha'yahou/Isaïe 28:16.

7-8 : comme il est dit dans Yésha'yahou/Isaïe 8:14 et Téhilim/Psaume 118:22.

8 ceux qui se heurtent : allusion aux P'roushim du "parti de la circoncision" qui refusaient la justice acquise en se liant au Tsadik de vérité.

9 Mais vous : vous, l'ensemble du peuple d'Israël.

10 vous qui autrefois n'étiez pas un peuple : HaShem a choisi Avrahâm et sa descendance, puis le peuple s'est formé dans le creuset de l’Égypte pour devenir apte à recevoir la Torah sur le Sinaï, où là le Créateur l'a "pris pour peuple" (Shémot/Exode 19:5-6).

avez obtenu miséricorde : grâce au Roi Messie, comme il est rapporté : "Voici le salut qui nous sauve de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent ! Pour manifester Sa miséricorde envers nos pères, et pour se souvenir de Sa Sainte Alliance" (Loucas/Luc 1:71-72).

11 : sanctifiez-vous et purifiez-vous, en vous liant au Tsadik, par l'étude et la pratique de la Torah, afin de dompter votre âme animale.

12 : provoquez le kiddoush HaShem, la sanctification du Nom Divin par vos beaux comportements, car vous avez été créés dans ce but, ainsi qu'il est dit : "Ce peuple que Je Me suis formé [afin qu’] ils proclament Ma gloire" (Yésha'yahou/Isaïe43 : 21). En effet, "Il convient de proclamer la Présence d'HaShem. afin qu’Il soit connu dans le monde" (Séfer HaMitsvot, mitsvah positive 9), et :  ""Je suis HaShem votre E.lohim, qui vous ai fait sortir du pays d’Égypte pour être votre E.lohim", à condition que vous sanctifiez Mon Nom en public" (Sifra 22:138).

17 honorez le roi : comme il est dit : "Ne maudis pas le roi, même dans ta pensée, et ne maudis pas le riche dans la chambre où tu couches; car l'oiseau du ciel emporterait ta voix, l'animal ailé publierait tes paroles" (Kohélèt/Ecclésiaste 10:20).

19-20 : il existe plusieurs sortes de souffrances : celles dues à nos fautes, celles dues à nos manquement dans l'étude et l'observance de la Torah, et celles qui sont appelées des "souffrances d'amour" : "Rava a dit au nom de Rav Séhorah, qui a dit au nom de Rav Houna : toute personne à qui le Saint Béni Soit-Il tient, Il l'accable de souffrances, comme il est dit : "et celui auquel HaShem tient, Il l'a accablé de maladies" (Yésha'yahou/Isaïe 53:10)" (Bérakhot 5a).

21 vous avez été appelés à cela : en effet, "trois choses sont acquises au prix de souffrances : La Torah, le Pays d’Israël et le monde futur” (Bérakhot 5a).

22 : comme il est écrit en Yésha'yahou/Isaïe 53.