5

1 Mais pour ce qui est des époques et des temps, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive.

2 Car vous savez bien vous-mêmes que le jour de l'Adôn viendra comme un voleur dans la nuit.

3 Quand ils diront : Paix et sécurité ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont pas.

4 Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur;

5 vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres.

6 Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres.

7 Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s'enivrent s'enivrent la nuit.

8 Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de l'amour, et ayant pour casque l'espoir du salut.

9 Car HaShem ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Adôn Yéshou'a le Messie,

10 qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.

11 C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et construisez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites.

12 Nous vous prions, frères, d'avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans l'Adôn, et qui vous exhortent.

13 Ayez pour eux beaucoup d'affection, à cause de leur œuvre. Soyez en shalom entre vous.

14 Nous vous en prions aussi, frères, reprenez les turbulents, consolez ceux qui sont abattus, soutenez les faibles, soyez patients envers tous.

15 Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal ; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous.

16 Réjouissez-vous toujours.

17 Priez sans cesse.

18 Remerciez pour tout, car c'est à votre égard la volonté d'HaShem dans le Messie Yéshou'a.

19 N'éteignez pas la rouah.

20 Ne méprisez pas les prophéties.

21 Éprouvez tout et gardez le bien ;

22 abstenez-vous de toute espèce de mal.

23 Que l'E.lohé du shalom vous consacre, vous, les parfaits, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Adôn Yéshou'a.

24 Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera.
25 Frères, priez aussi pour nous.
26 Saluez tous les frères d'un baiser sacré.

27 Je vous en conjure par l'Adôn, que cette lettre soit lue à tous les frères.
28 Que la bonté de notre Adôn Yéshou'a le Messie soit avec vous !

*

2 comme un voleur dans la nuit : comme il est rapporté : "Trois choses viennent quand on n'y pense pas : le Messie, une trouvaille et un scorpion" (Sanhédrîne 97a). Pourquoi ? Car la venue du Roi Messie ne dépend que de la téshouvah d'Israël, et Seul HaShem connaît le moment opportun pour Son peuple.

3 ils diront : Paix et sécurité : juste avant la guerre de Gog, comme il est écrit : "ils seront tous en sécurité dans leurs demeures [...] un pays ouvert, des hommes tranquilles, en sécurité dans leurs demeures, tous dans des habitations sans murailles, et n'ayant ni verrous ni portes" (hézqèl/Ezechiel 38:8, 11).

Alors une ruine soudaine les surprendra : comme il est dit : "Je fondrai sur des hommes tranquilles [...] tu t'avanceras contre Mon peuple d'Israël, comme une nuée qui va couvrir le pays" (hézqèl/Ézéchiel 38:11 et 16). L'expression Gog ouMagog possède une guématria de 70, car les 70 Nations s'assembleront contre Israël pour le faire disparaître, selon le Téhilim/Psaume 83, et ce sera un temps de grande angoisse, mais le peuple du Très-Haut en sera délivré.

Explication complémentaire : comme au temps de Noah, les hommes auront atteint un tel niveau de péché et d'endurcissement qu'ils ne verront pas le jugement qui fondra rapidement sur eux.

4 pour que ce jour vous surprenne : celui qui veille et prie en tout temps n'a rien à craindre de ce jour, qui ne vient que pour consumer les réshaïm, les méchants.

6 Ne dormons donc pas : ne soyons pas des morts comme les autres, les réshaïm étant appelés "mort" même de leur vivant, tandis que les justes sont appelés "vivant" même de leur mort.

7 ceux qui dorment dorment la nuit : durant l'exil qui est appelé "nuit" par nos Maîtres, les "morts" pratiquent leurs oeuvres mortes.

 

ceux qui s'enivrent s'enivrent la nuit : ceux qui s'abandonnent à leurs passions charnelles ne le font que durant ce temps d'exil, puisque avec le jour, la Délivrance, si ils ne font téshouvah, ils serviront de combustible pour la géhenne, selon l'expression de nos Maîtres.

: comme il est écrit : "Il revêt la justice comme une cuirasse, le casque du salut sur sa tête, il revêt pour vêture l'habit de vengeance, il se drape d'ardeur comme d'un manteau" (Yésha'yahou/Isaïe 59:17). Le mot hébreu pour 'justice' ici est le mot tsédaka. Chaque fois que l'homme donne de l'argent en charité, il place une écaille supplémentaire sur sa cuirasse spirituelle (Tanya), ce qui le protège des attaques des ténèbres, comme il est dit : "la tsédaka sauve de la mort" (Mishléi/Proverbe 10:2).

9 nous a pas destinés à la colère : car il est écrit : "Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée" (Yésha'yahou/Isaie 26:20).

11 construisez-vous : les enfants d'HaShem s'édifient mutuellement, ainsi qu'il est dit : "Rabbi El'azar a dit au nom de Rabbi Hanina : les sages accroissent la paix dans le monde, ainsi qu'il est dit : "tous tes enfants sont des habitués d'HaShem, grande est la paix de tes enfants" (Yésha'yahou/Isaïe 54:13). Ne lis pas "tes enfants [Vanayire]" mais "tes constructeurs [Vonayire]"" (Bérakhot 64a).

19 N'éteignez pas la rouah : par un important relâchement dans votre sanctification.

21 Éprouvez tout et gardez le bien : en chaque chose il se trouve une parcelle de vérité, l'homme doit donc la rechercher et la retirer des ténèbres qui l'enveloppe : « Mange l’intérieur et jette l'écorce » (Haguigah 15b).

 

22 abstenez-vous de toute espèce de mal : ainsi que l'enseigne le Roi David : "éloigne-toi du mal et fais le bien" (Téhilim/Psaume 34:14).

​​