4

1 Or, la rouah le dit en clair : dans les derniers temps, certains apostasieront la émounah pour suivre des souffles errants, des enseignements de démons,

2 par l’hypocrisie de menteurs marqués au fer dans leur propre conscience.

3 Ils empêchent de se marier, de toucher aux nourritures qu’HaShem a créées pour être goûtées avec remerciements par ceux qui adhèrent et qui connaissent la vérité.

4 Car toute créature d’HaShem est belle, et rien n’est à rejeter s’il est pris dans le remerciement.

5 Oui, la Parole d’HaShem et la téfilah le sacralisent.

6 Propose cela aux frères ; tu seras un beau serviteur du Messie Yéshou'a, ayant été nourri par les paroles de la émounah, et par le bel enseignement que tu as suivi.

7 Mais les contes et les mythes, bons pour de vieilles femmes, refuse-les. Exerce-toi à la piété.

8 Oui, la gymnastique corporelle est de peu d’utilité mais la ferveur est utile en tout, ayant la promesse de la vie présente et à venir,

9 paroles de la émounah, dignes de tout accueil !

10 Oui, pour cela nous souffrons et nous luttons, parce que nous avons mis notre espoir dans un E.lohim vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, spécialement de ceux qui adhèrent.

11 Prescris cela et enseigne-le.

12 Que personne ne méprise ta jeunesse, mais sois un exemple pour ceux qui adhèrent, en parole, en conduite, en amour, en émounah, en pureté.

13 Jusqu’à ce que je vienne, vaque à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement.

14 Ne néglige pas le charisme en toi, à toi donné par l’inspiration, avec la sémikhah des anciens.

15 Médite cela, à cela soit présent, afin que ton progrès soit manifeste pour tous.

16 Veille à toi et à l’enseignement ; demeure en cela. Oui, en faisant ainsi, tu sauveras à la fois toi-même et tes auditeurs.

*

3 Ils empêchent de se marier : à l'instar des esséniens, comme il est rapporté : « ils ne se marient pas » (Antiquités Judaïques, XVIII, I:5).

3-5 : ils avaient leur propre kasheroute et ne mangeaient pas de ce que nos Maîtres avaient autorisé.

4 rien n’est à rejeter : dans ce que la Torah permet.

8 la gymnastique corporelle est de peu d’utilité : mais il faudra néanmoins en pratiquer pour "prendre grand soin de notre corps", car la santé du corps fait partie intégrante de la téshouvah d'un homme.