4

1 Aussi, puisque nous avons ce service, ayant été matriciés, nous ne perdons pas cœur.

2 Nous avons rejeté les dissimulations de la honte, ne marchant pas dans l’artifice, n’adultérant pas la Parole d’HaShem ; mais par la manifestation de la vérité, nous nous recommandons nous-mêmes, à chaque conscience d’homme, en face d’HaShem.

3 Mais si notre annonce est voilée, c’est pour les perdus qu’elle est voilée,

4 ceux dont l’élohim de cette ère a aveuglé les pensées, ceux qui n’adhèrent pas, de peur que ne brille pour eux l’illumination annonçant la gloire du Messie, lui-même image d’E.lohim.

5 Non, ce n’est pas nous-mêmes que nous proclamons, mais le Messie Yéshou'a, l’Adôn, nous, vos serviteurs, à cause de Yéshou'a.

6 Oui, HaShem a dit : de la ténèbre resplendira la lumière, Lui qui a resplendi en nos cœurs, pour l’illumination qui pénètre la gloire d’HaShem sur la face du Messie.

7 Nous avons ce trésor dans des vases d’argile, pour que l’excellence de la puissance soit d’HaShem et non de nous-mêmes.

8 Nous sommes pressés en tout, mais non traqués,

9 tourmentés, mais non désemparés, persécutés, mais non dépassés, terrassés, mais non perdus.

10 Nous portons toujours et partout au corps la mise à mort de Yéshou'a, pour que la vie de Yéshou'a dans notre corps soit, elle aussi, manifeste.

11 Oui, vivants, nous sommes toujours livrés à la mort à cause de Yéshou'a, pour que la vie de Yéshou'a, elle aussi, se manifeste en notre chair mortelle,

12 afin que la mort opère en nous, mais la vie en vous.

13 Ayant le même souffle d’émounah, selon le souffle : j’ai adhéré ; oui, je parle ; nous, nous adhérons, donc nous parlons aussi.

14 Nous le savons : Lui qui a réveillé l’Adôn Yéshou'a nous réveillera aussi avec Yéshou'a, pour nous présenter avec vous.

15 Car tout est à cause de vous, afin que le chérissement répandu sur un plus grand nombre rende surabondante la bonté rendue à la gloire d’HaShem.

 

16 Donc, nous ne perdons pas cœur ; même si l’homme extérieur se détruit en nous, l’intérieur, cependant, se renouvelle en nous jour après jour.

17 Car la présente légèreté de notre tourment forge pour nous, d’excès en excès, un poids de gloire éternelle.

18 Ne considérons donc pas le visible, mais l’invisible. Oui, les réalités visibles sont éphémères, mais les invisibles éternelles.

*

4 l’élohim de cette ère : le satân.

lui-même image d’E.lohim : sans péché, à l'instar d'Adâm avant la faute.

6 a dit : Béréshit/Genèse 1:3.

17 : chaque souffrance ressentie dans ce monde produit un très grand mérite pour celui qui souffre, dans le Monde à venir.

18 : reconnaissons que ce monde n'est qu'un corridor vers le Monde à venir, et que tout disparaîtra, à l'exception de la Torah étudiée et des mitsvot accomplies, fondées sur la émounah.