1

1 Shaoul, Silvanus, et Timotheos, à la communauté des Thessaloniciens, qui est en HaShem notre Père et en Yéshou'a le Messie, l'Adôn :

2 que la grâce et le shalom vous soient données de la part d'HaShem notre Père et de l'Adôn Yéshou'a le Messie.
3 Nous devons à votre sujet, frères, rendre continuellement grâces à HaShem, comme cela est juste, parce que votre foi fait de grands progrès, et que l'amour de chacun de vous tous à l'égard des autres augmente de plus en plus.

4 Ainsi nous sommes fiers de vous dans les communautés d'HaShem, à cause de votre persévérance et de votre foi au milieu de toutes vos persécutions et des tribulations, sous lesquelles vous tenez bon.

5 C'est une preuve du juste jugement d'E.lohim, pour que vous soyez jugés dignes du royaume d'HaShem, pour lequel vous souffrez, vous aussi.

6 Car il est de la justice d'E.lohim de rendre l'affliction à ceux qui vous affligent,

7 et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque l'Adôn Yéshou'a apparaîtra du ciel avec les messagers de sa puissance,

8 dans le feu de la flamme, pour punir ceux qui ne connaissent pas HaShem et ceux qui n'obéissent pas à la nouvelle de notre Adôn Yéshou'a.

9 Pour la justice, ils purgeront la peine de perdition, en pérennité, loin de la face de l'Adôn et de la gloire de sa force,

10 quand il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié parmi ceux qui sont consacrés à lui, pour être contemplé dans tous ceux qui auront cru, car notre témoignage auprès de vous a été cru.

11 C'est pourquoi aussi nous prions continuellement pour vous, afin que notre E.lohim vous juge dignes de la vocation, et qu'il accomplisse par Sa Puissance tous les desseins bienveillants de Sa Bonté, et l’œuvre de votre foi,

12 pour que le nom de notre Adôn Yéshou'a soit glorifié en vous, et que vous soyez glorifiés en lui, selon la grâce de notre E.lohim et de l'Adôn Yéshou'a le Messie.

*

5 E.lohim : le Nom E.lohim désigne l'Attribut de Justice, de rigueur, tandis que le Nom Ineffable, composé des lettres Youd, , Vav, , prononcé HaShem, désigne l'Attribut de Miséricorde, d'amour du Créateur.

pour lequel vous souffrez, vous aussi : par les souffrances, notre Père nous nettoie dans ce monde pour pouvoir arriver propre dans le monde futur, et jouir d'une pleine récompense, et c'est ainsi que la Guémara rapporte : "Rabbi E'lazar de Rabbi Tsadok a dit : à quoi sont comparés les êtres justes dans ce monde ? A un arbre dont le tronc se trouve dans un lieu propre, mais dont des branches se déploient dans un lieu malpropre. Quand ces branches sont coupées, l'arbre tout entier se trouve alors dans un lieu propre. De même, le Saint Béni Soit-Il inflige des souffrances aux justes dans ce monde, afin qu'ils héritent du monde à venir, ainsi qu'il est dit : "même si ton début est modeste, ton avenir sera très grand" (Iyov/Job 8:7).

Et à quoi sont comparés les méchants dans ce monde ? A un arbre dont le tronc est situé dans un lieu malpropre, dont quelques branches se déploient dans un lieu propre. Quand ces branches sont coupées, l'arbre tout entier se trouve alors dans un lieu malpropre. De même, le Saint Béni Soit-Il accorde du bien aux méchants de ce monde, afin de les expulser et de les reléguer au niveau le plus bas [la géhenne], ainsi qu'il est dit : "il est un chemin qui paraît droit à l'homme, mais dont l'issue est les chemins de la mort" (Mishléi/Proverbes 14:12)" (Kiddoushîn 40b).

De même : "Tout homme dont les mérites sont plus nombreux que les fautes, on le fait souffrir dans ce monde, comme si il avait brûlé la Torah toute entière, sans en avoir même épargné une lettre. Et tout homme dont les fautes sont plus nombreuses que les mérites, on lui fait du bien dans ce monde, comme si il avait observé toute la Torah, sans omettre même une seule de ses lettres !" (Kidddoushîn 39b). Pourquoi cela ? Car HaShem punit le juste dans ce monde, le nettoyant ainsi de ses fautes, afin qu'il puisse recevoir sa pleine récompense dans le Monde futur. A l'inverse, le méchant reçoit la récompense de son peu de bonnes actions dans ce monde, afin d'être banni du monde futur (Rachi).

6 : Car l'homme sera traité comme il a traité les autres, jugé comme il aura jugé les autres, et mesuré de la manière dont il aura mesuré les autres.

8 dans le feu de la flamme : image symbolisant le jugement, comme il est écrit : "Au jour de la fureur d'HaShem, et par le feu de Sa jalousie" (Tséfaniah/Sophonie 1:18).

9 Pour la justice, ils purgeront la peine de perdition, en pérennité : les justes hériteront du monde futur, l'homme moyen purgera sa peine dans la géhenne, qui dure douze mois au maximum pour cette catégorie, puis en ressortira, tandis que la géhenne ne s'arrête pas pour les grands réshaïm, ainsi qu'il est rapporté : "la peine des mécréants au Gey-hinnom dure douze mois" (Shabbat 33b), et "Il y a cinq choses de douze mois : le jugement de la génération du déluge dura douze mois ; le jugement de Iyov/Job, douze mois ; le jugement de l’Égypte, douze mois ; le jugement de Gog ouMagog à la fin des temps, douze mois ; le jugement des scélérats dans le monde à venir, douze mois " (Mishna Edouyot 2:10). Enfin : « Le Jour du Jugement, à la Résurrection, trois livres seront ouverts : celui des Tsaddikim/Justes parfaits, celui des réshaïm/méchants complets et celui des gens moyens. Les Tsaddikim parfaits seront immédiatement inscrits pour la vie éternelle; les réshaïm complets seront immédiatement désignés pour le Gey-Hinnom. Quant aux autres, ils descendront au Gey-Hinnom et en remonteront » (Rosh Hashanna 16b).

​​