4

1 Moi, le captif dans l'Adôn, je vous prie donc de marcher d'une manière digne de l'appel dont vous avez été appelés.

2 En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l'amour.

3 Empressons-nous de garder l'unité du souffle dans le lien du shalom,

4 un seul corps, un seul souffle, comme vous avez été appelés aussi à un seul espoir par votre appel.

5 Un seul Adôn, une émounah, dans une seule immersion ;

6 un seul E.lohim, Père de tous, celui qui est au-dessus de tout, et pour tous, en tous.
7 Mais à chacun de nous il a été donné une grâce à la mesure du don du Messie.
8 Aussi il est dit : "tu es monté dans les Hauteurs, tu as capturé un captif, tu as pris des dons de l'humain".

9 Le 'tu es monté', qu'est-ce à dire, sinon qu'il est aussi descendu jusqu'aux parties les plus basses de la Terre ?

10 Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté plus haut que tous les Cieux, pour remplir le tout.

11 Il est celui qui a donné des envoyés, des inspirés, des annonceurs, des bergers et des enseignants,

12 en vue de l'organisation des consacrés, pour une œuvre de service, la construction du corps du Messie,

13 jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la émounah et de la pleine connaissance du ben HaShem en homme parfait, à la mesure d'une stature, celle de la plénitude du Messie.

14 Ainsi nous ne serons plus des enfants, ballotés et emportés à tout vent des doctrines, dans ce jeu des hommes où l'astuce conduit vers l'artifice de l'erreur.

15 Vivant en vérité, dans l'amour, nous croîtrons vers lui en tout : en lui qui est la tête, le Messie.

16 Tout son corps est ajusté et affermi par chaque ligament de soutien, selon une opération à la mesure de chaque partie ; et chacune commande la croissance du corps pour sa propre construction dans l'amour.

17 Ceci donc, je le dis et l'atteste en l'Adôn, jamais plus ne marchez comme les Goyim marchent, dans la vanité de leur esprit.

18 Ils sont obscurcis dans leur pensée, étant étrangers à la vie d'HaShem, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de la dureté de leur cœur.

19 Ayant perdu tout sentiment, ils s'adonnent aux désirs, aux oeuvres de l'impureté, tout en cupidité.

20 Mais vous, vous n'avez pas appris ainsi le Messie,

21 si du moins vous l'avez entendu, et si vous avez été instruits en lui de ce qui est la vérité en Yéshou'a :

22 rejeter loin de vous l'ancienne conduite du vieil homme, corrompu en désirs de fraude,

23 pour être renouvelés au souffle de votre esprit

24 et revêtir le nouvel homme, créé selon HaShem dans la justice et la consécration à la vérité.

25 Ainsi, débarrassés du mensonge, dites la vérité chacun à son compagnon, car nous sommes membres les uns des autres.

26 "En colère mais ne fautez pas", ne laissez pas le Soleil se coucher sur votre courroux.

27 Ne donnez pas accès à l'accusateur.

28 Que le voleur ne vole plus ; qu'il peine plutôt de ses propres mains à faire le bien, afin qu'il ait de quoi partager avec celui qui est dans le besoin.

29 Qu'aucune parole pourrie ne sorte de votre bouche mais le bien, pour satisfaire à la nécessité, afin de donner une grâce à ceux qui entendent.

30 D'HaShem, n'attristez pas la rouah hakodesh par laquelle vous avez été scelles pour le jour du rachat.

31 Toute amertume, animosité, colère, cri, blasphème, qu'ils soient enlevés loin de vous, avec tout le mal. 

32 Et, les uns pour les autres, soyez bons et compatissants, vous pardonnant comme HaShem vous a pardonné aussi dans le Messie.

*

8-10 il est dit : Téhilim/Psaume 68:19. Le Rabbi fait un rémez, une allusion avec ce passage, pour décrire l'âme messianique venue en Yéshou'a, et monté avec lui dans les Cieux, selon les paroles du Midrash : "il s'élèvera plus haut qu'Avrahâm, plus haut que Moshé".

22 du vieil homme : autre nom pour désigner l'âme animale qui fait la guerre à l'âme divine en l'homme.

26 En colère mais ne fautez pas : Téhilim/Psaume 4:5.