6

1 Enfants, obéissez à vos parents en l'Adôn, car cela est juste.

2 'Honore ton père et ta mère' c'est la première Parole, assortie d'une promesse :

3 'afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la Terre'.
4 Et vous, pères, ne provoquez pas vos enfants à méfaire, mais nourrissez-les de la discipline et de l'enseignement de l'Adôn.
5 Esclaves, obéissez aux maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité du cœur, comme au Messie ;

6 non pas seulement sous leurs yeux, pour plaire aux hommes, mais comme des des esclaves du Messie, faisant la Volonté d'HaShem d'eux-mêmes,

7 avec bonne volonté, comme asservis à l'Adôn et non aux hommes,

8 en sachant que chacun, esclave ou homme libre, quoi qu'il fasse de bien, il le déposera auprès de l'Adôn.
9 Et vous, maîtres, agissez de même à leur égard, abstenez-vous de menacer, sachant que, pour eux comme pour vous, l'Adôn est dans les Cieux, et que devant Lui il n'est pas d'acception de personne.


10 Pour le reste, soyez forts dans l'Adôn, dans le pouvoir de Sa force.

11 Revêtez l'armure d'HaShem, afin d'être capables de tenir ferme face aux ruses de l'accusateur.

12 Car notre lutte n'est pas contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les princes de ces ténèbres, contre les esprits du mal dans les Cieux.

13 Pour cela, prenez l'armure d'HaShem, afin d'être capables de résister, le jour du mal, en mettant tout en œuvre pour tenir debout.

14 Debout donc ! Les reins ceints de vérité, revêtez la cuirasse de justice,

15 chaussez vos pieds d'élan pour l'annonce du shalom,

16 brandissant sur tout le bouclier de la émounah, par lequel vous serez capables d'étouffer toutes les flèches brûlantes du crime.

17 Prenez le casque du salut, l'épée du souffle, qui est la parole d'HaShem.

18 Dans le souffle, persévérez, tout en téfilah et supplication, priant tout le temps, et pour cela intercédant en toute persévérance et imploration pour tous les hommes consacrés.

19 Et pour moi aussi, afin que la parole me soit donnée, quand j'ai la hardiesse d'ouvrir la bouche pour faire connaître le mystère de de l'annonce.

20 J'en suis le héraut, dans les chaînes, pour que je puisse ainsi en parler hardiment, comme il m'incombe d'en parler.
21 Afin que vous sachiez aussi ce que je fais, Tychicos, le frère bien-aimé et le fidèle serviteur dans l'Adôn, vous fera tout connaître.

22 Je vous l'envoie pour cela même, pour que vous connaissiez notre situation, et qu'il puisse vous réconforter le cœur.
23 Shalom aux frères et amour, avec émounah, d'HaShem le Père et de l'Adôn Yéshou'a le Messie.

24 Bonté à tous ceux qui aiment notre Adôn Yéshou'a, le Messie, dans l'incorruptibilité !

*

2 : Shémot/Exode 20:12.

3 : Nos Maîtres nous enseignent pourtant que l'on ne touche pas les récompenses des mitsvot en ce monde mais dans le monde futur ! Mais il faut comprendre ainsi : « afin qu’il te soit fait du bien », dans le monde où tout est bien, « afin que soient prolongés tes jours », dans le monde de l'éternité . Cependant, nous pouvons néanmoins toucher des arrhes, comme il est dit : "les choses suivantes procurent à l'homme qui les accomplit une récompense dans ce monde et l'essentiel de cette récompense lui est réservé dans le monde futur : le respect dû au père et à la mère..." (Shabbat 127).

8 il le déposera : il en fait un dépôt dans les Cieux. En effet, ses bonnes actions sont écrites par le Roi Messie et Eliyahou (Vayiqra Rabbah 34), et ses mérites lui seront payés quand le temps viendra.

11-17 Revêtez l'armure : "la émounah est la ceinture de ses reins" (Yésha'yahou/Isaïe 11:5), c'est-à-dire que l'homme doit se ceindre de la vérité de la Torah, qui est basée sur la émounah ; "Il revêt la tsédaqah comme cuirasse" (Yésha'yahou/Isaïe 59:17), il donne la charité, pièce par pièce, et se créé une cuirasse de lumière (Tanya) ; "qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de l'annonciateur, qui publie le shalom !" (Yésha'yahou/Isaïe 52:7), il est un talmid d'Hillel qui propageait le shalom autour de lui ; le bouclier de la émounah, qui lui permet de vaincre la peur, la tristesse et le désespoir ; "le casque de la délivrance est sur sa tête" (Yésha'yahou/Isaïe 59:17), il a l'esprit clair et optimiste, plein d'émounah ; l'épée du rouah, qui la prière de Torah.