Lois et Coutumes de la Fête

_____

_____

 

 

 

La Soukkah

La Torah nous ordonne de construire une Soukkah, une cabane, pour y passer la Fête. Il faut essayer d'y vivre un maximum de notre temps durant ces 7 jours (y manger, y dormir, y étudier, recevoir des invités selon la place, etc). La construction débutera donc après Yom Kippour, afin qu'elle soit prête pour le premier jour.

Il existe beaucoup d'halakhot au sujet de la Soukkah, dont voici les principales pour bien s'acquitter de la mitsvah :

1) Elle sera construite dans un endroit où le ciel est vu au-dessus. Si quelque chose fait obstacle entre la Soukkah et le ciel (un balcon, un plafond, un arbre, etc), elle n'est pas cashère.

2) Elle doit comporter au moins trois cloisons. Les dimensions minimums sont 80 cm de haut, et 70 cm de côté. Les dimensions maximum sont 9,6m de haut, pas de restriction sur les côtés.

3) Le skakh (le toit de la Soukkah), pour être cashère, doit être constitué de végétaux exclusivement (roseaux, branches de sapins ou bambous par exemple). On doit pouvoir voir le ciel à travers le skakh.

4) C'est une mitsvah de décorer l'intérieur et l'extérieur de la Soukkah.

La veille de la Fête

Les femmes (ou les hommes si il n'y a pas de femmes) allument les bougies avant l'entrée de la Fête, en prononçant au préalable la brakha suivante :

 

בָּרוּךְ אַתָּה יהוה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהַדְלִיק נֵר שֶׁל יוֹם טוֹב

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, achère qidéchanou bémitsvotav, vétsivanou léadliq nér shel Yom Tov

Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et qui nous a ordonné d'allumer la bougie du Yom Tov

 

Ensuite, la téfilah (prière) du soir est dite. Il est souhaitable de se procurer, si possible, un Siddour spécial Soukkot, les prières possédant certains ajouts, par rapport à celles du Shabbat.

 

Puis, le Kiddoush sera fait dans la Soukkah pour introniser la sainteté du jour et le début du repas, avec les brakhot suivantes :

בָּרוּךְ אַתָּה יְיָ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם בּוֹרֵא פְּרִי הַגָּפֶן

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, boré péri haguéfèn

Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, Créateur du fruit de la vigne

*

בָּרוּךְ אַתָּה יהוה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר בָּחַר בָּנוּ מִכָּל עַם וְרוֹמְמָנוּ מִכָּל לָשׁוֹן וֽקִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וַתִּתֵּן לָנוּ יהוה אֱלֹהֵינוּ בְּאַהֲבָה (שַׁבָּתוֹת לִמְנוּחָה וּ) מוֹעֲדִים לְשִׁמְחָה חַגִּים וּזְמַנִּים לְשָׂשׂוֹן אֶת יוֹם
(הַשַּׁבָּת הַזֶּה וְאֶת יוֹם)
חַג הַסֻּכּוֹת הַזֶּה אֶת יוֹם טוֹב מִקְרָא קֹדֶשׁ הַזֶּה זְמַן שִׂמְחָתֵנוּ
בְּאַהֲבָה מִקְרָא קֹדֶשׁ זֵכֶר לִיצִיאַת מִצְרָיִם כִּי בָנוּ בָחַרְתָּ וְאוֹתָנוּ קִדַּשְׁתָּ מִכָּל הָעַמִּים (וְשַׁבָּתוֹת וּ) מוֹעֲדֵי קָדְשֶׁךָ (בְּאַהֲבָה וּבְרָצוֹן) בְּשִׂמְחָה וּבְשָׂשׂוֹן הִנְחַלְתָּנוּ
בָּרוּךְ אַתָּה יהוה מְקַדֵּשׁ (הַשַּׁבָּת וְ) יִשְׂרָאֵל וְהַזְּמַנִּים

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, achère ba'har banou mikol 'am vérom'manou mikol lashôn véqidéshanou bémitsvotav vatitèn lanou Adonaï E.loheinou béahavah (shabatot lim'nou'hah ou) mo'adim lésim'hah 'haguim ouz'manim lésasôn êt yom (hashabbat hazé véêt yom) 'hag hasoukkot hazé êt yom tov miqra qodesh hazé zémân sim'haténou

béahavah miqra qodesh zékhèr litsiat mitsrayim ki vanou va'harta véotanou qidashta mikol ha'amim (véshabatot ou) mo'adéi qodshéra (béahavah ouv'ratsôn) bésim'hah ouvsasôn hin'haltanou

Baroukh Atah A.donaï méqadesh (hashabbat vé) Yisraël véhazmanim

Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a choisis parmi tous les peuples, élevés au-dessus de tout idiome, sanctifiés par Ses mitsvot. Tu nous as donné, HaShem notre E.lohim, avec amour (les Shabbat pour le repos et) les Fêtes pour la joie, des solennités et des temps pour l'allégresse (ce jour de Shabbat et) ce jour de la Fête de Soukkot, cet excellent jour, de convocation sainte, temps de notre joie

Avec amour, convocation sainte en souvenir de la sortie d'Egypte, car c'est nous que Tu as choisis et nous que Tu as sanctifiés parmi tous les peuples, Tu nous as légué (les Shabbat et) Tes saintes Fêtes (avec amour et bienveillance), avec joie et allégresse.

Tu es Source de Bénédictions HaShem, qui sanctifie (le Shabbat), Israël et les Temps

*

בָּרוּךְ אַתָּה יהוה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לֵישֵׁב בַּסֻּכָּה

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, achère qidéchanou bémitsvotav, vétsivanou léshèv bassoukkah

Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et qui nous a ordonné de demeurer dans la Soukkah

*

בָּרוּךְ אַתָּה יהוה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם שֶׁהֶחֱיָֽינוּ וקִיְּמָנוּ והִגִּיעָנוּ לִזְמַן הַזֶּה

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, Chéhéhéyanou, véqiyémanou, véhigi'anou, lizmane hazé

 Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a fait vivre, qui nous a fait exister et arriver jusqu'à ce moment

Le Kiddoush et le repas du soir se feront dans la Soukkah, si possible. En cas de pluie, il n'y a plus d'obligation d'y demeurer.

La Fête de Soukkot

Le premier jour de Soukkot (les deux premiers en dehors de la Terre d'Israël) est astreint aux même règles que celles du Shabbat, à    l'exception de la préparation de nourriture, qu'il est possible de cuisiner en ce jour, à partir d'un feu existant.

On aura une conduite sainte dans la Soukkah. On essayera d'y passer le plus le temps possible, chacun selon ses moyens, et en fonction du temps.

Les femmes ne sont pas astreintes à la mitsvah, puisqu'il s'agit d'un commandement dépendant du temps.

Les lectures du premier jour sont les suivantes : Vayiqra/Lévitique 22, 26-23, 44 et Bamidbar/Nombres 29, 12-16.
Haftarah : Zékharyah/Zacharie 14, 1-21.

Les lectures du second jour (en diaspora) sont les suivantes : Vayiqra/Lévitique 22, 26-23, 44 et Bamidbar/Nombres 29, 12-16.

Haftarah : Alef Mélakhim/I Rois I 8, 2-21.

Le Loulav

C'est une mitsvah d'agiter le loulav (les 4 espèces) durant les jours de Soukkot. Celui-ci se compose d'un étrog (cédrat), une branche de loulav (une branche de palme dattier), de trois hadassim (trois branches de myrtes) et de deux 'Aravot (branches de saules de rivières). On liera les hadassim avec les 'aravot et le loulav à l'aide de nœuds que l'on fera avec quelques feuilles du loulav, qu'on aura arrachées proprement.

Le premier jour de la Fête, l'on prend le Loulav lié aux deux espèces dans la main droite, puis l'on prononce les deux bénédictions suivantes :

בָּרוּךְ אַתָּה ה' אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ עַל נְטִילַת לוּלָב

Baroukh ata Adonaï Eloheinou Mélèkh Ha'Olam, Asher Kideshanou Bémitsvotav, vétsivanou 'al nétilat loulav

Tu es Source de bénédictions, HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a prescrit d'élever le loulav

בָּרוּךְ אַתָּה יהוה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם שֶׁהֶחֱיָֽינוּ וקִיְּמָנוּ והִגִּיעָנוּ לִזְמַן הַזֶּה

Baroukh Atah Adonaï E.loheinou, Mélèkh ha'olam, Chéhéhéyanou, véqiyémanou, véhigi'anou, lizmane hazé

 Tu es Source de Bénédictions HaShem notre E.lohim, Roi du monde, qui nous a fait vivre, qui nous a fait exister et arriver jusqu'à ce moment

Immédiatement après, on joint l'Etrog avec la main gauche contre le loulav et on les agite ensemble comme suit :

On se tourne vers le sud et on agite trois fois (on fait allait et venir à trois reprises, de devant nous à notre poitrine). On se tourne ensuite vers le Nord et l'on fait de même. Puis vers l'Est, où là on les agite trois fois devant nous, puis trois fois vers le haut et trois fois vers le bas. Enfin, on se tourne vers l'Est et on les agite à nouveau trois fois devant nous.

Ces agitations sont répétées à l'identique durant le Hallel (lecture des Téhilim/Psaumes 113 à 118). Une première fois durant le verset "Hodou LaHaShem ki tov, ki lé'olam hasdo". Durant le "Hodou", on agite vers le sud, durant le "Ki" vers le Nord, durant le "Tov" à l'Est au milieu. Durant le "Ki", vers l'Est en haut. Durant le "Lé'olâm" vers l'Est en bas. Puis au mot "Hasdo" vers l'Ouest.

On agite encore durant la phrase "Ana HaShem Hoshiana", et à nouveau durant le "Hodou" de la fin du Hallel.

Seuls les hommes sont astreints à cette mitsvah.

'Hol Hamoed

Les jours de demi-Fêtes sont les jours intermédiaires, que l'on trouve durant les semaines de Soukkot et Pessa'h. Il faudra être particulièrement joyeux durant cette période. On s'habillera de beaux habits, on mangera et on boira mieux que d'habitude, pour marquer la sainteté de ces jours, et on étudiera plus la Torah.

Il est souhaitable de ne pas travailler durant toute cette semaine, mais si cela est impossible, et que ça occasionne une perte d'argent, il sera permis de se rentre à son activité professionnelle. Les hommes ne se coupent les cheveux ni ne se rasent, et si possible, il convient d'être rigoureux et de ne pas se couper les ongles, si possible, mais on s'occupera de toutes ces choses avant la semaine de Fête.

Hoshanna Rabbah

Durant ce septième jour de Soukkot, une coutume consiste à rester réveiller durant la nuit pour s'adonner à la Torah. A la synagogue, les Juifs tournent autour de la Téva avec leur loulav, en suivant les Textes présents dans le Siddour de la Fête. Puis, après la prière du Moussaf, nous prenons cinq 'aravot, que l'on attache ensemble, et que l'on frappe cinq fois par terre, selon une coutume instituée par les prophètes, qui contient de grands secrets.

Shémini 'Atsérèt

Le jour suivant Hoshanna Rabbah est Shémini 'Atsérèt, qui est une Fête en elle-même, sans être un prolongement de Soukkot. Durant la téfilah de Shahahit, on y lis une 'Amida spéciale, le Hallel et un section de Parasha : varim/Deutéronome 15:19 à 16:17 et Bamidbar/Nombres 29:35-37. La Haftarah, quant à elle, est Aleph Mélakhim/I Rois 8:54-66.

Lors de la téfilah du Moussaf, on y inclus la prière pour la pluie.

Sim'ha Torah

En Terre d'Israël, Simha Torah ("la joie de la Torah") et Shémini 'Atsérèt sont célébrés le même jour, tandis qu'en diaspora, Simha Torah se situe le jour suivant Shémini 'Atsérèt. Durant ce jour, nous concluons la lecture de la Torah débutée un an plus tôt, et recommençons le nouveau cycle avec Béréshit/Genèse. Nous dansons avec la Torah, en entrecoupant ces moments par des montées à la Torah pour lire la dernière Parasha.