11

1 Et ce fut en un lieu où il était et priait. Quand il eut fini, un de ses talmidim lui dit : Adôn, enseigne-nous à prier comme Yohanân enseigna aussi à ses talmidim.

2 Il leur dit : quand vous priez, dites : Père, Ton Nom se consacre ; Ton Règne vient.

3 Donne-nous chaque jour notre part de pain !

4 Remets-nous nos fautes, puisque nous aussi nous les avons remises à tous nos débiteurs. Et ne nous fais pas pénétrer dans l’épreuve !

 

5 Il leur dit : qui, parmi vous, a un ami, va vers lui au milieu de la nuit et lui dit : ami, prête-moi trois pains !

6 Oui, un ami est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui servir.

7 Il lui répond de l’intérieur et dit : ne me tracasse pas ! La porte est déjà bouclée ; mes enfants sont au lit avec moi. Je ne peux me relever pour rien te donner.

8 Je vous dis : même s’il ne lui donne rien et ne se relève pas parce qu’il est son ami, du fait de son impudence, il se réveillera et lui donnera ce dont il a besoin.

9 Et moi je vous dis : demandez, il vous sera donné. Cherchez, vous trouverez. Frappez, il vous sera ouvert.

10 Oui, tout demandeur reçoit ; tout chercheur trouve ; à tout frappeur il est ouvert.

11 Quel père parmi vous à qui son fils demande un poisson lui donne, au lieu de poisson, un serpent ?

12 Ou, quand il lui demande un œuf, lui donne un scorpion ?

13 Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de beaux dons à vos enfants, combien plus le Père des Cieux donne la rouah hakodesh à ceux qui le Lui demandent !

 

14 Il jeta dehors un démon ; il était muet. Et ce fut, quand le démon était sorti, le muet parla. Les foules s’étonnèrent.

15 Mais certains d’entre eux dirent : c’est par Ba‘al Zevouv, le chef des démons, qu’il jette dehors les démons.

16 D’autres, pour l’éprouver, cherchaient de lui un signe du ciel.

17 Mais il savait leurs pensées et leur dit : tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et, maison sur maison, s’effondre.

18 Ainsi du satân : s’il est divisé contre lui-même, comment son royaume subsiste-t-il ? Parce que vous dites que c’est par Ba‘al Zevouv, que je jette dehors les démons.

19 Mais si je jette dehors les démons par Ba‘al Zevouv, vos fils, par quoi les jettent-ils dehors ? Ils seront donc vos juges.

20 Mais si c’est par le doigt d’HaShem que je jette dehors les démons, alors le Royaume d’HaShem est venu jusqu’à vous.

21 Quand le fort bien armé garde sa cour, ses biens sont en paix.

22 Qu’un plus fort que lui survienne et le batte, il lui enlève son armure en quoi il se confiait, et distribue ses dépouilles.

23 Qui n’est pas avec moi est contre moi ; qui ne rassemble pas avec moi dissipe.

24 Quand le souffle contaminé est sorti de l’homme, il erre dans des lieux sans eau pour chercher le repos. Il ne le trouve pas et dit : je reviendrai dans ma maison d’où je suis sorti.

25 Il revient et la trouve balayée et parée.

26 Alors il va prendre sept autres souffles pires que lui. Ils entrent habiter là, et la fin de cet homme est pire que son début.

 

27 Et ce fut, pendant qu’il disait ces paroles, une femme, de la foule, éleva la voix et lui dit : courage, ô ventre qui t’a porté, ô seins que tu as tétés !

28 Mais lui dit : et mieux : courage ceux qui entendent la Parole d’HaShem et la gardent !

 

29 Au rassemblement de grandes foules, il commença à dire : cet âge est un âge mauvais. Il cherche un signe. Mais de signe il ne lui sera pas donné, si ce n’est le signe de Yonah.

30 Oui, comme Yonah a été signe pour les hommes de Ninevé, ainsi en sera-t-il du ben Adâm pour cet âge.

31 La reine du Téimân se réveillera lors du jugement avec les hommes de cet âge, et elle les condamnera, parce qu’elle est venue des confins de la terre pour entendre la sagesse de Shlomo ; et voici, ici plus que Shlomo !

32 Les hommes de Ninevé se lèveront au jugement avec cet âge, et ils le condamneront, parce qu’ils ont fait téshouvah à la proclamation de Yonah ; et voici, ici plus que Yonah !

 

33 Personne, allumant une lampe, ne la place dans une cave, ou sous le boisseau, mais sur un lampadaire, pour que les arrivants voient sa clarté.

34 La lampe de ton corps, c’est l’œil. Si ton œil est intact, tout ton corps aussi est lumineux. Mais s’il est fautif, ton corps aussi est ténébreux.

35 Prends donc garde qu’en toi-même la lumière ne devienne ténèbre !

36 Si donc tout ton corps est lumineux sans aucune part de ténèbre, alors il est tout lumineux, comme lorsqu’une lampe t’illumine de sa clarté.

 

37 Il parlait et un Paroush le pria à déjeuner chez lui. Il entra et s’installa.

38 Mais le Paroush vit et s’étonna qu’il ne faisait pas nétilat avant le déjeuner !

39 Mais l’Adôn lui dit : maintenant, vous, les P'roushim, le dehors de la coupe et du plat, vous le purifiez ; mais votre dedans est plein de rapine et de crimes.

40 Fous ! Celui qui a fait l’extérieur, n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?

41 Aussi bien, donnez en libéralités ce qui est à vous ; et voici, tout, pour vous, sera pur.

42 Oïe, vous, les P'roushim, parce que vous dîmez la menthe, la rue et tout légume ; mais vous passez à côté de la justice et de l’amour d’HaShem ! Ceci, il faut le faire, sans négliger cela !

43 Oïe, vous, les P'roushim, parce que vous aimez les premières stalles dans les synagogues et les salutations sur les marchés !

44 Oïe, vous, parce que vous êtes comme des sépulcres que rien ne signale, où les hommes marchent sans le savoir !

45 Un des enseigneurs de Torah lui répondit : Rabbi, par ces paroles tu nous insultes aussi !

46 Il lui dit : vous aussi, enseigneurs de Torah, oïe ! Parce que vous chargez les hommes de charges difficiles à porter ; mais vous-mêmes ne touchez pas à ces charges, fût-ce d’un seul de vos doigts !

47 Oïe, vous, parce que vous bâtissez les sépulcres des inspirés que vos pères ont tués !

48 Ainsi, vous êtes des témoins, vous approuvez les oeuvres de vos pères : eux, ils ont tué ; vous, vous bâtissez !

49 Voilà pourquoi la sagesse d’HaShem dit : Je leur enverrai des inspirés et des envoyés. Ils en tueront et en persécuteront,

50 afin que soit requis de cet âge le sang de tous les inspirés versé depuis la fondation de l’univers,

51 depuis le sang d’Hévèl jusqu’au sang de Zékharyah, supprimé entre l’autel et la Maison. Oui, je vous dis : il sera requis de cet âge !

52 Oïe, vous, enseigneurs de Torah, parce que vous avez pris la clé de la connaissance ! Vous n’y entrez pas ; et ceux qui entrent, vous les empêchez !

53 Quand il sort de là, les Sof'rim et les P'roushim commencèrent à en avoir terriblement contre lui et à le provoquer sur maints sujets.

54 Ils le guettèrent pour surprendre quelque parole de sa bouche.

*

3 : allusion à la manne qui tombait chaque jour pour les enfants d'Israël, et une part double le sixième jour, en vu du Shabbat.

9 : demandez, cherchez et frappez continuellement, jusqu'à ce que les demandes de votre cœur soient comblées, comme il est dit : "espère en HaShem et que ton cœur soit ferme ! Espère en HaShem" (Téhilim/Psaume 27:14).

19 vos fils, par quoi les jettent-ils : si moi, Tsadik, je chasse par les démons, alors à combien plus forte raison vos propres talmidim ! Ainsi vous les condamner eux-mêmes par vos accusations envers moi.

20 par le doigt d’HaShem : par ce doigt qui a frappé l’Égypte, comme il est écrit : "les sorciers dirent à Pharaon : c'est le doigt d'E.lohim !" (Shémot/Exode 8:15), je frappe les démons. Et lors de la Délivrance finale, je les frapperai avec la main, pour les détruire définitivement, comme il est écrit : "Israël vit la grande main" (Shémot/Exode 14:31) (Sanhédrîn 95b).

29 Il cherche un signe : alors qu'il n'a pas véritablement la émounah.

34 ton œil est intact : si tu as bon œil, c'est-à-dire si tu es généreux et juge ton prochain favorablement.

38 qu’il ne faisait pas nétilat avant le déjeuner : à cette époque la halakha de nétilat yadayim n'avait pas encore été rendue obligatoire pour tout le peuple, il n'y avait donc pas de transgression. Le Rabbi ne la cependant volontairement pas réalisée, afin de délivrer à un enseignement de morale.

39 vous, les P'roushim : le Rabbi reprenait sévèrement les mauvais P'roushim, que nos Maîtres dénoncent également dans le Talmud, Traité Sotah.

42 il faut le faire, sans négliger cela : il faut pratiquer toutes les halakhot liés par les Maîtres, sans toutefois perdre de vu les colonnes de la Torah, qui sont la miséricorde, la justice et la bonté.

49 la sagesse d’HaShem : transmise par la Torah et les Prophètes, enseigne : "Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte, Jusqu'à ce jour, Je vous ai envoyé tous Mes serviteurs, les prophètes, Je les ai envoyés chaque jour, dès le matin. Mais ils ne m'ont point écouté, ils n'ont point prêté l'oreille" (Yirméyahou/Jérémie 7:25-26).