12

1 Sur quoi, la foule se rassembla par myriades, jusqu’à s’écraser les uns sur les autres. Il commença à dire à ses talmidim en premier : prenez garde pour vous-mêmes au hamets des P'roushim, qui est l’hypocrisie !

2 Rien de recouvert qui ne doive être découvert ; rien de caché qui ne doive être connu.

3 Au contraire, tout ce que vous dites dans les ténèbres sera entendu dans la lumière ; ce que vous dites à l’oreille, dans les celliers, sera clamé sur les terrasses.

4 Et je vous dis, à vous, mes amis : ne frémissez pas de ceux qui tuent le corps ! Après cela, ils n’ont rien à faire de plus.

5 Mais je vous préviens de qui frémir : frémissez de Qui, après avoir tué, a la puissance de jeter dans la géhenne. Oui, je vous dis, de Celui-là frémissez !

6 Cinq moineaux ne se vendent-ils pas deux sous ? Cependant aucun d’eux n’est oublié en face d’HaShem.

7 Mais même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne frémissez pas ! Vous l’emportez sur beaucoup de moineaux !

8 Je vous dis : celui qui se déclare pour moi en face des hommes, le ben Adâm se déclarera aussi pour lui, en face des messagers d’HaShem.

9 Et qui me renie devant les hommes sera renié devant les messagers d’HaShem.

10 Qui dit une parole contre le ben Adâm, cela lui sera remis. Mais qui blasphème contre la rouah hakodesh, cela ne lui sera pas remis.

11 Quand ils vous feront entrer dans les synagogues, et en face des chefs et des autorités, ne vous inquiétez pas comment ou que répondre pour la défense ou que dire.

12 Oui, la rouah hakodesh vous enseignera à cette heure même ce que vous aurez à dire.

 

13 Quelqu’un de la foule lui dit : Rabbi, dis à mon frère de partager avec moi l’héritage.

14 Il lui dit : homme, qui m’a nommé sur vous juge ou arbitre ?

15 Il leur dit : voyez, gardez-vous de toute cupidité, parce que, même dans l’abondance, la vie de l’homme ne dépend pas de ses biens.

16 Il leur donna un exemple et dit : le domaine d’un homme riche produit beaucoup.

17 Il fait réflexion en lui-même et dit : que ferai-je ? Je n’ai pas où rassembler mes fruits.

18 Il dit : je ferai cela : j’abattrai mes granges et j’en bâtirai de plus grandes. J’y rassemblerai tout mon blé et mes biens.

19 Et je dirai à mon être : mon être, tu as beaucoup de biens, pour beaucoup d’années. Repose-toi, mange, bois, et jouis !

20 HaShem lui dit : fou, cette nuit même, ton être te sera demandé ! Ce que tu prépares sera pour qui ?

21 Ainsi de celui qui thésaurise pour lui-même, au lieu de s’enrichir en HaShem.

22 Il dit à ses talmidim : c’est pourquoi je vous dis : ne vous inquiétez pas pour l’être : que manger ? Ni pour le corps : de quoi le vêtir ?

23 L’être est plus que la nourriture et le corps que le vêtement.

24 Observez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grange, mais HaShem les nourrit. Oh ! Combien vous l’emportez sur les oiseaux !

25 Lequel d’entre vous peut, à force d’inquiétude, ajouter à sa taille une coudée ?

26 Si vous êtes impuissants à agir pour peu, pourquoi donc vous inquiéter pour le reste ?

27 Observez les lis et leur croissance : ils ne filent ni ne tissent. Or, je vous dis : même Shlomo dans toute sa gloire n’était pas vêtu comme l’un d’eux.

28 Si HaShem habille ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et sera jetée au four demain, combien plus fera-t-Il pour vous, nains de l'émounah !

29 Vous aussi, ne cherchez pas : que manger ? Que boire ? Ne vous en préoccupez pas.

30 Oui, de tout cela les Goyim de l’univers sont en quête ; mais votre Père connaît ce dont vous avez besoin.

31 Aussi bien, cherchez Son Royaume, et cela vous sera ajouté.

32 Ne frémis pas, petit troupeau ! Le gré de votre Père est de vous donner le Royaume.

33 Vendez vos biens, donnez-les en libéralités. Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor qui ne manque pas, aux Cieux, que le voleur n’approche pas, que la mite ne consume pas.

34 Oui, où est votre trésor, là aussi est votre cœur.

 

35 Et vous, reins ceints, lampes brûlantes,

36 semblables aux hommes qui attendent leur Adôn à son retour des noces. Quand il vient et frappe, ils lui ouvrent vite.

37 En marche, les serviteurs que l’Adôn trouve veillant quand il vient ! Amén, je vous dis : il se ceindra, les fera mettre à table, puis passera pour les servir.

38 Qu’il vienne à la deuxième ou à la troisième veille et qu’il les trouve ainsi ; en marche, ceux-là !

39 Mais, sachez-le, si le patron savait à quelle heure le voleur allait venir, il ne le laisserait pas percer sa maison.

40 Vous aussi, soyez prêts : à l’heure que vous ne croyez pas, le ben Adâm viendra !

41 Pétros dit : Adôn, est-ce pour nous que tu dis cet exemple, ou pour tous ?

42 L’Adôn dit : quel est le gérant fidèle, sage, que l’Adôn prépose sur ses domestiques, pour leur donner la mesure de blé à temps ?

43 En marche, ce serviteur que son Adôn, survenant, trouve à faire ainsi !

44 Vrai, je vous dis, il le préposera sur tous ses biens.

45 Mais si ce serviteur dit en son cœur : mon Adôn tarde à venir, et qu’il commence à frapper les serviteurs et les servantes, s’il mange, boit et se saoule,

46 l’Adôn de ce serviteur viendra au jour où il ne l’attendra pas, à l’heure qu’il ne saura pas. Il le retranchera et mettra sa part avec ceux qui n’adhèrent pas.

47 Ce serviteur qui connaît le vouloir de son Adôn, et qui n’a rien préparé, ni fait son vouloir, sera frappé de nombreux coups.

48 Celui qui, sans le savoir, fait ce qui devrait valoir des coups ne sera que peu battu. À qui est donné beaucoup, beaucoup est demandé. À qui est confié beaucoup, davantage est exigé de lui.

 

49 Le feu ! Je suis venu le jeter sur la terre ; et combien je voudrais qu’il soit déjà allumé !

50 Une immersion ! J’ai à être immergé. Et combien je suis oppressé jusqu’à ce qu’elle soit accomplie !

51 Vous croyez que je viens donner la paix sur la terre ? Non, je vous dis, mais la division !

52 Oui, désormais, cinq dans une maison se divisent : trois contre deux, deux contre trois.

53 Se divisent père contre fils et fils contre père ; mère contre fille, fille contre mère ; belle-mère contre bru, bru contre belle-mère.

54 Il dit aux foules : quand vous voyez un nuage se lever sur le couchant, aussitôt vous dites : un orage vient ! Et il en est ainsi.

55 Quand souffle le vent du Midi, vous dites : la chaleur vient ! Et cela est aussi.

56 Hypocrites ! Vous savez discerner les faces de la terre et du ciel. Mais ce temps-ci, comment ne le discernez-vous pas ?

57 Pourquoi, de vous-mêmes, ne jugez-vous pas ce qui est juste ?

58 Oui, quand tu vas avec ton adversaire chez un chef, efforce-toi en route d’en finir avec lui, qu’il ne te traîne chez le juge : le juge te livrera à l’huissier, et l’huissier te jettera en prison.

59 Je te dis : tu ne sortiras de là que tu n’aies rendu jusqu’au dernier centime.

*

21 au lieu de s’enrichir en HaShem : par l'étude de la Torah et la pratique des mitsvot.

31 cherchez Son Royaume, et cela vous sera ajouté : un homme doit faire de la Torah l'essentiel, et du travail l'accessoire, alors il réussira dans les deux. Mais si il fait de son travail l'essentiel et de la Torah l'accessoire, il ne réussira dans aucun des deux.

32 petit troupeau : le peuple d'Israël, comparé à un troupeau entouré de loups : "Il fit partir son peuple comme des brebis, Il les conduisit comme un troupeau dans le désert" (Téhilim/Psaume 78:52).

vous donner le Royaume : c'est la petite pierre dans la vision de Daniel qui détruira la puissance de tous les royaumes de la Terre, et Israël héritera de la gloire et de la Royauté éternelle.

49 Je suis venu le jeter : je suis venu pour apporter la division, afin de faire un tri dans mon champ, et pousser le peuple à la téshouvah avant le jugement : "Car le fils outrage le père, la fille se soulève contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère ; chacun a pour ennemis les gens de sa maison" (Mikha/Michée 7:6).

50 : je dois m'immerger avec le monde dans ces divisions et ces ténèbres, pour tromper le serpent et l'amener à la Délivrance finale.