19

1 Il entra, traversa Yériho,

2 Et voici, un homme appelé du nom de Zakaï. C’était un chef de gabelous, un riche.

3 Il chercha à voir qui était Yéshou'a, mais ne le put à cause de la foule : il était petit de taille.

4 Il courra en avant, monta sur un sycomore afin de le voir : c’est par là qu’il devait passer.

5 Quand il vint à l’endroit, Yéshou'a leva le regard et lui dit : Zakaï, dépêche-toi, descends ! Oui, aujourd’hui, il me faut demeurer chez toi.

6 Il se dépêcha de descendre et l’accueillit avec chérissement.

7 Ce que voyant, ils murmurèrent tous et dirent : chez un homme fauteur, il entre se loger !

8 Zakaï, debout, dit à l’Adôn : voici, la moitié de mes biens, Adôn, je la donne aux pauvres. Et si j’ai volé quelqu’un, je lui rends le quadruple.

9 Yéshou'a lui dit : aujourd’hui c’est le salut pour cette maison, puisque lui aussi est un fils d’Avrahâm.

10 Oui, le ben Adâm vient chercher et sauver ce qui est perdu.

 

11 Comme ils entendirent cela, il continua et dit un exemple ; oui, il était près de Yéroushalayim, et ils crurent que le Royaume d’HaShem apparaîtrait, soudain.

12 Il dit donc : un homme bien né va dans un pays lointain pour recevoir la royauté et revenir.

13 Il appelle dix de ses serviteurs et leur donne dix mines. Il leur dit : faites des affaires jusqu’à mon arrivée.

14 Or ses concitoyens le haïssent. Ils envoient une délégation derrière lui et disent : nous ne voulons pas que celui-là règne sur nous !

15 Et c’est, quand il est de retour, après avoir reçu la royauté, il dit d’appeler à lui ses serviteurs auxquels il avait donné de l’argent, pour savoir ce que chacun avait gagné en affaires.

16 Le premier arrive et dit : Adôn, ta mine a rapporté dix mines.

17 Il lui dit : bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle pour peu, reçois le commandement de dix villes !

18 Le deuxième vient et dit : Adôn, ta mine a fait cinq mines.

19 Il dit à celui-là aussi : toi aussi, gouverne cinq villes !

20 L’autre vient et dit : Adôn, voici : ta mine, je l’ai tenue serrée dans un linge.

21 Oui, j’ai frémi de toi, car tu es un homme exigeant. Tu prends ce que tu n’as pas déposé : tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.

22 Il lui dit : je te juge selon ta bouche, mauvais serviteur ! Tu sais que je suis un homme exigeant, prenant ce que je n’ai pas déposé, moissonnant ce que je n’ai pas semé.

23 Et pourquoi n’as-tu pas donné mon argent à la banque ? À ma venue, je l’aurais touché avec un intérêt.

24 Il dit à ceux qui se tiennent là : prenez-lui la mine et donnez-la à celui qui a les dix mines.

25 Ils lui disent : Adôn, il a dix mines !

26 Je vous dis : à qui a, il est donné ; et à qui n’a pas, même ce qu’il a lui est pris.

27 Cependant, mes ennemis, ceux qui ne voulaient pas que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les en face de moi !

 

28 Ayant dit cela, il alla devant et monta à Yéroushalayim.

29 Et ce fut, quand il approcha de Béit Paguéi et de Béit Hananyah, près du mont appelé des Oliviers, il envoya deux des talmidim

30 et dit : allez au village en face. Entrant là, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel jamais aucun homme ne s’est assis. Déliez-le et conduisez-le.

31 Si quelqu’un vous questionne : pourquoi le déliez-vous ? Vous direz ainsi : parce que l’Adôn en a besoin.

32 Les messagers s’en allèrent et trouvèrent comme il leur avait dit.

33 Ils délièrent l’ânon. Ses maîtres leur dirent : pourquoi déliez-vous l’ânon ?

34 Ils dirent : parce que l’Adôn en a besoin.

35 Ils le conduisirent à Yéshou'a. Ils jetèrent leurs manteaux sur l’ânon et y firent monter Yéshou'a.

36 Tandis qu’il alla, ils étalèrent leurs manteaux sur la route.

37 Ils approchèrent déjà de la descente du mont des Oliviers. Avec chérissement, toute la multitude des talmidim commença à glorifier HaShem à forte voix pour tous les prodiges qu’ils avaient vu.

38 Ils dirent : source de bénédiction, celui qui vient, le Roi, au nom d'HaShem ! Dans le ciel, paix, et gloire dans les hauteurs !

39 Certains P'roushim, dans la foule, lui dirent : Rabbi, rabroue tes talmidim !

40 Il répondit et dit : je vous dis : si ceux-là se taisaient, les pierres crieraient !

 

41 Quand il approcha, il vit la ville, pleura sur elle

42 et dit : si tu avais reconnu en ce jour, toi aussi, l’approche de la paix !... Mais maintenant, c’est resté caché à tes yeux.

43 Des jours viennent sur toi où tes ennemis érigeront des remparts contre toi. Ils t’assiégeront tout autour, t’oppresseront de toutes parts,

44 te précipiteront à terre avec tes enfants en toi. Ils ne laisseront pas de toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le temps de ta visitation.

 

45 Il entra au Temple et se mit à jeter dehors les vendeurs.

46 Il leur dit : il est écrit : Ma maison est une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de bandits !

47 Il enseignait chaque jour dans le Temple. Mais les Cohanim Guédolim et les Sof'rim cherchaient à le perdre, et aussi les premiers du peuple.

48 Mais ils ne trouvaient que faire : oui, tout le peuple était suspendu à lui pour l’entendre.

*

26 à qui a, il est donné : celui qui aura une grande récompense grâce à sa Torah et ses mitsvot recevra encore en plus en prenant de ceux qui n'auront pas étudié et pratiqué.

30 : il est rapporté : "c’est l’âne qu’Avrahâm avait sellé pour le sacrifice de Yitshaq, c’est l’âne sur lequel se manifestera le Roi Messie, ainsi qu’il est écrit : « pauvre, et monté sur un âne » (Zekharyah/Zacharie 9:9 ; Pirqé deRabbi Eli'èzèr 31)" (Rachi sur Shémot/Exode 4:20). Et il est dit : "si il [Israël] n’est pas méritant, le Messie viendra “pauvre et monté sur un âne”" (Sanhédrîn 98a).

35 leurs manteaux : leurs Talith.

42 c’est resté caché à tes yeux : à cause de la haine gratuite qui réside dans ton sein.

43 Des jours viennent : c'est la destruction du Temple par Titus.

44 le temps de ta visitation : quand je suis venu pour te demander de faire téshouvah et d'ôter cette haine de ton cœur.

46 : Yésha'yahou/Isaïe 46:7.