3

1 En l'an quinze du gouvernement de Tiberius Caesar, lorsque Pontius Pilatos était gouverneur de Yéhoudah, Hérodès, tétrarque de Galil, Philippos son frère, tétrarque du pays d'Itouraïa et de Trachônitis, et Lysanias tétrarque d'Abilènè,

2 et au temps du Cohen Gadol Hanân et Caïapha, la parole d'HaShem fut adressée à Yohanân ben Zékharyah, au désert.

3 Et il alla dans les environs du Yardèn, proclamant l'immersion de téshouvah, pour la rémission des péchés,
4 comme il est écrit dans le rouleau des paroles de Yésha'yahou, le prophète : Voix d'un crieur au désert : Préparez le chemin d'HaShem, aplanissez ses sentiers.
5 Toute vallée sera comblée, toute montagne et toute colline seront abaissées ; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis.
6 Et toute chair verra la yéchou'a d'HaShem.

7 Il disait aux foules qui sortaient se faire immerger par lui : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ?

8 Produisez donc des fruits dignes de la téshouvah, et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes : Nous avons Avraham pour père ! Oui, je vous dis que de ces pierres, HaShem peut réveiller des fils à Avraham.

9 Déjà la hache est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne fait pas de beaux fruits sera abattu et jeté au feu.
10 Les foules l'interrogeaient, disant : Que ferons-nous donc ?

11 Il leur répondit : Qui a deux tuniques, qu'il partage avec celui qui n'en a pas, et que celui qui a de la nourriture agisse de même.

12 Il vint aussi des publicains pour être immergés, et ils lui dirent : Rabbi, que ferons-nous ?

13 Il leur répondit : n'exigez rien au delà de ce qui vous a été ordonné.

14 Des soldats aussi lui demandèrent : et nous, que ferons-nous ? Il leur répondit : ne molestez personne, ne dénoncez personne, et contentez-vous de votre solde.

15 Comme le peuple était dans l'attente, et que tous se demandaient dans leur cœur si Yohanân n'était pas le Messie,

16 il leur dit à tous : Moi, je vous immerge dans l'eau, mais il vient un plus fort que moi, et je ne vaux pas pour délier la lanière de ses sandales. Lui, il vous immergera dans la rouah hakodesh et le feu.

17 La pelle à vanner est dans sa main, pour bien purifier son aire, et ramasser son grain dans sa grange. Mais la balle, il l'a brûlera au feu inextinguible.
18 Ainsi, et par beaucoup d'autres exhortations, il annonce le message au peuple.

19 Mais Hérodès le tétrarque, qu'il blâmait à cause d'Hérodiade, la femme de son frère, et pour tout le mal que lui, Hérodès, faisait,

20 ajouta encore à tout cela celle d'enfermer Yohanân dans la prison.

21 Et après l'immersion de tout le peuple, Yéshou'a fut aussi immergé, et, pendant qu'il priait, le ciel s'ouvrit,

22 et la rouah hakodesh descendit sur lui sous la forme corporelle d'une palombe. Et une bat qol disant : C'est toi Mon fils. Moi, aujourd'hui, Je t'ai engendré
23 C'est là que Yéshou'a commença, à trente ans environ. Il était considéré comme légalement ben Yossef,

24 ben 'Eli, ben Matat, ben Lévy, ben Malki, ben Yanaï, ben Yossef,

25 ben Matityah, ben 'Amos, ben Nahoum, ben Hesli, ben Nagaï,

26 ben Mahat, ben Matityah, ben Shim'i, ben Yossef, ben Yéhoyada,

27 ben Yohanân, ben Réisha, ben Zéroubavèl, ben Shéaltiel, ben Néri,

28 ben Malki, ben Adi, ben Qossâm, ben Elmedân, ben 'Er,

29 ben Yéhoshou'a, ben Eli'ezer, ben Iorims, ben Matat, ben Lévy,

30 ben Shim'ôn, ben Yéhoudah, ben Yossef, ben Yona, ben Elyaqim,

31 ben Malyah, ben Mina, ben Matata, ben Natân, ben David,

32 ben Ishaï, ben 'Ovèd, ben Bo'az, ben Shélah, ben Nahshôn,

33 ben 'Aminadav, ben Admîn, ben Arni, ben Hètsrôn, ben Pérèts, ben Yéhoudah,

34 ben Ya'aqov, ben Yitshaq, ben Avraham, ben Térah, ben Nahor,

35 ben Seroug, ben Ré'ou, ben Pélèg, ben 'Ever, ben Shélah,

36 ben Arpakhshad, ben Shém, ben Noah, ben Lémèkh,

37 ben Métoushélah, ben Hanokh, ben Yérèd, ben Mahalal'el, ben Qayin,

38 ben Enosh, ben Shét, ben Adâm, ben E.lohim.

*

 

4 comme il est écrit : dans Yésha'yahou/Isaïe 40:3-5.

 

7 races de vipères : le Talmud nous enseigne que cette époque était marquée par la haine gratuite, et Yohanân ne se laissait pas impressionner par la pratique extérieure des mitsvot, sachant que l'amour gratuit, qui en est la sève, n'était pas présent dans leur intériorité.

8 de ces pierres : de ces 'amei haarets, ces gens sans instructions, HaShem peut changer leur cœur et ils deviendraient alors un témoignage contre vous, qui étudiaient la Torah, mais dont le cœur reste dur et faux.

9 Déjà la hache est mise... : le jugement de cette génération est déjà en train de commencer. 

17 La pelle à vanner est dans sa main : l'action de vanner consiste à jeter en l'air, à l'aide d'une pelle, les grains de blés, une fois qu'ils ont été séparés de leur enveloppe. Le vent emporte ensuite la balle, laissant retomber le grain qui est plus lourd. La balle ici désigne l'extériorité dépourvue de nutriments (de fruits dignes de la téshouvah) qui sera brûlée dans la géhenne, à l'inverse des personnes dont le cœur est de chair, le grain, et qui produit des fruits. 

22 : l'âme messianique, qui descend sous la forme d'un oiseau, car elle provient d'un endroit du Gan 'Eden appelé le kan tsipor ("le nid de l'oiseau") (Zohar).

Une bat qol : une voix céleste (littéralement la "fille d'une voix").

Disant : comme il est écrit : "HaShem m'a dit : tu es Mon fils. Moi, aujourd'hui, Je t'engendre" (Téhilim/Psaume 2:7). 

 

23 à trente ans : l'âge de la Royauté, comme il est écrit : "Yossef était âgé de trente ans" (Béréshit/Genèse 41:46) et : "David était âgé de trente ans lorsqu'il devint Roi" (Beit Sh'mouel/2 Samuel 5:4). Le Ba'al Hatourim rapporte que le dernier verset du passage des Rois (Dévarim/Deutéronome 17:20) débute et termine par la lettre Lamed, de guématria trente, car le Roi Messie vient, par son père, de la Tribu de Yéhoudah (également de valeur numérique trente). De plus la Royauté est acquise par trente vertus (Pirqé Avot 6:6, voir Rambam, Hilkhot Mélakhim).

 

il est considéré comme légalement : selon les écrits généalogiques qu'ils possédaient à l'époque, ils savaient que Yéshou'a ben Yossef était un descendant de David.

23-38 : Il y a des différences avec la généalogie écrite par Matityahou, à partir du Roi David. L'explication est simple, Luc qui a "tout scruté en remontant à la source" (Luc 1:3) a inclus ici tous les mariages relevant du yiboum (léviratiques). Par exemple, Matityahou fait passer la lignée de Yéshou'a par le roi Shlomo, et ici elle passe par Natân, un autre fils de David. Or, le Zohar commente de la façon suivante : ""Toi qui apporte la bonne nouvelle à Tsiôn », c'est Hephzibah, femme de Natân, fils de David, mère du Messie, Ménahem, fils d'Amiel. Elle sortira et apportera la nouvelle" (Zohar III, 173b).

Le Roi Messie est un descendant, non pas de Natân lui-même, mais de sa femme, qui a été prise pour épouse par Shlomo, après la mort de celui-ci, selon les lois du yiboum, du lévirat. Cependant, dans un tel mariage, l'enfant de la veuve avec le frère est tout de même considéré comme de la lignée du défunt mari. Ainsi donc, Yéshou'a est de la semence de Shlomo, tout en étant également considéré comme étant le fils de Natân (Rabbi Reuven Margolies).

De la même manière, Ya'aqov, le grand-père de Yéshou'a, descendant de Shlomo, se maria avec la veuve d''Eli, selon la mitsvah du yiboum, et suscita au défunt un fils, qui fut Yossef, le père du Roi Messie. Yossef est donc le descendant biologique de Ya'aqov, et donc de Shlomo, tout en étant considéré légalement comme le descendant de Natân et 'Eli.

Parfois, il pouvait y avoir plusieurs mariages léviratiques durant une même génération. Les descendances biologiques et légales sont donc mélangées, tout en étant bien différenciées, comme le montrent Matityahou et Loucas.