ניצבים

Parashat Nitsavim - Vayélèkh

 

Un Roi en exil

 

Torah : Dévarim/Deutéronome 29:9 à 31:30

Haftarah : Yésha'yahou/Isaïe 61:10 à 63:9

 

Moshé décrit les dernières recommandations découlant de l'Alliance du Sinaï, répète la gravité de l'idolâtrie et prophétise par allusion ce qui arrivera aux enfants d'Israël jusqu'à l'arrivée du Roi Messie et la Délivrance Finale. La Terre et les Cieux sont pris comme témoins pour cette Alliance entre HaShem et la communauté. Puis les dernières mitsvot, commandements, sont données au Peuple.

 

*

 

« HaShem les a arrachés de leur pays avec colère, avec fureur, avec une grande indignation, et Il les a jetés sur un autre pays, comme on le voit aujourd'hui » (Dévarim/Deutéronome 29:27)

 

En hébreu, le mot « jetés » s'écrit וישלכם, avec dans le parchemin de la Torah la lettre du centre, le ל lamed, plus grande que les autres. Le Ba'al Hatourim avance l'explication suivante : le plus grand exil qu'ait connu Israël est celui des dix Tribus, qui ont été dispersées vers la fin de l'époque du premier Temple, et qui sont restées en exil jusqu'à ce jour. La lettre lamed est donc plus grande, plus longue que les autres pour montrer que cet exil serait le plus long de tous.

 

Autre explication : le lamed est la lettre qui représente la royauté, qui est de valeur numérique égale à 30. La grandeur de cette lettre donne ici une allusion : le plus long et grand exil que connaîtrait le peuple d'Israël, celui d'Edom (que nous vivons depuis 2000 ans) serait en corrélation avec « l'exil » du Messie, Yéshou'a, le Roi de notre peuple. En effet, étant parti en exil depuis 2000 ans, le peuple chute avec son roi. Et tant que Yéshou'a n'est pas redevenu, aux yeux du monde, le Roi des Juifs, et qu'il sera débarrassé de son manteau de « Jésus grec », son peuple ne pourra sortir de l'exil totalement :

 

« Je suis devenu un étranger pour mes frères, Un inconnu pour les fils de ma mère » (Téhilim/Psaume 69:8)

 

« Il feignit d'être un étranger pour eux » (Béréshit/Genèse 42:7)

 

« Car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez: Béni soit celui qui vient dans le Nom d'HaShem ! » (Matityahou/Mathieu 23:39)

 

* * *

« HaShem ton E.lohim circoncira ton cœur et le cœur de ta postérité » (Dévarim/Deutéronome 30:6)

 

En hébreu, la valeur numérique des mots את לבבך ואת « et ta postérité », est de 862, égale à la valeur de la phrase זה לימות המשיח « Il s'agit des jours du Messie » (Ba'al Hatourim). En effet, seule l'adhésion au Messie Yéshou'a peut apporter la véritable circoncision du cœur, comme Rabbi Shaoul le rapporte dans ses lettres :

 

« Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre » (Lettre envoyée aux Romains 2:28-29)

 

Le « véritable » Juif est circoncis physiquement et de cœur, il a la lettre de la Torah et l'esprit du Messie. « Véritable » est ici à comprendre dans le sens de « complet, rendu parfait ».

 

« Car les circoncis, c'est nous, qui rendons à HaShem notre culte par l'Esprit d'HaShem, qui nous glorifions en Yéshou'a le Messie » (Lettre envoyée aux Philippiens 3:3)

 

* * *

 

« Le mal finira par vous atteindre » (Dévarim/Deutéronome 31:29)

 

En hébreu, la valeur numérique des initiales de cette phrase הרעה באחרית הימים, est égale à 12, qui est celle du mot גוג Gog. Gog représente, dans les prophéties, le roi du pays du nord (aujourd'hui les Maîtres pensent qu'il s'agit de la Russie) qui viendra pour détruire Israël aux Temps de la fin, que nous vivons. Cependant, HaShem se « réveillera » et par Son Roi Messie, le détruira, lui et tous les peuples venus avec lui. Ce sera alors la phase ultime de la Délivrance Finale, d'Israël et des Nations !

 

* * *

 

« Rassemble tout le peuple, hommes, femmes et enfants » (Dévarim/Deutéronome 31:12)

 

« Les initiales de אנשים hommes, נשים femmes et טף enfants forment le mot טנא « panier ». le panier est un contenant par excellence. L'union de toutes les catégories de la population, dont les initiales forment « panier », constitue le meilleur réceptacle de la bénédiction » ('Od Yossef H)

 

Nous trouvons une allusion à cela dans l'Alliance Renouvelée, quand Yéshou'a réalise le miracle des pains et des poissons, devant la foule unie composée des hommes, des femmes et de leurs enfants. On repartit alors avec douze paniers pleins. Là où le peuple est uni (les douze paniers représentant les douze Tribus d'Israël soit la plénitude de la communauté), la bénédiction peut se déverser avec abondance !

 

* * *

 

« Car je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou. Si vous êtes rebelles contre HaShem pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort ! » (Dévarim/Deutéronome 31:27)

 

En partant, en hébreu, du mot ידעתי, « Je connais » et plus précisément de la lettre ע, et en comptant 9 lettres vers la gauche, nous trouvons le mot ישוע Yéshou'a. Oui, si nous avons été rebelles contre HaShem et contre Moshé en allant jusqu'à vouloir lapider, plusieurs fois, notre conducteur dans le désert, à « plus forte raison » le Messie lui-même !

PDF Nitsvaim - Vayelekh