Ya'aqov avinou a eu douze fils. Yossef fut haï et vendu aux goyim. Plus tard, en Égypte, ses frères vinrent devant lui, et il se fit connaître à eux. Malgré son apparence égyptienne, il leur montra qu'il était resté un Tsadik, un grand Juste.

Yossef était le fils de Ra'hèl, avec Binyamîn. Binyamîn eut dix fils, qu'il nomma en souvenir de son frère qu'il croyait disparu (Rachi).

De la même manière, Rabbi Yeshou'a fut haï et vendu aux goyim. Lors de la Délivrance Finale, ses frères le reconnaîtront, et il se dévoilera à eux, en leur montrant que malgré son aspect "édomique", il est resté un Tsadik, un grand Juste.

Yeshou'a et le Ba'al Shem Tov ont tous les deux apporté une nouveauté dans le monde, fruit d'une révélation. Le Ba'al Shem Tov a donné naissance à une multitude de 'hassidout, et toutes, en particulier celle de Breslev, permettent de mieux comprendre les enseignements de Rabbénou Yeshou'a, et de voir qui il était réellement : un Tsadik d'une immense grandeur que sa génération n'a pas su comprendre (comme Rabbi Nahmân jusqu'à aujourd'hui). Le temps de la réconciliation arrive, et le temps d'arracher Rabbi Yeshou'a à Edom pour lui redonner sa place de Tsadik et de fils authentique d'Israël.

*

"Car, je vous le dis en vérité, tant que les cieux et la terre ne passeront pas, il ne disparaîtra pas de la Torah un seul yod ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé" (Matityahou/Mathieu 5:18)

"Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas" (Matityahou/Mathieu24:35)

"Concernant les enseignements qu'il (Rabbi Nahmân) a lui-même rédigés, il disait qu'on peut les examiner avec la même minutie que le texte biblique"

 

* * *

"Alors il leur toucha les yeux, en disant : "Qu'il vous soit fait selon votre foi"" (Matityahou/Mathieu 9:29)

"Lorsque l'homme s'enveloppe dans les tsitsit avec l'intention de se souvenir de tous les préceptes pour les accomplir, et que tout ce qui est dit sur les tsitsit se réalise, il recevra selon sa foi [...] si l'homme croit en HaShem, Il le guide selon sa foi" (Le jardin des louanges, chap.7)

* * *

 

"Je bâtirai ma communauté, et les portes du shéol ne prévaudront pas contre elle" (Matityahou/Mathieu 16:18)

"Allez donc faire des talmidîm parmi tous les goyim, immergez-les en mon nom, et apprenez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit" (Matityahou/Mathieu 28:19-20)

"Une autre fois, il dit qu'il était nécessaire de laisser des talmidîm qui en formeraient d'autres, et qui, à leur tour, transmettrainet aux générations à venir etc [de sorte que le mouvement ne s'éteigne jamais]" (Rabbi Nahmân)

 

* * *

 

"Sur le siège de Moshé siègent les sof'rim et les péroushim. Donc, tout ce qu'ils vous disent, faites-le et gardez-le" (Matityahou/Mathieu 23:2-3)

"Interprétez mon livre comme vous voudrez, mais ne modifiez pas un seul point du Shoulkhân 'Aroukh" (Rabbi Nahmân)

 

* * *

 

"Allez donc faire des talmidîm parmi tous les goyim, immergez-les en mon nom, et apprenez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit" (Matityahou/Mathieu 28:19-20)

"A ceci tous connaîtront que vous êtes mes talmidîm, si vous avez de l'amour les uns pour les autres" (Yohanân/Jean 13:35)

"Vous devez restez unis dans une profonde amitié ... C'est pourquoi je demande que votre préoccupation essentielle soit l'édition de livres, afin que s'accomplisse la parole : "Tes sources se répandront à l'extérieur". Soyez forts dans l'argent, la volonté, et les efforts !"" (Rabbi Natân, Breslev).

* * *

"Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon talmid" (Loucas/Luc 14:26)

"Souffre avec moi, comme un bon soldat de Yeshou'a le Messie. Il n'est pas de soldat qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé, et l'athlète n'est pas couronné, s'il n'a combattu suivant les règles" (Beit Timotheos/2 Timothée 2:3-5)

"Quiconque veut aller dans le chemin de la vérité et se préoccuper vraiment de sa vie véritable doit être fort, être un soldat très courageux, et se tenir comme un pilier de fer face à ceux qui l'en empêchent, et ne prêter aucune attention aux gens, que ce soit son père, son beau-père, sa femme ou les autres personnes qui mettent des obstacles sur son chemin et veulent l'éloigner du Tsadik authentique" (Rabbi Israël Dov Odesser)

* * *

"Le monde ne peut vous haïr ; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses œuvres sont mauvaises" (Yohanân/Jean 7:7)

"Et il leur dit : Vous êtes d'en bas; moi, je suis d'en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde" (Yohanân/Jean 8:23)

"Quant à moi (Rabbi Na'hmân), je ne fais pas du tout partie de ce monde, et c'est la raison pour laquelle il ne peut me supporter" (Rabbi Nahmân de Breslev)

* * *

"Yeshou'a leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Avrahâm fût, je suis" (Yohanân/Jean 8:58)

L'âme du Messie a précédé la création du monde" (Pessahim 54a)

* * *

"Celui qui m'a vu a vu le Père" (Yohanân/Jean 14:9)

Le Tsadik représente l'image d'HaShem de sa génération" (Séfer Hamidot Tsadik I, 101)

* * *

"Or, la vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent, toi, le Seul vrai E.lohim, et celui que Tu as envoyé, Yeshou'a le Messie" (Yohanân/Jean 17:3)

"Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme Toi, Père, Tu es en moi, et comme je suis en Toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que Tu m'as envoyé" (Yohanân/Jean 17:20-21)

"Et l'essentiel de la vie éternelle proviendra de la connaissance, quand tout le monde connaîtra HaShem. Pourquoi la vie sera-t-elle éternelle ? Parce que tous connaîtront HaShem. La connaissance les inclura dans l'unicité d'HaShem, béni soit-Il. Ils vivront alors une vie éternelle, à Son égal" ("J'ai dit merci et j'ai été sauvé", avant-propos)

* * *

"Shaoul et Silas répondirent : Crois à l'adôn Yeshou'a, et tu seras délivré, toi et ta famille" (Histoire des Talmidîm/Actes 16:31)

"Rabbi Natân disait : "si quelqu'un s'attache à Rabbi Nahmân, qui que ce soit, Rabbénou ne l'abandonnera jamais sans lui apporté une rectification"

* * *

"Oui, je me délecte dans la Torah d'HaShem selon l'homme intérieur, mais je vois en mes membres une torah différente, qui guerroie contre la torah de ma raison et m'asservit à la torah de la faute, celle qui habite mes membres. Moi, homme misérable, qui donc me libérera du corps de cette mort ? Bonté d'HaShem par Yeshou'a le Messie, notre adôn !" (Lettre envoyée aux Romains, 7:22-25)

"Je ne vis plus moi-même, mais le Messie vit en moi. Ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la émounah au bèn HaShem" (Galates 2:20)

"La émounah seule, c'est-à-dire, lorsqu'une personne croit au Tsadik authentique et se rapproche de lui, même si cette personne ne reçoit rien de lui, c'est en soi très bon. Mais ce n'est seulement que grâce à la émounah et au rapprochement que le mal de cette personne va être absorbé et se transformer en la substance du Juste, à condition toutefois que son intention soit désintéressée" (Rabbi Israël Dov Odesser)

* * *

"Ils ont été endurcis [...] que sera leur réintégration, sinon la vie à partir de la mort ? [...] l'endurcissement est venue en partie pour Israël, jusqu'à ce que la plénitude des goyim soit entrée, et ainsi tout Israël sera sauvé" (Romains 11)

"Mais à ce jour encore, quand Moshé est lu, un voile gît sur leur coeur. C'est quand il se tourne vers l'adôn que le voile est enlevé" (2 Corinthiens 3:15-16)

"Le satân a le grand pouvoir de voiler les yeux des gens. Autrement ce livre aurait provoqué dans le monde un immense réveil" (Rabbi Nahmân de Breslev)

* * *

"Si quelqu'un est dans le Messie, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles" (2 Corinthiens 5:17)

"A chaque moment difficile, à chaque instant et à toute heure, que l'on se rappelle de Na Na'h Na'hmâ Na'hmân Méouman, c'est une force nouvelle qui n'était encore jamais apparue. C'est une merveille qui n'avait encore jamais vu le jour, une chose entièrement nouvelle !" (Rabbi Israël Dov Odesser)

"Nous croyons en HaShem, en la Torah, mais le simple fait de croire et de rappeler ce saint nom Na Na'h Na'hmâ Na'hmân Méouman adoucit les fautes, les fois mensongères et les chutes. Oui, cela nous régénère complètement et nous devenons une créature nouvelle !" (ibid.)

* * *

« Celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice d'HaShem » (2 Corinthiens 5:21)

 

« Or, vous le savez, Yeshou'a a paru pour ôter les péchés, et il n'y a pas en lui de péché » (Alef Yo'hanân/1 Jean 3:5)

 

« Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la Torah, mais sous la bonté ? Loin de là! [le Tsadik nous place sous la bonté d'antan, permettant de survivre malgré les fautes, et cela n'enlève en rien le devoir de pratique de la Torah et des mitsvot] » (Romains 6:15)

 

« Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit d'HaShem, c'est la vie éternelle en Yeshou'a le Messie, notre adôn » (Romains 6:23)

 

« Le Messie nous a racheté de l'imprécation de la Torah […] la Torah est née quatre cent trente ans après un pacte ratifié par HaShem » (Galates 3)
 

« HaShem nous a envoyé le Tsadik authentique, parfait, de la plus grande perfection, au-delà de laquelle il n'y en a pas d'autre, blanc de tout péché, chez qui il n'y a pas la moindre souillure, si ténue soit-elle, même pas de l'épaisseur d'un cheveux, qui attire et dévoile la bonté, gratuitement, cette bonté qui maintenait le monde avant le don de la Torah, avec laquelle il maintient et fait vivre le monde, même à l'heure actuelle, où les gens sont à ce point loin de la Torah comme ils le sont, car il fait sortir la vie d'HaShem béni Soit-Il, même dans les endroits éloignés de la Torah » (Rabbi Israël Dov Odesser, sur Rabbi Na'hmân de Breslev)

* * *

"C'est pourquoi aussi HaShem l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Yeshou'a tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Yeshou'a le Messie est adôn, à la gloire d'HaShem le Père" (Philippiens 2:9-11)

"Ce nom (Rabbi Nah'mân) est toute la Torah. C'est la réparation de tous les péchés, de toutes les fautes et de toutes les croyances erronées. Oui, ce nom transforme tout, entièrement tout ! Heureux sommes-nous !" (Rabbi Israël Dov Odesser)

* * *

"Ils chantent un chant nouveau en faces du Trône" (Révélation 14:3)

"Na Na'h Na'hmâ Na'hmân Méouman est le chant nouveau avec lequel le peuple d'Israël sera délivré" (Rabbi Israël Dov Odesser)

"C'est le chant simple, double, triple et quadruple mentionné dans le Tikouné Zohar de Rabbi Shim'ôn Bar Yo'haï zal et dans le Likoutéi Moharân" (Ibid.)