10

1 Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à HaShem, c’est qu’ils soient délivrés.

2 Oui, j’en témoigne pour eux : ils ont du zèle pour HaShem, mais non selon la connaissance totale,

3 car ils ne pénètrent pas la justification d’HaShem, et ils cherchent à établir leur propre justification. Ils ne sont pas soumis à la justification d’HaShem.

4 La finalité de la Torah, c’est le Messie, pour la justification de tous ceux qui adhèrent.

5 Moshé a écrit de la justification, celle de la Torah : l’homme qui les fait, vit par eux.

6 Mais la justification née de la émounah parle ainsi : ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? Cela, c’est faire descendre le Messie.

7 Ou : qui descendra dans l’abîme ? Cela, c’est faire remonter le Messie d’entre les morts.

8 Mais que dit-elle ? La parole est proche de toi, sur ta bouche et dans ton cœur. Cela, c’est la parole d’émounah que nous proclamons.

9 Parce que, si tu attestes de ta bouche que Yéshou'a est l’Adôn, et si tu adhères en ton cœur à ce qu’HaShem l’a réveillé d’entre les morts, tu es délivré.

10 De cœur, c’est l’adhérence pour la justification ; de bouche, c’est l’attestation pour le salut.

11 Car l’Écrit le dit : quiconque adhère à lui n’est pas confondu.

12 Non, il n’y a pas de différence entre le Juif et l’Hellène : oui, le même Adôn est pour tous, riche pour tous ceux qui l’appellent.

13 Car quiconque appelle le nom de l’Adôn est délivré.

14 Maintenant, comment l’appelleraient-ils s’ils n’adhèrent pas à lui ? Et comment adhéreraient-ils à lui s’ils ne l’entendent pas ? Et comment l’entendraient-ils si personne ne le proclame ?

15 Et comment le proclamer, sinon par des envoyés, comme il est écrit : qu’ils sont beaux les pieds des annonciateurs du bien !

16 Mais tous n’ont pas obéi à l’annonce. Yésha'yahou a dit : HaShem, qui a adhéré à notre 'Entends...' ?

17 Donc l’adhérence naît de 'l’entends...' et 'l’entends...' d’un mot du Messie.

18 Mais je dis : n’ont-ils pas entendu ? Certes ! Sur toute la Terre leur voix est sortie, au bout de l’univers leurs mots.

19 Et je dis : ainsi, Israël ne l’a-t-il pas pénétré ? Voici, Moshé a dit le premier : je vous rendrai jaloux d’une non-nation ; par une nation stupide je vous irriterai.

20 Et Yésha'yahou dit hardiment : J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis rendu visible à ceux qui ne me demandaient pas.

21 Et d’Israël il dit : J’ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple dévoyé et rebelle.

*

3 : le Roi Messie et Tsadik de vérité a pratiqué toute la Torah de manière la plus parfaite qui soit. En adhérant à lui, sa justification devient la nôtre, et nous bâtissons nos mitsvot sur son fondement. Mais sans attachement à lui, comment la bâtisse de chacun pourrait-elle tenir, à cause de nos défaillances ?

4 : l'attachement au Roi Messie rend parfaite notre étude de la Torah et notre pratique des mitsvot, les menant à leur plénitude.

5 : celui qui pratique sans s'attacher au Tsadik dépend entièrement de la qualité de ses mitsvot.

Moshé a écrit : Vayiqra/Lévitique 18:5.

6 : et celui qui pratique en s'attachant au Tsadik peut atteindre des niveaux qu'il n'aurait jamais atteint par ses propres forces.

parle ainsi : Dévarim/Deutéronome 30:12-19.

c’est faire descendre le Messie : si tu crois que la justification parfaite consiste à faire des efforts personnels jusqu'aux Cieux, sache que tu atteindras le Messie et comprendras, alors qu'il descendra vers toi, que tu ne pouvais l'atteindre par tes propres forces.

7 c’est faire remonter le Messie d’entre les morts : si tu crois que la justification parfaite consiste à descendre dans la souffrance par des mortifications, tu verras qu'au bout du chemin, tu y trouveras le Messie, qui a déjà pris les souffrances, et que la joie résultant de l'attachement au Tsadik te permettra d'atteindre de plus hauts niveaux que toutes les mortifications.

9 : c'est la simplicité et la vérité avec ton Père qui est dans les Cieux qui t'ouvrira toutes les portes.

11 : Yésha'yahou/Isaïe 28:16.

15 : il est écrit : Yésha'yahou/Isaïe 52:7.

16 : Yésha'yahou/Isaïe 53:1.

19 : Dévarim/Deutéronome 32:21.

20 : Yésha'yahou/Isaïe 65:1-2.

​​