12

1 Six jours avant la Fête de Pessah, Yéshou'a vint donc à Béit Hananyah, où était El‘azar, qu’il avait réveillé des morts.

2 Là, ils lui firent donc un dîner. Marta servit ; El‘azar était un de ceux qui était à table avec lui.

3 Myriam prit donc un parfum, une livre de nard pur et de grand prix. Elle en enduisit les pieds de Yéshou'a et les essuya de ses cheveux. La maison se remplit des effluves du parfum.

4 Yéhoudah, l’homme de Qériot, un de ses talmidim, celui qui allait le livrer, dit :

5 pourquoi ne pas vendre ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres ?

6 Il disait cela, non par souci des pauvres, mais parce qu’il était voleur. Il tint la bourse et soutirait ce qu’ils y jetaient.

7 Yéshou'a dit donc : laissez-la ! Qu’elle le garde pour le jour de mon ensevelissement !

8 Oui, vous avez toujours des pauvres avec vous ; mais moi, vous ne m’avez pas toujours.

9 La grande foule des Juifs savait donc qu’il était là. Ils vinrent, non pas à cause de Yéshou'a seulement, mais pour voir El‘azar, qu’il avait réveillé des morts.

10 Les Cohanim Gédolim décidèrent de tuer aussi El‘azar.

11 À cause de lui, beaucoup de Juifs quittaient et adhéraient à Yéshou'a.

 

12 Le lendemain, la grande foule était venue à la Fête. Ils entendirent que Yéshou'a vint à Yéroushalayim.

13 Ils prirent des branches de loulav, sortirent à sa rencontre et crièrent : hosha‘na, ­ Sauve donc ! Source de bénédiction est celui qui vient au nom d'HaShem, le Roi même d’Israël !

14 Yéshou'a trouva un ânon. Il s’assit sur lui, comme il est écrit :

15 ne frémis pas, fille de Tsiôn ! Voici, ton Roi vient, monté sur le petit d’une ânesse !

16 Cela, les talmidim ne le savaient pas au début ; mais quand Yéshou'a fut glorifié, ils se souvinrent alors que cela avait été écrit sur lui ; et cela, ils l’avaient fait pour lui.

17 La foule lui rendit donc témoignage, ceux qui étaient avec lui quand il avait appelé El‘azar hors du sépulcre, le réveillant des morts.

18 Aussi la foule sortit à sa rencontre, parce qu’ils avaient entendu qu’il avait fait ce signe.

19 Les P'roushim se disaient donc : voyez-vous ? Vous ne gagnez rien ! Regardez : l’univers s’en va derrière lui !

20 Il y avait quelques Hellènes parmi ceux qui montèrent pour se prosterner à la Fête.

21 Ceux-là donc s’approchèrent de Philippos, qui est de Béit Tsaïda en Galil. Ils prièrent, ils dirent : Adôn, nous voulons voir Yéshou'a.

22 Philippos vint et le dit à Andreas. Andreas et Philippos vinrent et le dirent à Yéshou'a.

23 Yéshou'a leur répondit et dit : l’heure est venue où le ben Adâm sera glorifié.

24 Amén, amén, je vous dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul. Mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

25 Qui aime son être le perd ; qui hait son être en cet univers le garde pour la vie en pérennité.

26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ! Là où je suis, là sera aussi mon serviteur. Qui me sert, le Père le glorifiera.

27 Maintenant, mon être se trouble. Que dirai-je ? Père, sauve-moi de cette heure ? Mais c’est pour cela que je suis arrivé à cette heure...

28 Père, glorifie Ton Nom ! Vint donc une bat qol : J’ai glorifié et, à nouveau, je glorifierai !

29 La foule, donc, qui se tenait là, entendit et dit : c’est le tonnerre. D’autres disaient : c’est un messager qui lui parle.

30 Yéshou'a répondit et dit : cette voix n’était pas pour moi mais pour vous.

31 C’est maintenant le jugement de cet univers. Maintenant, la tête de cet univers est jetée dehors.

32 Moi, quand je serai élevé de Terre, je tirerai tous à moi.

33 Il dit cela par allusion à la mort dont il devait mourir.

34 La foule répondit donc : nous, nous avons appris de la Torah que le Messie demeure en pérennité. Comment dis-tu que le ben Adâm doit être élevé ? Qui est ce ben Adâm ?

35 Yéshou'a leur dit donc : encore pour un peu de temps la lumière est en vous. Marchez tant que vous avez la lumière, afin que la ténèbre ne vous saisisse pas. Qui marche dans la ténèbre ne sait où il va.

36 Tant que vous avez la lumière, adhérez à la lumière, afin d’être fils de lumière. Yéshou'a dit ces paroles, puis il s’en alla et se cacha d’eux.

 

37 Mais après tant de signes qu’il a faits en face d’eux, ils n’adhéraient pas à lui.

38 Alors s’accomplit la parole de Yésha'yahou l’inspiré, qui a dit : HaShem, qui adhère à ce que nous avons entendu ? Le bras d'HaShem, à qui s’est-il découvert ?

39 C’est pourquoi ils ne peuvaient adhérer, parce que Yésha'yahou dit encore :

40 engraisse le coeur de ce peuple, alourdis ses oreilles, ternis ses yeux, qu'il ne voie de ses yeux, n'entende de ses oreilles, que son coeur ne discerne, qu'il ne fasse téshouvah et sois guéri.

41 Ainsi dit Yésha'yahou, parce qu’il avait vu sa gloire : il parlait de lui.

42 Pourtant, même parmi les chefs, ils étaient nombreux à adhérer à lui ; mais, à cause des P'roushim, ils ne le déclaraient pas, de peur d’être exclus de la synagogue.

43 Oui, ils aimaient la gloire des hommes plus que la gloire d’HaShem.

44 Yéshou'a cria et dit : qui adhère à moi, n’adhère pas à moi, mais à Qui m’a envoyé.

45 Qui me voit, voit Qui m’a envoyé.

46 Moi, lumière, je suis venu au monde, pour que quiconque adhère à moi ne reste pas dans la ténèbre.

47 Si quelqu’un entend mes dires sans les garder, moi, je ne le juge pas. Non, je ne viens pas pour juger l’univers, mais pour délivrer l’univers.

48 Qui me rejette, et ne reçoit pas mes paroles, a son juge : la parole que j’ai dite le jugera au dernier jour,

49 parce que moi, je ne parle pas de moi-même ; mais le Père qui m’a envoyé, Lui, me prescrit ce que je dois exprimer et dire.

50 Et, je le sais, Son ordre est vie en pérennité. Donc, ce que moi je dis, comme mon Père me parle, je le dis.

*

10 Cohanim Gédolim : les Tsadouqim.

11 quittaient : leurs enseignements.

12 était venue à la Fête : les enfants d'Israël commençaient à venir pour se préparer à la Fête de Pessah.

13 Ils prirent des branches de loulav : des branches de palmiers, appelés loulavim. C'était chose courante que de se réjouir en agitant des loulavim, lors de grandes occasions, comme par exemple quand le Roi David amena l'arche à Yéroushalayim (Bamidbar Rabbah 4:20, Vayiqra Rabbah 30:2).

15 : Zékharyah/Zacharie 9:9.

16 ne le savaient pas au début : nos Maîtres rapportent : « le talmid ne perçoit pas pleinement la compréhension du Maître avant que quarante ans se soient écoulés » ('Avoda Zara 5b). Il s'agit d'un langage symbolique.

31 la tête de cet univers : le satân. Quiconque s'attache au Tsadik de vérité qui a totalement vaincu est également un vainqueur.

32 je tirerai tous à moi : tous les péchés.

34 demeure en pérennité : qu'il ne mourra pas.

Qui est ce ben Adâm ? : c'est celui qui vous donne la lumière (verset 35) avant le début de l'exil d'Edom

38 : Yésha'yahou/Isaïe 53:1.

40 : Yésh'yahou/Isaïe 6:10.

42 P'roushim : ceux qui étaient avec les Tsadouqim.