8

1 De nouveau donc, Yéshou'a leur parla et dit : je suis la lumière de l’univers. Qui me suit ne marche pas dans la ténèbre, mais il a la lumière de la vie.

2 Les P'roushim dirent alors : tu témoignes pour toi-même, ton témoignage n’est pas probant.

3 Yéshou'a répondit et leur dit : même si je témoigne pour moi-même, mon témoignage est probant, parce que je sais d’où je viens et où je vais ; mais vous, vous ne savez pas d’où je viens ni où je vais.

4 Vous, vous jugez selon la chair ; mais moi, je ne juge personne.

5 Même si je juge, mon jugement est vrai, parce que je ne suis pas seul, mais moi et le Père qui m’a envoyé.

6 Même dans la Torah, la vôtre, il est écrit que le témoignage de deux hommes est probant.

7 Moi, je suis témoin de moi-même, mais le Père qui m’a envoyé témoigne aussi pour moi.

8 Ils lui dirent donc : où est-il, ton Père ? Yéshou'a répondit : vous ne me connaissez pas plus que mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.

9 Il dit ces mots, au Trésor, en enseignant au Temple. Personne ne l’arrêta, parce que son heure n’était pas venue.

10 Il leur dit donc à nouveau : moi, je m’en vais, mais vous me chercherez, et vous mourrez dans votre faute. Là où je vais, vous ne pouvez pas venir.

11 Les Juifs dirent : va-t-il se tuer lui-même, pour qu’il dise : 'là où moi je vais, vous, vous ne pouvez pas venir ?'

12 Il leur dit : vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de cet univers ; moi, je ne suis pas de cet univers.

13 Je vous ai donc dit : 'vous mourrez dans vos fautes'. Oui, si vous ne croyez pas que moi je suis, vous mourrez dans vos fautes.

14 Alors ils lui dirent : toi, qui es-tu ? Yéshou'a leur dit : dès le début, cela même que je vous ai dit.

15 J’ai beaucoup à dire sur vous et à juger ; mais Celui qui m’a envoyé est vrai, et moi, ce que j’entends de Lui, je le dis à l’univers.

16 Ils ne savaient pas qu’il leur parlait du Père.

17 Donc, Yéshou'a dit : quand vous élèverez le ben Adâm, alors vous saurez que moi je suis. Par moi-même, je ne fais rien, mais ce que mon Père m’enseigne, je le dis.

18 Celui qui m’a envoyé est avec moi ; Il ne me laisse pas seul, parce que, moi, je fais toujours ce qui Lui plaît.

19 Quand il dit tout cela, beaucoup adhérèrent à lui.

 

20 Yéshou'a dit alors aux Juifs qui adhérèrent à lui : si vous, vous demeurez dans ma parole, la mienne, vous êtes en vérité mes talmidim.

21 Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

22 Ils lui répondirent : nous sommes de la semence d’Avrahâm ! Nous n’avons jamais été les esclaves de personne ! Comment dis-tu : 'vous deviendrez libres' ?

23 Yéshou'a leur répondit : amén, amén, je vous dis : qui faute est esclave de la faute.

24 L’esclave ne demeure pas en pérennité dans la maison ; mais le fils y demeure en pérennité.

25 Si donc le fils vous fait libres, vous serez vraiment libres.

26 Je sais que vous êtes de la semence d’Avrahâm ; mais vous cherchez à me mettre à mort, parce que ma parole ne trouve pas de place en vous.

27 Moi, ce que j’ai vu auprès du Père, je le dis ; vous donc, ce que vous avez entendu de votre père, vous le faites.

28 Ils répondirent et lui dirent : notre père est Avrahâm. Yéshou'a leur dit : si vous étiez enfants d’Avrahâm, vous feriez les oeuvres d’Avrahâm.

29 Mais maintenant, vous me cherchez pour me mettre à mort, un homme qui vous dit la vérité que j’ai entendue d’HaShem. Cela, Avrahâm ne l’a pas fait.

30 Vous faites, vous, les oeuvres de votre père. Ils lui dirent : nous, ce n’est pas de la puterie que nous sommes nés ! Nous avons un seul Père : HaShem !

31 Yéshou'a leur dit : si HaShem était votre Père, vous m’aimeriez ! Oui, je suis sorti d’HaShem et je suis venu car je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est Lui qui m’a envoyé.

32 Pourquoi ne connaissez-vous pas mon langage ? C’est que vous ne pouvez entendre ma parole.

33 Vous, vous êtes du père l'accusateur, et vous voulez faire les combines de votre père. Celui-là est un tueur, dès le début. Il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce qu’il n’est pas en lui de vérité. Quand il dit le mensonge, il parle de son propre fond, parce qu’il est menteur et père du mensonge.

34 Mais moi, parce que je dis la vérité, vous n’adhérez pas à moi.

35 Qui parmi vous me confondra d’une faute ? Or je dis la vérité : pourquoi n’adhérez-vous pas à moi ?

36 Qui est d’HaShem entend les dires d’HaShem. Ainsi donc, vous, vous n’entendez pas, parce que vous n’êtes pas d’HaShem.

37 Alors les Juifs répondirent et lui dirent : ne le disons-nous pas bien ? Tu es un Shômroni, et tu as un démon !

38 Yéshou'a répondit : moi, je n’ai pas de démon, mais j’honore mon Père, et vous, vous me déshonorez.

39 Moi, je ne cherche pas ma gloire : il en est un qui cherche et qui juge.

40 Amén, amén, je vous dis : si un homme garde ma parole, il ne verra pas la mort en pérennité.

41 Les Juifs lui dirent : maintenant nous savons que tu as un démon. Avrahâm est mort et les inspirés ; et toi tu dis : 'si un homme garde ma parole, il ne verra pas la mort en pérennité' !

42 Es-tu donc, toi, plus grand qu’Avrahâm, notre père, qui est mort ? Et les inspirés aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ?

43 Yéshou'a répondit : si je me glorifie, ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui me glorifie, Celui dont vous dites : 'Il est notre E.lohim'.

44 Vous ne Le connaissez pas, mais moi je Le connais ! Si je vous disais que je ne Le connais pas, je serais comme vous : un menteur. Mais je Le connais et je garde Sa Parole.

45 Avrahâm, votre père, a exulté de voir mon jour. Il l’a vu et s’est chéri.

46 Les Juifs lui dirent : tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Avrahâm !

47 Yéshou'a leur dit : amén, amén, je vous dis : avant qu’Avrahâm fût, moi je suis.

48 Alors ils prirent des pierres pour les lancer sur lui. Yéshou'a se cacha et sortit du Temple.

*

6 : Dévarim/Deutéronome 19:15.

17 quand vous élèverez le ben Adâm : quand vous le mettrez à mort par la main des romains.

 

alors vous saurez que moi je suis : vous reconnaîtrez que mes paroles étaient véridiques.

28 si vous étiez enfants d’Avrahâm, vous feriez les oeuvres d’Avrahâm : être un véritable fils d'Israël implique d'être circoncis de chair et de cœur, d'avoir la filiation dans la chair et dans les oeuvres.

31 je suis sorti : ma mission me vient d'En-Haut.

40 il ne verra pas la mort : il sera considéré comme un Tsadik qui est vivant, même de sa mort, alors que le rasha est mort, même de son vivant.

45 Il l’a vu : par esprit prophétique.

46 tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Avrahâm : c'est une remarque ironique.

47 avant qu’Avrahâm fût, moi je suis : je suis monté dans la Pensée Divine avant Avrahâm : "dès l'origine de la création du monde, le Roi Messie est né, car il est monté dans la Pensée alors que le monde n'avait pas encore été créé , comme il est écrit : "et il est sorti un rejeton du tronc d'Ishaï" (Yésha'yahou/Isaïe 11:1). Il n'est pas dit "il sortira", mais "il est sorti"" (Pesikta Rabbati 152b).