10

1 Il se releva et alla de là à la frontière de Yéhoudah et au-delà du Yardèn. Des foules, de nouveau, allaient avec lui ; et de nouveau, selon son habitude, il les enseignait.

2 Des P'roushim s’approchèrent et l’interrogèrent : est-il permis à un homme de répudier une femme ? Ils voulaient l’éprouver.

3 Il répondit et leur dit : que vous a prescrit Moshé ?

4 Ils dirent : Moshé a permis d’écrire un guet et de répudier.

5 Yéshou'a leur dit : c’est à cause de la sclérose de votre cœur qu’il vous a écrit cette misvah.

6 Mais au début, à la Création : mâle et femelle, Il les a créés.

7 Sur quoi l’homme abandonne son père et sa mère ;

8 et ils sont, les deux, une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair.

9 Donc, ce qu’HaShem a uni, qu’un homme ne le sépare pas.

10 À la maison, de nouveau, ses talmidim l’interrogent sur cela.

11 Il leur dit : qui répudie sa femme et en épouse une autre, il adultère avec celle-ci.

12 Et si elle renvoie son mari et en épouse un autre, elle-même adultère.

 

13 Ils lui présentèrent des petits enfants pour qu’il les touche. Les talmidim les rabrouaient.

14 Mais Yéshou'a le vit, s’irrita et leur dit : laissez les petits enfants venir à moi. Ne les empêchez pas : oui, il est pour leurs pareils, le royaume d’HaShem !

15 Amén, je vous dis : qui n’accueille pas le royaume d’HaShem comme un petit enfant n’y entre pas.

16 Il les prit dans ses bras, les bénit en mettant les mains sur eux.

 

17 Il partit sur la route. Voici, un homme accourut, tomba à genoux devant lui et l’interrogea : bon Rabbi, que ferai-je pour que j’hérite la vie en pérennité ?

18 Yéshou'a lui dit : pourquoi me dis-tu bon ? Nul n’est bon sauf un : HaShem.

19 Tu connais les misvot : n'assassine pas, n’adultère pas, ne vole pas, ne réponds pas en témoin de mensonge, ne fraude pas, glorifie ton père et ta mère.

20 Il lui dit : Rabbi, tout cela je l’observe depuis ma jeunesse.

21 Yéshou'a le fixa, l’aima et lui dit : tu es en retard seulement de ceci : va, vends ce que tu as, donne-le aux pauvres, tu auras un trésor aux Cieux. Puis viens et suis-moi.

22 Mais, à cette parole, il s'était assombri. Il s’en alla, attristé : oui, il avait de nombreuses possessions.

23 Yéshou'a regarda à la ronde et dit à ses talmidim : comme il est difficile à qui a des richesses d’entrer au royaume d’HaShem !

24 Ses talmidim furent effrayés de ses paroles. Yéshou'a leur répondit de nouveau et dit : enfants, comme il est difficile d’entrer au royaume d’HaShem !

25 Il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à un riche d’entrer au royaume d’HaShem.

26 Mais ils étaient extrêmement frappés et se disaient entre eux : et qui peut être sauvé ?

27 Yéshou'a les fixa et dit : à des hommes, impossible, mais non à HaShem : oui, tout est possible à HaShem.

28 Pétros commença à lui dire : voici, nous avons nous-mêmes tout laissé et nous te suivons.

29 Yéshou'a dit : amén, je vous dis : personne ne laisse maison, ou frères, ou sœurs, ou mère, ou père, ou enfants, ou champs, à cause de moi et à cause de l’annonce,

30 sans recevoir au centuple maintenant, en ce temps : maisons, et frères, et sœurs, et mères, et enfants, et champs, avec des persécutions­, et dans le 'olam haba, la vie en pérennité.

31 Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers, premiers.

 

32 Et ils étaient sur la route. Ils montaient à Yéroushalayim. Yéshou'a allait devant eux. Ils étaient effrayés, et ceux qui le suivaient frémissaient. Il prit à nouveau les douze avec lui. Il commença à leur dire ce qui aller lui arriver :

33 Voici, nous montons à Yéroushalayim. Le ben Adâm sera livré aux Cohanim Gédolim et aux Sof'rim : ils le condamneront à mort, ils le livreront aux Goyim.

34 Ils le bafoueront, cracheront sur lui, le fouetteront et le tueront. Puis, après trois jours, il se relèvera.

 

35 Ya'aqov et Yohanân, les deux bnei Zavdi, se rapprochèrent de lui et lui dirent : Rabbi, nous voulons que, quoi que nous te demandions, tu le fasses pour nous.

36 Il leur dit : que voulez-vous que je fasse pour vous ?

37 Ils lui dirent : donne-nous de siéger, l’un à ta droite, l’autre à ta gauche, dans ta gloire.

38 Yéshou'a leur dit : vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que, moi, je bois, ou être immergés de l’immersion où, moi, je vais être immergé ?

39 Ils lui dirent : nous pouvons. Yéshou'a leur dit : la coupe que moi je bois, vous la boirez ; dans l’immersion où moi je vais être immergé, vous serez immergés.

40 Quant à siéger à ma droite ou à gauche, ce n’est pas à moi de le donner, mais... pour qui c’est préparé.

41 Les dix entendirent et commencèrent à s’irriter contre Ya'aqov et Yohanân.

42 Yéshou'a les appela et leur dit : vous le savez : oui, les soi-disant gouverneurs des Goyim les dominent, et leurs grands exercent de haut l’autorité sur eux.

43 Il n’en est pas ainsi de vous. Oui, quiconque veut devenir grand parmi vous doit être votre serviteur.

44 Quiconque parmi vous veut être premier doit être le serviteur de tous.

45 Oui, même le ben Adâm n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner son être en rançon pour beaucoup.

 

46 Ils vinrent à Yériho. Quand il sortit de Yériho avec ses talmidim et une assez grande foule, voici, le fils de Timaï, Bar Timaï, un aveugle, était assis près de la route et il mendiait.

47 Il entendit que c’était Yéshou'a le Nazarénien. Il se mit à crier et à dire : ben David, Yéshou'a, aie pité de moi !

48 Beaucoup le rabrouaient pour qu’il se taise. Mais il criait de plus belle : ben David, aie pité de moi !

49 Yéshou'a s’arrêta et dit : appelez-le.

50 Ils appelèrent l’aveugle et lui dirent : courage ! lève-toi ! Il t’appelle. Il rejeta son vêtement et, d’un bond, vient vers Yéshou'a.

51 Yéshou'a lui répondit et dit : que veux-tu que je fasse pour toi ? L’aveugle lui dit : Rabban ! Que je voie !

52 Yéshou'a lui dit : va ! Ta émounah t’a sauvé ! Aussitôt, il vit et le suivit sur la route.

*

4 un guet : un acte de divorce, comme il est écrit : "lorsqu'un homme aura pris et épousé une femme qui viendrait à ne pas trouver grâce à ses yeux, parce qu'il a découvert en elle quelque chose de honteux, il écrira pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, il la renverra de sa maison" (Dévarim/Deutéronome 24:1).

6-8 : Béréshit/Genèse 1:27 et 2:24.

11 qui répudie : sans raison valable.

14 il est pour leurs pareils : ceux qui sont intègres, humbles et pleins d'émounah comme eux.

19 Tu connais les misvot : pourquoi le Rabbi a-t-il cité ces mitsvot en particulier ? Car il voulait l'amener à comprendre que son problème était au niveau de la tsédaqah, dont il ne faisait pas assez profiter son prochain.

21 l’aima et lui dit : plus un homme se rapproche de la vérité et aime HaShem, et plus la Providence Divine à son égard est forte et précise, pour lui permettre de connaître son chemin.

25 Il est plus facile... : de même qu'un chameau doit être délester de ses chargements pour pouvoir passer par les petites portes et rentrer dans la ville, de même un riche doit se délester de ses richesses, par la Tsédaqah, pour pouvoir entrer dans le monde futur, ce qui est très difficile, à cause du pouvoir de l'argent.

27 tout est possible à HaShem : un homme seul ne peut s'en sortir. Il lui est néanmoins demander de faire le premier pas, et HaShem l'aidera, comme nos Maîtres nous enseignent : « Pratiquez pour Moi une ouverture de la taille du chas d’une aiguille, et Je vous ouvrirai des portes par lesquelles des charrettes et des calèches pourront passer » (Midrash Shir HaShirim chap.5).

31 : ceux qui ont délaissé ce monde pour la Torah hériteront du monde futur, et ceux qui ont gagné ce monde au détriment de la Torah seront délaissés dans le monde futur.

39 vous la boirez : vous endurerez le rejet et la persécution comme moi.

 

vous serez immergés : vous connaîtrez des morts violentes comme moi.

43 : en effet, "seuls les humbles peuvent être vos chefs" (Ben Ish H sur Parashat Nitsavim).

51 Rabbân : c'est une contraction de "Rabbi shélénou", ce qui signifie "notre Rabbi".