11

1 Et c'est, quand Yéshou'a acheva de donner des instructions à ses douze talmidîm, il s'éloigna de là, pour enseigner et clamer dans leurs villes.
2 Mais Yohanân entendit en prison les œuvres du Messie. Il lui envoya de ses talmidîm lui dire :

3 « Toi, es-tu celui qui vient, ou bien devons-nous en attendre un autre ? »

4 Yéshou'a répondit et leur dit : « Allez annoncer à Yohanân ce que vous entendez et voyez :

5 des aveugles voient et des boiteux marchent, des metsor'ayim sont purifiés et des sourds entendent, des morts ressuscitent et des pauvres reçoivent l'annonce.

6 Heureux l’homme qui ne trébuche pas à cause de moi ! »
7 Yéshou'a commença à parler aux foules de Yohanân : « Qu'êtes-vous sortis contempler au désert ? Un roseau agité par le vent ?

8 Mais qu'êtes-vous sortis voir ? Un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois.

9 Mais pourquoi êtes-vous sortis ? Pour voir un navi ? Oui, je vous le dis, et davantage qu'un navi.
10 C'est de lui qu'il est écrit : "Me Voici, J'envoie Mon messager, il déblayera la route en faces de Moi."
11 Amèn, je vous dis : il ne s'est pas levé, parmi ceux qui sont nés de femmes, de plus grand que Yohanân, l'immergeur. Cependant, le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui.

12 Depuis les jours de Yohanân l'immergeur, jusqu'à maintenant, le Royaume des cieux est pillé, et les forts s'en emparent.

13 Car tous les viim et la Torah, jusqu'à Yohanân, ont été inspirés.

14 Et si vous voulez le comprendre : voici, c'est lui l'Eliyahou qui vient.

15 Qui a des oreilles entende !
16 A qui assimiler cet âge ? Il est semblable à des gamins assis dans les marchés, et qui s'interpellent l'un l'autre en disant :

17 "Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé. Nous avons chanté des complaintes, et vous ne vous êtes pas lamentés."

18 Oui, Yohanân est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent : "Il a un démon."

19 Le bèn Adâm vient, mangeant et buvant, et ils disent : "Voici un homme glouton et buveur, un ami des publicains et des criminels." Mais la sagesse se justifie par ses œuvres. »

20 Alors il se mit à faire des reproches aux villes où la plupart de ses prodiges s'étaient accomplis, parce qu'elles n'avaient pas fait téshouvah.

21 « Malheur à toi, Korazîn, malheur à toi, Beit Tsaïdah ! Oui, si les prodiges accomplis chez vous avaient été faits dans Tsor et Tsidôn, depuis longtemps, sous le sac et la cendre, elles auraient fait téshouvah !

22 C'est pourquoi je vous dis, pour Tsor et pour Tsidôn, le jour du jugement sera plus tolérable que pour vous.

23 Et toi, Kéfar Nahoum, tu t'es élevée jusqu'aux cieux ! Tu seras précipitée jusqu'au shéol ! Oui, si les prodiges accomplis chez toi l'avaient été à Sédôm, elle existerait encore aujourd'hui.

24 C'est pourquoi je vous dis : oui, pour la terre de Sédôm le jour du jugement sera plus tolérable que pour toi. »

25 En ce temps, Yéshou'a répondit et dit : « Je Te remercie, Père, Adôn des cieux et de la Terre, car Tu as caché cela aux hakhamîm et aux intelligents, et que Tu les as découvertes aux tout-petits.

26 Oui, Père, voici, telle est Ta Volonté.

27 Tout m’a été livré par mon Père. Personne ne connaît le fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le fils, et celui à qui le fils veut le découvrir.
28 Venez à moi, vous tous, les fatigués, les surmenés, je vous donnerai le repos.

29 Prenez sur vous mon joug, apprenez de moi que je suis humilié et petit de cœur : vous trouverez le réconfort pour vos êtres.

30 Oui, mon joug est utile, mon fardeau léger. »

*

3 Es-tu celui qui vient : es-tu celui qui va nous libérer de l'oppression des Goyim, le Messie ben David, ou bien devons-nous en attendre un autre ?

5 : Je viens en premier lieu pour guérir et soulager le peuple d'Israël, et lui donner les forces de traverser le dernier exil.

6 : Heureux est celui qui comprend mon ordre de mission.

7 Un roseau agité par le vent : un homme pliant d'un côté ou de l'autre pour chercher à se faire accepter.

9 et davantage qu'un prophète : la prophétie a cessé avec Malakhi/Malachie, Hagaï/Aggée et Zékharyah/Zacharie (Yomah 9b). Et qu'est-ce qui est davantage qu'un prophète ? Un Sage, comme il est dit : "Rabbi Avdimi de Haïfa enseigne : depuis le jour où le Temple a été détruit, la prophétie a été retirée aux prophètes et elle a été donnée aux sages. Est-ce à dire qu’un sage ne pouvait être prophète ? Voici ce qu’il faut comprendre : bien qu’elle ait été retirée aux prophètes, elle ne l’a pas été aux sages. Amémar enseigne : le sage est supérieur au prophète, ainsi qu’il est dit : "le prophète a un cœur de sagesse" (Téhilim/Psaume 90, 12)" (Baba Batra 12a).

10 : Malakhi/Malachie 3:1.

12 Yohanân a fait une brèche dans le royaume, qui commence à jaillir sur les enfants d'Israël, et les plus téméraires s'y plongent.

est pillé : selon le Texte des Nazaréens.

13 : la Torah et les Prophètes concluent par la venue d'Eliyahou, comme il est dit : "voici Je vous enverrai Eliyahou le prophète, avant que le Jour d'HaShem arrive, ce jour grand et terrible" (Malakhi/Malachie 4:5), et dont Yohanân possède la rouah. Autre explication : il est écrit dans la Guémara : "Rabbi Hiya bar Abba a dit : tous les prophètes ont prophétisé uniquement pour les jours du Messie" (Shabbat 63a), ce qui signifie pour l'ère messianique propice à sa venue, et Yohanân se trouvait aux prémices de cette ère, ainsi qu'une autre Guémara le rapporte : "le monde durera six mille ans : deux mille ans de tohou, deux mille ans de Torah et deux mille ans de jours du Messie" (Sanhédrîne 97a).

14 c'est lui l'Eliyahou qui vient : Yohanân possédait la rouah et la puissance d'Eliyahou pour préparer le chemin du Messie ben Yossef. Cependant le véritable Eliyahou reviendra également pour préparer le chemin du Messie ben David, comme nous l'annonçons chaque Pessah dans la Haggadah.

17 : nous vous annonçons une Torah pour vous délivrer de la haine gratuite, mais vous ne l'avez pas voulu.

18-19 : une personne animée de haine gratuite cherchera toujours un défaut à faire ressortir chez son prochain.

23 tu t'es élevé jusqu'aux Cieux : ton orgueil a dépassé toute limite.

précipitée jusqu'au shéol : tu finiras pas être détruite, ce qui s'est vérifié jusqu'à aujourd'hui.

25 Je Te remercie : selon le Texte des Nazaréens.

 

Tu as caché cela : tu as dissimulé mon identité aux hakhamîm, les Sages, mais l'a dévoilé à des amei haarets, des ignorants de Torah, de la même manière que l'Afikomân, le soir du séder de Pessah, est trouvé par les enfants.

29 mon joug : ma Torah, légère comme celle d'Hillel, au contraire de celle de Shammaï, que nos "pères n'ont pu porter" (Histoire des Talmidim/Actes 15), car elle n'est pas adaptée à ce monde-ci.