- YESHOU'A -

ET LA

TORAH ORALE

ואמר רבי אלעזר אמר רבי חנינא

כל האומר דבר בשם אומרו מביא גאולה לעולם

"Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, personne ne peut accéder au Père si ce n'est par Moi" (Yohanân/Jean 14:6)

 

« Et Rabbi El'azar a dit au nom de Rabbi Hanina : quiconque rapporte une parole au nom de son auteur apporte la Délivrance au monde »
(Talmud de Babylone, traité Méguilah, 15a)

*       *       *

« Le Shabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le Shabbat » (Marc 2:27)

« Rabbi Yonathân ben Yossef dit au nom de Yéshou'a : Car c'est une chose sainte pour vous : c'est-à-dire que le Shabbat a été remis entre vos mains, et non pas vous entre les mains du Shabbat » (Talmud Yoma 85b)

*

« Il fait lever Son Soleil sur les bons et sur les méchants, et Il fait pleuvoir sur les justes et les injustes » (Matityahou/Mathieu 5:45)

« Rabbi Abahou a dit au nom de Yéshou'a : le jour où la pluie tombe est plus élevé que le jour de la Résurrection des morts car la résurrection des morts n'est que pour les justes, tandis que la pluie tombe pour les justes et pour les méchants » (Talmud Ta'anit 7a)

*

« Et ne vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? » (Matityahou/Mathieu 6:25)

« Rabbi Eliezer Hagadol déclare au nom de Yéshou'a : Quiconque n'a plus qu’un morceau de pain dans son panier et dit : « Que mangerais-je demain ? » n'appartient qu'à la catégorie de ceux qui sont petits dans la foi » (Talmud Sotah 48b)

*

« Que votre parole soit oui, oui et non, non. Ce qu'on y ajoute vient du malin » (Matityahou/Mathieu 5:37, Ya'aqov/Jacques 5:12)

« Yéshou'a enseigne : Que ton oui soit oui, que ton non soit non » (Talmud Baba Metsia 49a)

*

« Je te loue Père, Adôn du ciel et de la Terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants » (Matityahou/Mathieu 11:25)

« Rabbi Yohanân a dit au nom de Yéshou'a : Depuis que le Temple fut détruit, la prophétie a été retirée aux prophètes et fut donnée aux insensés et aux enfants » (Talmud Baba Batra 12b)

*

« Et si ta main droite est une occasion de pécher, coupe-la et jette-la loin de toi ! Il vaut mieux pour toi perdre une partie de ton corps plutôt que celui-ci soit jeté tout entier dans le Gey-Hinnom » (Matityahou/Mathieu 5:30)

« Rabbi Tarfôn dit au nom de Yéshou'a : “que celui qui touche son membre viril [masturbation] ait sa main coupée sur son ventre”. “Mais son ventre sera fendu!” Ont-ils dit à Rabbi Tarfôn. Il leur dit: “il est préférable que son ventre soit fendu plutôt qu’il descende dans la fosse”» (Talmud Niddah 13b)

*

« Ils [les proushim/pharisiens] lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt » (Matityahou/Mathieu 23:4)

« Le fou dévot, l'impie rusé, la bigote et les rigueurs pharisiennes, voilà ce qui ruine le monde » (Talmud Sotah 20b)

*

« Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites » (Matityahou/Mathieu 25:45)

« Celui qui trahit son prochain, c'est comme si il trahissait HaShem » (Tossefta Shévouôt, chap.3)

*

« Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur » (Matityahou/Mathieu 5:28)

« Il a été dit au nom de Yéshou'a que celui qui jette des regards envieux ne fusse que sur le petit doigt d'une femme mariée, c'est comme si il avait commis l'adultère avec elle » (Kallah, chap.1)

*

« Quand tu donnes la tsédakah, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite » (Matityahou/Mathieu 6:3)

« Quelle est la sorte de tsédakah qui délivre l'homme d'une mort non-naturelle ? Quand un homme donne sans savoir à qui il donne, et que le mendiant reçoit sans savoir de qui il reçoit » (Talmud Baba Batra 10 a-b)

*

« En priant, ne multipliez pas de vaines paroles comme les païens qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés » (Matityahou/Mathieu 6:7)

« Si quelqu'un prolonge sa prière et s'attend donc ainsi ce qu'elle se réalise, il finira avec une grosse vexation de cœur, comme il est dit : l'espoir différé rend le cœur malade » (Talmud Bérakhot 55a)

*

« Le fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas » (Matityahou/Mathieu 24:44)

« Trois choses arrivent sans qu'on s'y attendent : un objet trouvé, un scorpion et le Messie » (Talmud Sanhédrîn 97a)

*

« Vous avez appris qu'il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemis. Et moi je vous dis d'aimer vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ce qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Matityahou/Mathieu 5:43-44)

« Yéshou'a enseigne que ceux qui sont insultés mais n'insultent pas en retour, ceux qui s'entendent faire des réprimandes mais ne répondent pas, ceux qui servent par amour et se réjouissent dans leurs affliction, au sujet de tous ceux-là, il est dit : « ceux qui aiment HaShem, sont comme la sortie du Soleil à son Zénith » » (Talmud Yoma 23a, Talmud Gittin 36b, Talmud Shabbat 88b)

*

« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus » (Matityahou/Mathieu 6:14-15)

« Yéshou'a enseigne que ce n'est que si vous pardonnez aux autres qu'HaShem vous pardonnera » (Talmud Rosh Hashanah 17a)

*

« Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde ! » (Matityahou/Mathieu 5:7)

« Yéshou'a enseigne que celui qui est miséricordieux envers les autres, HaShem sera miséricordieux avec lui » (Talmud Shabbat 151b)

*

« Ne vous amassez pas de trésors sur Terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent » (Matityahou/Mathieu 6:19)

« Il arriva que Manobaz dilapida toute la fortune de son père en la donnant à la Tsédakah/charité. Son frère le réprimanda : « ton père a amassé des trésors et toi tu as tout dilapidé ! ». Il répondit : « Mon père a placé des trésors là où des mains humaines ont le contrôle. Moi je les ai placé là où aucune main n'a le contrôle sur eux. Mon père a amassé des trésors d'argents, moi j'ai amassé des trésors d'âmes. Mon père a amassé des trésors pour ce monde-ci, moi j'ai amassé des trésors pour le monde à venir » » (Talmud Yéroushalmi Péah 15b)

*

« Ne jugez pas afin de ne pas être jugés » (Matityahou/Mathieu 7:1)

« Ne jugez pas votre prochain tant que vous n'avez pas été à sa place » (Pirké Avot 2:14)

*

« Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez » (Matityahou/Mathieu 7:2)

« On enseigne au nom de Yéshou'a que par la façon dont vous jugez les autres, HaShem vous juge » (Talmud Shabbat 127b)

« On enseigne au nom de Yéshou'a que par la mesure dont quelqu'un mesure, il sera lui aussi mesuré » (Mishnah Sotah 1:7)

*

« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : laisse-moi ôter la paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? Hypocrite, ôte d'abord la poutre de ton œil et alors tu verras pour voir la paille dans l’œil de ton frère » (Matityahou/Mathieu 7:3-4)

« Rabbi Tarfôn a dit : « Je me demande si il est encore possible que quelqu'un dans cette génération puisse être réprimandé. Si quelqu'un dit à un autre : « Retire la paille qui est dans ton œil ! » il se voit répondre : « Retire d'abord la poutre qui est dans le tien ! » » (Talmud Er'chin 16b)

*

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matityahou/Mathieu 10:8)

« Tout comme Yéshou'a j'enseigne gratuitement, de même enseignez gratuitement » (Talmud Bekorot 29a)

*

« Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé » (Luc 14:11)

« Yéshou'a enseigne que celui qui se rend humble pour la parole dans ce monde-ci sera élevé dans le monde à venir, et celui qui fait de lui-même un esclave de la Parole dans ce monde-ci deviendra libre dans le monde à venir » (Talmud Baba Metsia 85b)

*

« La moisson est grande, et il y a peu d'ouvriers » (Luc 10:2)

« La journée est courte, le travail est important, les ouvriers sont paresseux, la récompense est grande, le Maître de la maison est pressé » (Pirké Avot 2:15)

*

« En marche les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux est à eux ! » (Matityahou/Mathieu 5:3)

« Qui est digne d'avoir part à la vie future ? C'est celui qui est modeste, humble, courbé quand il entre, courbé quand il sort, constamment adonné à l'étude de la Torah, qui n'en tire pour lui-même aucun mérite personnel » (Talmud Sanhédrîn 88b)

*

« En marche sont ceux qui procurent le Shalom, car ils seront criés Ben E.lohim » (Matityahou/Mathieu 5:9)

« Sois parmi les disciples d’Aaron, en aimant la paix et en poursuivant la paix, en aimant les créatures et en les approchant à la Torah » (Pirqé Avot, Mishnah 12)

*

« Pas un seul Yod et trait de lettre de la Torah ne passera » (Matityahou/Mathieu 5:18)

« Yéshou'a enseigne qu'aucune lettre ne sera jamais abolie de la Torah » (Shémot Rabbah 6:1)

*

« Celui qui abolira la plus petite de ces mitsvot et qui enseignera aux hommes à faire de même sera appelé le plus petit dans le Royaume qui vient des Cieux. Mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera sera appelé grand dans le Royaume qui vient des Cieux » (Matityahou/Mathieu 5:19)

« Celui qui accomplit tous les commandements de la Torah devient un Adam Chalem – qui a atteint la perfection spirituelle et a sanctifié toutes les fibres de son être au service de D.

L'inverse est également vrai. Lorsqu'on commet une faute et qu'on ne s'en repent pas, ce qui lui correspond au plan spirituel s'altère et s'atrophie » (Hafets Hayim)

*

« Quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement. Celui qui dira à son frère : racha ! Sera justiciable du Sanhédrîn, et celui qui lui dira : imbécile ! Sera passible du Gey-hinnom » (Matityahou/Mathieu 5:22)

« Si vous désirez échapper au Gey-hinnom, écartez-vous du lashôn harâ [insultes, commérages, méchancetés etc], dit Hakadosh Baroukh Hou, c'est ce qui vous donnera des mérites dans ce monde et dans l'autre » (Midrash Tânhouma, Téhilim 52,2)

*

 « Si donc tu viens apporter ton offrande à l'autel du Temple et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande près de l'autel et va faire la paix avec ton frère. Puis, reviens et présente ton offrande » (Matityahou/Mathieu 5:23)

« Yom HaKippourim [le Jour des expiations] absout des péchés envers HaShem mais pas des péchés envers son prochain à moins que le pardon de l'offensé ne soit obtenu » (Mishna Yoma 8:9)

*

 « Et moi je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur » (Matityahou/Mathieu 5:28)

« Yéshou'a enseigne que celui qui remet de la monnaie dans la main d'une femme afin de la contempler, n'échappera pas au châtiment » (Talmud Bérakhot 61a)

*

« Et moi je vous dis de ne pas tenir tête à celui qui vous fait du mal. Au contraire, si quelqu'un te frappe sur la joue droite, tiens prête la joue gauche » (Matityahou/Mathieu 5:39)

« Yéshou'a enseigne que le monde se maintient grâce aux insultés qui se taisent » (Talmud Houlîn 89a)

*

« Si quelqu'un te demande quelque chose, donne-lui, et si quelqu'un désire t'emprunter quelque chose, prête-le lui » (Matityahou/Mathieu 5:42)

« On lui demande de lui prêter sa faucille, et il refuse. Le lendemain, l’auteur du refus lui demande de lui prêter sa hache. « Je ne te la prêterai pas, répond-il, tout comme toi-même m’as refusé un prêt ! » C’est là de la vengeance. Et qu’est-ce que la rancune ? On lui demande de lui prêter sa hache, et il refuse. Le lendemain, l’auteur du refus lui demande de lui prêter sa faucille. « La voici, répond-il. Je ne suis pas comme toi qui ne m’as pas prêté ! » C’est là de la rancune : on conserve de la haine dans son cœur nonobstant l’absence de vengeance » (Rachi sur Vayiqra 19:18, Yoma 23a)

*

« Vous avez entendu qu'il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi » (Matityahou/Mathieu 5:43)

« Le second Beit Hamikdash/Temple fut détruit à cause de la haine gratuite » (Talmud Yoma 9b)

*

« Gardez-vous de faire tséddakah (la charité) devant les hommes pour être vus, autrement vous n'aurez pas de récompense auprès de votre Père qui est dans les Cieux. Quand donc tu fais tséddakah, ne fait pas retentir le Shofar devant toi, comme les hypocrites dans les synagogues et dans les rues pour être glorifiés par les hommes » (Matityahou/Mathieu 6:1-2)

« Il faut veiller à donner la tséddakah en secret, autant que possible. Et s'il est possible de la donner de façon qu'on ignore personnellement à qui on la donne, et que le pauvre également ne sache pas de qui il la reçoit, c'est excellent. En tous cas, on ne doit pas se vanter de la tséddakah qu'on fait. Pourtant, si l'on consacre quelque objet à la tséddakah, on peut écrire son nom dessus, pour la mémoire ; on devrait agir ainsi » (Kitsour Shoulkhan 'Aroukh chapitre 34, § 13)

*

« Car là où se trouvent tes richesses, là aussi sera ton cœur » (Matityahou/Mathieu 6:21)

« Là où se trouve le désir d'une personne, là il se trouve lui-même » (Rabbi Ba'al Shem Tov, selon Yéshou'a )

*

« Chaque jour a déjà assez de troubles » (Matityahou/Mathieu 6:34)

« Yéshou'a enseignait qu'à chaque heure suffit sa peine » (Talmud Bérakhot 9b)

*

« Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, de même, faites-le pour eux, car c'est la Torah et les Voyants » (Matityahou/Mathieu 7:12)

« Hillel disait, au nom du jeune Yéshou'a : ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui. C'est là toute la Torah, le reste n'est que commentaire. Maintenant, va et étudie » (Talmud Shabbat 31a)

*

« Elle se trouva enceinte par la rouah hakodesh » (Matityahou/Mathieu 1:18)

(expression typiquement midrashique indiquant que Myriam a agit poussée par l'esprit de sainteté)

« La rouah hakodesh dit : c'est de moi que ces choses sont arrivées [concernant Tamar déguisée en prostituée, poussée par l'esprit de sainteté à avoir des relations avec Yéhoudah/Judah]» (Béréshit Rabbah 85,12)

*

« La rouah hakodesh surviendra sur toi, la puissance d'E.l Sh.addaï te revêtira» (Luc 1:35)

« La rouah revêtit Amassaï » (I Divréi Hayamim/Chroniques 12:19)

 

« « Esther se revêtit de Royauté » (Esther 5:1) « En réalité, elle fut revêtue de rouah hakodesh » » (Talmud Méguilah 14b)

*

« Ayant été fiancée [kiddoushin en hébreu] à Yossef/Joseph » (Matityahou/Mathieu 1:18)

 

« Yossef/Joseph, son époux, qui était un homme Juste, et qui ne voulait pas la diffamer » (1:19)

« Rav donnait des coups de fouet pour des kiddoushîn effectués avec un rapport, car un tel comportement est impudique (pour un homme Juste) » (Talmud Kiddoushîn 12b)

*

« Concernant son fils [Yéshou'a], issu de la semence de David selon la chair » (Lettre envoyée aux Romains, 1:3)

« HaShem a fait à David un serment véridique auquel Il ne manquera pas : « Je placerai sur ton trône un fruit de tes entrailles » (Téhilim/Psaume 132:11)

 

« Ce n'est pas seulement la royauté, mais toutes les hautes fonctions et nominations au sein d'Israël qui se transmettent par succession, au fils et au fils du fils à jamais […] Dès lors qu'il fut oint, David a acquis la couronne royale, et la royauté est à lui et à sa descendance mâle à jamais » (Mishné Torah, Hilkhot Mélakhim 1:7)

*

« Voici l'agneau d'HaShem » (Yohanân/Jean 1:36)

« Ya'aqov/Jacob ne voulut pas que les égyptiens fautent en le déifiant. Car ils s'agenouillent devant l'agneau [qui était une des idoles des égyptiens à l'époque] et moi je suis comparé à un agneau, comme il est dit : « Israël était un agneau égaré » (Yirméyahou/Jérémie 50:17) » (Béréshit Rabbah 96:5)

*

« Yéshou'a a accompli la kapparah/l'expiation pour les péchés du peuple » (Lettre envoyée aux Hébreux 2:17)

« La mort des Justes est semblable à Yom Kippour, en ce qu'elle apporte le pardon pour les péchés d'Israël » (Vayiqra Rabbah 20)

« Les souffrances ont été divisées en trois parties : l’une fut prise par les Pères du monde, la seconde par la “génération de l’apostasie”,la troisième par le roi Messie » (Midrash Téhilim parasha 16:4)

 

« Il y a, dans le Gan 'Eden, un palais appelé le « palais des fils de la maladie ». Le Messie entre dans ce palais et rassemble chaque douleur et chaque châtiment d'Israël. Tout cela vient reposer sur lui. Et s'il ne les avait pas pris sur lui-même, aucun homme n'aurait été capable de porter les châtiments d'Israël pour la transgression de la Torah, car il est écrit : « Certainement ce sont nos maladies qu'il a portées (Yésha'yahou/Isaïe 53:4) » (Zohar II, 212a)

*

« Tout Israël sera délivré » (Lettre envoyée aux Romains, 11:26)

« Tout Israël a part au monde futur » (Talmud Sanhédrîn 10,1)

*

« Moi et le Père sommes un » (Yohanân/Jean 10:30)

« Le Saint, Béni Soit-Il, et Israël sont un » (Zohar III 73a)

*

« Bruits de guerres proches et des nouvelles de guerres lointaines. N'ayez aucune crainte car ces choses doivent arriver, mais ce ne sera pas encore la fin. Les peuples se dresseront les uns contre les autres, les Nations combattront les uns contre les autres » (Matityahou/Mathieu 24:6-7)

« Si tu vois les nations qui se lèvent les unes contre les autres, guette la venue des pieds du Messie » (Béréshit Rabbah 42,8)

*

« Quand le Ben Adâm viendra dans sa gloire, en compagnie de tous les messagers, il siégera sur son trône glorieux. Toutes les Nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les gens les uns des autres comme un berger sépare les brebis et les chèvres » (Matityahou/Mathieu 25:31-32)

« A Rosh Hashanah, tous les venus au monde passent devant Lui comme un troupeau de moutons » (Zohar Béréshit 226b)

 

« A Rosh Hashanah tous ceux qui viennent au monde défilent devant Lui comme les agneaux du troupeau que l’on fait passer un à un pour les recenser » (Talmud Rosh Hashannah 16a)

*

« Tu es Céphas et sur ce roc je bâtirai ma communauté » (Matityahou/Mathieu 16:18)

« Quelle est cette pierre ? C'est la Communauté d'Israël » (Zohar Toldot 146b)

 

« Un roi voulut construire un édifice. Dans un premier temps, il fit creuser dans différents endroits afin de trouver le lieu le plus favorable où poser les fondations. Maintes fois, il tomba sur des points d'eau inadéquats à la construction. Un jour, il creusa dans un endroit rocheux parfaitement adapté aux fondations. Il se réjouit et s'exclama : « c'est à cet endroit que je construirai mon édifice ! » » (Otsar Hamidrachim, Midrash Yélamédénou)

*

 « Nous serons en même temps arrachés avec eux par les nuées dans l'air pour la rencontre de l'Adôn » (Première lettre envoyée aux Thessaloniciens 4:17)

« Rabbi Hanania a dit : « la nuée s'approcha des Bnéi Israël qui y chargèrent les femmes, les fils et leurs fiancées, les chevaux et leurs cavaliers, et les mules. La nuée encercla alors toute l’Égypte, ce qui correspond à une distance de quarante jours de marche, en un clin d’œil » (Midrash Zouta, Shir HaShirim 8)

*

« Cela arrivera en un instant, en un clin d’œil » (Première lettre envoyée aux Corinthiens 15:52)

« Le salut d'HaShem comme un clin d’œil [Yéshou'at HaShem kééref 'ayine] » (Pessikta Zoutreta sur Esther 4, 17)

*

« Shi'môn leur dit : Revenez, et que chacun de vous soit immergé au nom de Yéshou'a le Messie, pour le pardon de vos fautes ; et vous recevrez le don de la rouah hakodesh » (Actes des Talmidîm 2:38)

« Il est très aisé pour les disciples, de recevoir leur part de l'esprit profond de leur Rabbi, la rouah, c'est-à-dire sa foi » (Igueret HaKodesh, Tanya, chap.27)

*