1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, HaShem,

2 dans ces derniers temps, nous a parlé par un Fils, qu'Il a établi héritier de toutes choses, par lequel Il a aussi créé le monde,

3 et qui, étant le reflet de Sa Shékhinah et l'empreinte de Sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de Hag'doulah Bam'romim,

4 devenu d'autant supérieur aux messagers célestes qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur.

5 En effet, auquel des messagers célestes HaShem a-t-Il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui ? Et encore : Je serai pour lui un Père, et il sera pour Moi un fils ?

6 Et encore, lorsqu’Il introduit dans le monde le premier-né, Il dit : Que tous les messagers célestes d'HaShem se prosternent devant lui !
7 De plus, il dit des messagers célestes : Celui qui fait de Ses messagers célestes des vents, Et de Ses serviteurs une flamme de feu.
8 Mais Il a dit au Fils : Ton trône, E.lohim, dure à toujours ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité;
9 Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté ; C'est pourquoi, E.lohim, ton E.lohim t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux.
10 Et : Toi, Adôn, Tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de Tes mains;
11 Ils périront, mais Tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement,
12 Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.
13 Et auquel des messagers célestes a-t-Il jamais dit : Assieds-toi à Ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ?
14 Ne sont-ils pas tous des esprits au service d'HaShem, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?

*

2 qu'Il a établi héritier : ainsi qu'il est rapporté : "Tout pouvoir m'a été donné dans les Cieux et sur la Terre" (Matityahou/Mathieu 28:18), et : "Rabbi Yohanân dit : le monde a été créé pour le Messie" (Sanhédrîne 98b).

 

2 par lequel Il a aussi créé le monde : selon nos Maîtres, le remède est toujours créé avant le mal (Talmud). De même, l'âme messianique fut créée avant toute chose : « « Et un Souffle d'E.lohim agitait » : il s'agit du souffle du Roi Messie, comme il est dit : « sur lui reposera la Rouah d'HaShem » (Yésha'yahou/Isaïe 11,2) » (Béréshit Rabbah 2,4). De plus : « Sept choses furent créés avant que fût créé le monde : le Trône de Gloire, la Torah, le Gan 'Eden, le Gey-Hinnom, le Temple, le nom du Messie et le repentir » (Zohar Vayéra 113a).

3 Shékhinah : la Présence glorieuse d'HaShem en hébreu. La guématria de ce mot שכינה avec le kollel (+1) est égale à celle de ישוע Yéshou'a.

 

3 Hag'doulah Bam'romim : La Puissance des Lieux Très Hauts (David H. Stern).

5 Tu es Mon Fils... : " Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui " (Téhilim/Psaume 2:7).

 

5 Je serai... : " Je serai pour lui un Père, et il sera pour Moi un fils " (2 Shmouel/Samuel 7:14).

6 le premier-né : un des titres du Roi Messie, comme il est écrit : "Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la Terre" (Téhilim/Psaume 89:27).

6 Que tous les messagers... : ainsi rapporté : "Tous les élohim [les puissants] se prosternent devant lui" (Téhilim/Psaume 97:7). Le passage qui précède ce verset annonce la chose suivante : "Les montagnes se fondent comme la cire devant HaShem, Devant l'Adôn de toute la Terre" (Téhilim/Psaume 97:5). HaShem, c'est le Père, et l'Adôn, c'est le Roi Messie Yéshou'a, devant qui tous se prosternent.

7 Celui qui fait...  : comme il est écrit : "Il fait des vents Ses messagers, des flammes de feu Ses serviteurs" (Téhilim/Psaume 104:4).

8-9 Ton trône...  : comme il est écrit : "Ton trône, E.lohim, dure à toujours ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité; Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté ; C'est pourquoi, E.lohim, ton E.lohim t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux" (Téhilim/Psaume 45:7-8). Dans la version grecque, le mot "méchanceté" est traduit par ἀνομίαν anomia, "l'absence de Torah".

E.lohim signifie "le maître des Forces" et peut désigner le Créateur sous Son Attribut de Justice, les messagers célestes (anges), les juges, les personnes puissantes, le Roi Messie. Dans ce verset, un E.lohim désigne le Créateur et l'autre le Roi Messie Yéshou'a.

10 : " Toi, Adôn, Tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de Tes mains; Ils périront, mais Tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement, Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point " (Téhilim/Psaume 102:25-27).

 

10 : Ici c'est le Roi Messie qui s'adresse à son Père Céleste, tandis que la citation précédente s'adressait à Yéshou'a. Et cela est le sens véritable, car il est dit dans les versets précédents : "Il a brisé ma force sur le chemin, Il a abrégé mes jours. Je dis : Mon E.l, ne m'enlève pas au milieu de mes jours, Toi, dont les années durent de générations en générations" (Téhilim/Psaume 102:23-24).

13 Assieds-toi à Ma droite : selon ce qui est écrit : "Parole d'HaShem à Adoni [mon Seigneur] : Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied" (Téhilim/Psaume 110:1). Pour certains commentateurs de la Torah, ceci fait référence à Avraham. Néanmoins, le Sforno attribue ce Téhilim au Roi Messie, et de même pour le Midrash : "le sceptre : cela fait référence au Roi Messie, selon le verset : "le sceptre de ta puissance, HaShem l'étendra depuis Tsiôn" (Téhilim/Psaume 110:2)" (Béréshit Rabbah 85:9). Et ainsi est le sens premier et véritable, comme notre Maître lui-même, Yéshou'a, nous l'a affirmé (Matityahou/Mathieu 22:42-45).

1