1 Pour cela, il nous incombe de prêter une surabondante attention à ce qui a été entendu, par peur d'être dévoyés.

2 Oui, si la parole dite par les messagers a été confirmée, toute transgression ou désobéissance reçoit aussi une juste sanction.

3 Comment échapperons-nous, si nous négligeons un tel salut ? Au début, il a commencé à être proclamé par l'adôn, et il nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu.

4 HaShem a porté témoignage par des signes, des prodiges, par diverses œuvres puissantes, et par les dons de la rouah haqodesh selon Sa Volonté.
5 Car Il n'a pas soumis aux messagers le 'olam haba dont nous parlons,
6 mais il en est un qui, solennellement, l'a attesté quelque part en disant : « Qu'est l'homme, que Tu t'en souviennes ? Le bèn Adâm, que Tu le sanctionnes ?
7 Mais Tu lui fais manquer de peu d'être un élohim, Tu le nimbes de gloire, de magnificence, et lui fais gouverner l’œuvre de Tes mains. Tu places tout à ses pieds ! »
8 En effet, en lui soumettant tout, Il n'a rien laissé d'insoumis devant lui. Or, maintenant, nous ne voyons pas encore que tout lui sois soumis.


9 Mais nous le voyons : pour peu fait moindre que les messagers, Yeshou'a, à cause de la souffrance de la mort, est couronné de gloire et de splendeur ! Ainsi, par grâce d'HaShem, c'est pour tous qu'il a goûté la mort.
10 Oui, il lui convenait, à lui à cause de qui tout et par qui tout est, conduisant de nombreux fils à la gloire, de rendre parachevé, par des souffrances, le chef de leur salut.

11 Car le consécrateur et les consacrés ensemble sont d'Un Seul. Aussi, il ne rougit pas des les appeler 'frères',

12 lorsqu'il dit : « Je raconte Ton Nom à mes frères, au milieu de l'assemblée je Te louange ! »
13 Et encore : « J'espère en Lui. » Et encore : « Me voici moi-même avec les enfants qu'HaShem m'a donnés. »
14 Puisque les enfants ont en commun le sang et la chair, lui aussi a partagé les mêmes conditions, afin d'abolir par la mort celui qui avait le pouvoir de la mort - c'est l'accusateur -

15 et de délivrer ceux qui, par peur de la mort, étaient assujettis pendant toute leur vie à l'esclavage.

16 Non, ce n'est certes pas des messagers qu'il aide, mais c'est bien la semence d'Avrahâm qu'il aide.

17 En conséquence, il devait ressembler en tout à ses frères, pour devenir un cohen gadol, matriciel et adhérant au regard d'HaShem, afin de faire expiation des fautes du peuple.

18 Car, en ce qu'il a souffert lui-même, étant éprouvé, il peut porter secours à ceux qui sont éprouvés.

*

2 la parole annoncée par des messagers : il s'agit de la Torah, que les messagers célestes ou anges ont donné à Israël selon le midrash : "Rabbi Yohanân a dit : Quand HaShem énonça les Dix Commandements, un messager divin les recueillit un à un, les portant l'un après l'autre à chaque Israélite individuellement et disant : « Désires-tu accepter ce commandement ? Voici les lois et les règles qui s'y rapportent. Voici les peines que tu encours si tu n'observes pas ce commandement. Voici les décrets et les préceptes qu'il contient. Voici enfin la récompense si tu l'acceptes et observes ses prescriptions ». La réponse fut la même d'un Israélite à l'autre : « Oui, j'accepte tout. » Puis, le messager dit : « Acceptes-tu HaShem comme ton E.lohim, pour Lui obéir et L'aimer ? », « Oui, je L’accepte », fut à chaque fois la réponse. Alors, le messager baisa chaque Israélite sur les lèvres" (Shir HaShirim Rabbah 1.2:2).

5 le 'olam haba : le monde futur.

6-8 : Ce passage provient du Téhilim suivant : "Qu'est l'homme pour T'en souvenir ? Le ben Adâm pour le préserver ? Il est de près l'égal des élohim, et de gloire et d'honneur Tu l'as couronné. Tu le fais gouverner l’œuvre de Tes mains, Tu places tout à ses pieds" (Psaume 8:5-7).

10 élevât à la perfection par les souffrances le chef de leur salut : ainsi qu'il a été prophétisé : "HaShem a désiré le briser par la souffrance, et après avoir livré sa vie comme offrande pour le péché, il verra une descendance et prolongera ses jours, et le désir d'HaShem aura du succès dans sa main" (Yésha'yahou/Isaïe 53:10).

11 celui qui sanctifie : Yéshou'a ; et les sanctifiés : les Israélites et les greffés ; d'un seul : du même E.lohim.

12 Comme il est écrit : "Je publie Ton Nom à mes frères, au milieu de l'assemblée je Te loue" (Téhilim/Psaume 22:23).

13 Ce passage est tiré du prophète : "Me voici, et les enfants que m'a donné HaShem" (Yésha'yahou/Isaïe 8:18).

17 Ces deux premiers chapitres ont été écrits à l'attention de ceux qui considèrent le Roi Messie comme un messager céleste, et non comme un homme descendant de la lignée de David Ha'Mélèkh.

 

 

 

 
 
 

2