13

1 A sa sortie du Temple, un de ses talmidim lui dit : Rabbi, regarde ! Quelles pierres ! Quels édifices !

2 Yéshou'a lui dit : tu vois ces grands édifices ? Il ne sera pas laissé ici pierre sur pierre qui ne soit détruite.
3 Il s'assit au mont des Oliviers, en face du Temple. Pétros, Ya'aqov, Yohanân et Andréas l'interrogèrent à part :

4 Dis-nous, quand cela surviendra-t-il ? Et quel en sera le signe, quand tout cela devra s'accomplir ?

5 Yéshou'a commença à leur dire : prenez garde que nul ne vous égare.

6 Beaucoup viendront en mon nom, disant : moi, je suis. Et ils en égareront beaucoup.

7 Vous entendrez des guerres et des rumeurs de guerres, ne vous troublez pas : il faut que cela arrive.

8 Mais pas encore la fin : oui, s'éveillera Goy contre Goy, Royaume contre Royaume, avec des séismes par endroits, avec des famines : commencent des douleurs !
9 Mais prenez garde à vous-mêmes ! Ils vous livreront aux sanhédrîns, dans les synagogues ils vous battront. Vous comparaîtrez devant des tyrans et devant des rois, à cause de moi, en témoignage pour eux.

10 A tous les Goyim en premier, l'annonce doit être proclamée.

11 Quand ils vous conduiront et vous livreront, ne vous inquiétez pas d'avance de ce que vous direz, mais ce qui vous sera donné sur l'heure, cela, dites-le. Non, ce n'est pas vous qui parlerez mais la rouah hakodesh.

12 Le frère livrera un frère à la mort, le père un enfant, les enfants se lèveront contre les parents, et ils les mettront à mort.

13 Vous serez haïs par tous à cause de mon nom. Mais qui tiendra jusqu'à la fin sera délivré.

14 Mais quand vous verrez l'horreur dévastatrice debout, là où elle ne doit pas être (qui lit réalise !), alors, ceux de Yéhoudah, qu'ils fuient dans les montagnes !

15 Qui est sur la terrasse, qu'il ne descende pas, qu'il n'entre rien prendre dans sa maison !

16 Et qui est dans le champ, qu'il ne revienne pas en arrière prendre son vêtement !

17 Mais oïe ! celles qui l'ont dans le ventre, et les nourrices, en ces jours !

18 Priez pour que cela n'advienne pas en hiver !

19 Oui, ces jours seront une tribulation telle qu'il n'en a jamais existé de pareille depuis le commencement de la Création, créée par E.lohim, jusqu’à maintenant, et qu'il n'en existera jamais plus.

20 Si HaShem n'abrégeait ces jours, nulle chair ne serait délivrée. Mais, à cause des élus qu'Il a élus, Il abrégera ces jours.

21 Si quelqu'un vous dit alors : 'voici, ici le Messie ! Vois, là !' N'adhérez pas.

22 Oui, de faux messies, de faux prophètes se réveilleront. Ils feront signes et prodiges, pour égarer, si possible, même les élus.

23 Mais vous-mêmes, prenez garde ! Voici : je vous ai tout dit d'avance.

24 Mais en ces jours, après cette tribulation, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera pas sa clarté,

25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des Cieux s'ébranleront.

26 Alors, ils verront venir le ben Adâm dans les nuées, avec grand prodige et gloire.

27 Alors, il enverra les messagers ; il rassemblera ses élus des quatre vents, de l'extrémité de la Terre à l'extrémité du ciel.
28 Or, du figuier, apprenez un exemple : dès que son branchage devient tendre et que ses feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.

29 Ainsi, vous aussi, quand vous verrez cela arriver, sachez-le : il est proche, aux portes.

30 Amen, je vous dis : cet âge ne passera pas que tout cela n'advienne.

31 Le ciel et la Terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.
32 Mais ce jour, cette heure, nul ne les connaît : pas même les messagers dans les Cieux, pas même le fils, mais le Père.
33 Prenez garde, soyez en éveil. Non, vous ne savez pas quand ce sera le temps.

34 C'est comme un homme qui part au loin ; il laisse sa maison et donne à ses serviteurs autorité, à chacun selon son travail. Il prescrit au portier de veiller.

35 Veillez donc ! Vous ne savez pas quand vient l'Adôn de la maison : ou le soir, ou à hatsot, ou au chant du coq, ou le matin,

36 pour que, survenant soudain, il ne vous trouve endormis.

37 Ce que je vous dis, je le dis à tous : veillez !

*

1 Quelles pierres ! Quels édifices : Il est rapporté dans le Talmud que « celui qui n'a pas vu le Temple d'Hérode n'a jamais vu de bel édifice » (Baba Batra 4a). En effet, il utilisa du marbre vert et blanc, et selon certains des pierres tricolores : bleues, blanches et vertes. L'historien Flavius Joseph rapporte également que c'était certainement le plus admirable édifice qui ait jamais existé sous le Soleil (Antiquités Judaïques). Les plaques d'or présentes reflétaient les rayons du Soleil si fortement que l'on avait l'impression de regarder l'astre lui-même !

2 : Effectivement, l'entièreté du Temple a été détruit, à l'exception du Kotel, le mur de soutènement occidental, au sujet duquel il est dit : "HaShem a juré que le mur occidental du Temple ne sera jamais détruit" (Shir HaShirim Rabbah 2:4) et "Rabbi Acha a dit : la Shékhinah ne quittera jamais le mur occidental" (Shémot Rabbah 2:2), ce qui s'est vérifié jusqu'à nos jours.

Et pourquoi a-t-il été détruit ? Car de même que l'amour ne liait plus les enfants d'Israël entre eux, de même les pierres ne purent plus tenir entre elles, car le Temple reflète Israël.

4 : la prophétie n'a-t-elle pas cessé avec le dernier des prophètes, Malakhi ? Mais un certain niveau de rouah hakodesh et de prophétie continue de résider sur les Tsadikim, et à combien plus forte raison sur le Tsadik de vérité, le Roi Messie.

7 : Ce qui est rappelé ici : « Si tu vois les Goyim qui se lèvent les uns contre les autres, guette la venue des pieds du Messie » (Béréshit Rabbah 42,4). Mais les Nations ne se sont-elles pas toujours combattues durant l'histoire ? Si, mais c'est pour t'apprendre ici qu'à l'instar d'une femme dont les contractions se rapprochent de plus en plus, et sont de plus en plus violentes, de même les conflits entre royaumes seront de plus en plus nombreux et augmenteront en violence. Quant à l'étape ultime, le Midrash continue en disant : "la délivrance d'Avrahâm ne vint que de l'affrontement des Empires". Or, il est parlé ici des Empires de Babylone, de Grèce, de Médie et Perse, et de Rome. Il y a donc deux bêtes représentées : l'occident d'Edom  (La Grèce et Rome) et le monde d'Ishmaël (Perse et Babylone), ce qui correspond aux pieds de la statue de Daniel, qui sont en fer (l'occident) et en argile (Ishmaël).

8 avec des séismes par endroits, avec des famines : qui augmenteront avec le temps. Pourquoi ? Car « à cause des péchés des hommes [qui iront en augmentant], les Cieux et la Terre se ferment et leurs lois ne les régissent plus normalement » (Zohar Vayéchèv, § 31), ce qui entraîne des cataclysmes.

9 sanhédrîns : en plus du Grand Sanhédrîn situé dans la "loge de la pierre taillée", salle située dans la cour du Temple du côté nord, il y avait dans chaque ville d'Israël, qui comptait au moins cent vingt âmes, un petit sanhédrîn, qui siégeait à la porte de la ville (Rambam, Hilkhot Sanhédrîn, chap.1).

10 : car dès qu'Israël adhèrera au Tsadik, Roi Messie, le jugement pour le monde surviendra, ainsi que la Délivrance.

14 l'horreur dévastatrice debout : Il est écrit la chose suivante : "des bras se dresseront de sa part, et profaneront le Sanctuaire fortifié. Ils écarteront le [sacrifice] permanent et donneront l'abjection de la désolation" (Daniel 11:31). Or, Rachi nous enseigne que l'offrande tamid, permanente, a été supprimée six ans avant la destruction du Temple (sur Daniel 12:11). Et Yéshou'a dira : "Quand vous verrez Yéroushalayim encerclée par des camps, sachez alors que sa dévastation sera proche" (Loucas/Luc 21:20). De là nous apprenons que depuis le vol dans le Trésor du Temple par Florus, qui déclencha une première révolte, jusqu'au début du siège de la Ville Sainte par les troupes romaines, se situe la période propice pour fuir loin de la destruction semée par Rome.

 

Quant à l'expression "horreur dévastatrice", cela fait référence aux troupes romaines, se tenant dans la Ville sacrée, commençant à profaner la sainteté du Temple, l'horreur désignant les idoles dans la Torah, car Rome était tellement ancrée dans l'idolâtrie qu'elle est désignée par le nom même de ses abominations, comme il est stipulé : "Vous brûlerez au feu les images taillées de leurs élohim. Tu ne convoiteras point et tu ne prendras point pour toi l'argent et l'or qui sont sur elles, de peur que ces choses ne te deviennent un piège ; car elles sont en abomination à HaShem ton E.lohim. Tu n'introduiras point une chose abominable dans ta maison, afin que tu ne sois pas, comme cette chose, dévoué par interdit ; tu l'auras en horreur, tu l'auras en abomination, car c'est une chose dévouée par interdit" (Dévarim/Deutéronome 7:25-26). Cela se voit également dans les prophéties de Daniel, qui appelle les royaumes des "bêtes", se comportant de façon tellement animale qu'elles y sont assimilées.

18 en hiver : afin de ne pas être ralenti par la neige et le froid.

19 ces jours : la période de destruction du Second Temple.

ce passage se rapporte à Daniel : "Ce sera un temps de détresse comme il y en a jamais eu depuis qu'il existe une Nation jusqu'à ce temps" (Daniel 12:1). Selon Rachi, ce passage de Daniel se rapporte à la guerre de Gog. Il n'y a cependant aucune difficulté. En effet, Yéshou'a rajoute qu'il "n'y aura plus jamais un temps comme celui" de la destruction du Second Temple, car la désolation est terrible et marque, de plus, le début d'un long exil, plein de persécutions et de morts terribles, il n'y avait donc aucun espoir à court terme. A l'inverse, pour la guerre de Gog, le temps de détresse sera également unique dans l'histoire, car toutes les Nations seront assemblées cette fois contre Yéroushalayim, mais l'espoir arrivera dans ce même temps, ainsi qu'il est dit : "En ce jour-là, HaShem protègera les habitants de Yéroushalayim, et le faible parmi eux sera comme David" (Zékharyah/Zacharie 12:8).

Et contre ton gré, tu es obligé de dire qu'ici le Roi Messie avertit pour cette époque, puisqu'il demandait à ceux de Yéhoudah de fuir dans les montagnes, et de s'éloigner de la Ville Sainte (Loucas/Luc21), alors que pour la guerre de Gog, il est écrit : "Et [l'habitant de] Yéroushalayim restera à sa place, à Yéroushalayim" (Zékharyah/Zacharie 12:6) et "Je m'efforcerai de détruire toutes les Nations qui viendront contre Yéroushalayim" (Ibid. 12:9). Quant au passage suivant : "Il en sera ainsi au jour du découvrement du Ben Adâm : en ce jour-là, qui sera sur une terrasse et ses affaires dans la maison, qu'il ne descende pas les prendre ! De même, qui sera dans les champs qu'il ne revienne pas en arrière !" (Loucas/Luc 17:30-31), cela ne concerne pas la Terre d'Israël mais les Juifs dispersés parmi les Goyim qui seront rassemblés par les nuées de gloire, ainsi qu'il est dit : "Il rassemblera les exilés d'Israël" (Hilkhot Mélakhim, Rambam, chap.11), "Les messagers assembleront les élus [Israël] des quatre vents [où ils ont été dispersés]" (Matityahou/Mathieu 24:31) et "nous serons pris, avec eux [les morts qui reviennent à la vie] par les nuées, pour rencontrer l'Adôn dans l'air" (Première Lettre envoyée aux Thessaloniciens, 4:17). En effet, lors de son Retour, le Roi Messie amènera vers lui en Terre d'Israël tous les Juifs dispersés et les convertis authentiques, par les nuées, de la même manière que pour la sortir d’Égypte, comme nos Maîtres enseignent :

« Rabbi Hanania a dit : « la nuée s'approcha des Bnéi Israël qui y chargèrent les femmes, les fils et leurs fiancées, les chevaux et leurs cavaliers, et les mules. La nuée encercla alors toute l’Égypte, ce qui correspond à une distance de quarante jours de marche, en un clin d’œil » (Midrash Zouta, Shir HaShirim 8), et « HaShem leur a fait chevaucher les nuées de gloire » (Shémot Rabbah 24:2).

20 nulle chair ne sera sauvée : aucun descendant de Ya'aqov ne pourrait survivre.

à cause des élus : des Juifs, car HaShem ne peut mentir à Sa promesse en laissant tout le peuple périr.

22 : HaShem se servira d'eux pour tester Israël, comme il est écrit : "tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce rêveur de rêve : oui, HaShem votre E.lohim vous éprouve, pour savoir si vous aimez HaShem, votre E.lohim, de tout votre coeur, de tout votre être" (Dévarim/Deutéronome 13:4).

24-25 : Ce verset résume tout l'exil d'Edom, qui commence véritablement après la destruction du Second Temple, et termine avec le retour du Ben Adâm. Il est rapporté par nos Maîtres : ""Sur son ordre le Soleil ne se lève pas" (Iyov/Job 9:7). Rabbi Shi'môn dit : c'est Yossef. "Et à cause des étoiles il est mis sous scellés" (ibidem) : ce sont ses frères, dont il est écrit : "onze étoiles se prosternèrent devant moi" (Béréshit/Genèse 37:9) [...] le Soleil s'obscurcit et les étoiles ne brillèrent plus, parce que Yossef fut séparé de son père" (Zohar Vayéchèv, 29).

Yéshou'a fut séparé de son Père céleste, et le Messie d'Israël défiguré par les Goyim. "Le soleil s'enténèbre" : C'est HaShem qui cache Sa Face à Son peuple parti en exil, "La lune ne donnera plus sa clarté", c'est le Messie qui représente la malkhout, la royauté, qui de fait ne reflète plus la lumière d'HaShem et qui chute en exil avec son peuple, ainsi qu'il est dit : "va, descends" (Shémot/Exode 32:7), "les étoiles tomberont du ciel", ce sont les Israélites dispersés qui, semblables aux étoiles quand ils sont éclairés par la Face d'HaShem, tombent deviennent comme la poussière foulée aux pieds par les Goyim (Béréshit/Genèse 15:5), "les puissances des Cieux s'ébranleront", le Temple restera détruit tout le temps de cet exil, comme il est écrit : "J'ébranlerai les Cieux et la Terre" (Haggaï/Aggée 2:6) que Rachi commente : "Toutes les Nations comprendront alors que Ma Shékhinah réside dans cette bâtisse". Le Temple est comparé au cou d'un homme par la Torah, or quand le cou faiblit, la tête est ébranlée. Tant que le Temple n'est pas reconstruit, les Cieux sont ébranlés, et la Terre déconnectée d'HaShem.

Et que le Temple soit appelé "puissance", cela est rapporté dans la Torah de Moshé : "Je briserai la fierté de votre puissance" (Vayiqra/Lévitique 26:19) que Rachi commente : "Il s'agit du Temple". Et pourquoi le mot est-il au pluriel ici ? Car il est fait référence aux Temples terrestre et céleste.

27 : comme il est écrit : "Vous serez ramassés un à un, enfant d'Israël, et en ce jour, on sonnera du grand Shofar, et alors reviendront ceux qui étaient exilés" (Yésha'yahou/Isaïe 27:12-13).

28 du figuier : qui représente Israël.

dès que son branchage devient tendre : c'est la reconstruction d'Israël sur sa Terre.

et que ses feuilles poussent : c'est la téshouvah du peuple, qui vient ensuite.

 

vous savez que l'été est proche : la Délivrance ne tardera pas.

30 : la génération de Yéshou'a verra advenir toutes ces choses ou du moins leur début, à l’exception de son retour qui, lui, ne dépend que la téshouvah de la génération. Autre explication : il est possible de traduire le mot "âge" par "race, famille". Ainsi, la famille d'Israël ne passera pas, mais demeurera jusqu'au bout, contrairement aux Nations, ainsi qu'il est dit : "Toi, Mon serviteur Ya'aqov, ne crains pas ! dit HaShem ; Car Je suis avec toi. J'anéantirai toutes les Nations parmi lesquelles Je t'ai dispersé, Mais toi, Je ne t'anéantirai pas ; Je te châtierai avec équité, Je ne puis pas te laisser impuni" (Yirméyahou/Jérémie 46:28).

32 nul ne les connaît : car la Délivrance Finale ne dépend que de la téshouvah d'Israël, la date est donc variable, et Seul Celui qui Est connaît ce moment.

35 ou le soir, ou à hatsot, ou au chant du coq, ou le matin : ce sont les quatre gardes de la nuit, selon l'opinion de Rabbi (B'rakhot 3b), où chacune dure environ trois heures.