15

1 S’approchèrent alors de Yéshou'a des P'roushim et des Sof'rim de Yéroushalayim. Ils dirent :

2 'Pourquoi tes talmidim transgressent-ils la tradition des Anciens ? Oui, ils ne font pas nétilat yadayim avant de manger le pain !'

3 Il répondit et leur dit : 'Pourquoi, vous aussi, transgressez-vous la mitsvah d’HaShem à cause de votre tradition ?

4 Oui, HaShem a dit : 'Glorifie ton père et ta mère', et encore : 'Qui médit de père ou mère est mis à mort.'

5 Mais vous, vous dites : 'Qui dit au père ou à la mère : ce qui, de mon bien, aurait pu t’être utile, je l’ai offert en présent pour HaShem,

6 il n’a pas à glorifier son père ou sa mère.' Vous annulez ainsi la Parole d’HaShem à cause de votre tradition.

7 Hypocrites ! Il a bien été inspiré par vous, Yesha‘yahou, en disant :

8 'Quand ce peuple s'avance, de sa bouche et de ses lèvres il Me glorifie, mais son cœur est loin de Moi.

9 Leur crainte de Moi est un ordre appris des hommes.''

10 Il appela la foule et leur dit : 'Entendez et comprenez !

11 Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui contamine l’homme, mais c’est ce qui sort de la bouche qui contamine l’homme !'

12 Alors les talmidim s’approchèrent et lui dirent : 'Sais-tu que les P'roushim, en entendant cette parole, ont trébuché ?'

13 Il répondit et dit : 'Toute plante que mon Père des Cieux n’a pas plantée sera déracinée.

14 Laissez-les ! Ils sont des guides aveugles, et quand un aveugle guide un aveugle, ils tombent ensemble dans une fosse.'

15 Pétros répondit et lui dit : 'Explique-nous l’exemple.'

16 Il dit : 'Êtes-vous aussi à ce point sans discernement ?

17 Ne réalisez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche descend dans le ventre et de là est chassé dehors ?

18 Mais ce qui sort de la bouche provient du cœur et cela contamine l’homme.

19 Oui, du cœur sortent ruminations criminelles, meurtres, adultères, puteries, vols, faux témoignages, blasphèmes.

20 C’est cela qui contamine l’homme. Mais manger sans nétilat yadayim, cela ne contamine pas l’homme.'

 

21 Yéshou'a sortit de là. Il se retira du côté de Tsor et de Tsidôn.

22 Et voici une femme, une Kena‘anit, elle sortit de ces frontières et cria. Elle dit : 'Gracie-moi, adôn bèn David ! Ma fille va mal, par un démon.'

23 Mais il ne lui répondit pas une parole. Ses talmidim s’approchèrent et disent : 'Eloigne-la, parce qu’elle crie après nous.'

24 Mais il répondit et dit : 'Je n’ai été envoyé qu’aux ovins perdus de la maison d’Israël.'

25 Elle vint, se prosterna devant lui et dit : 'Adôn, secours-moi !'

26 Il répondit et dit : 'Il n’est pas bon de prendre le pain des enfants et de le jeter aux chiots.'

27 Elle dit : 'Oui, Adôn ! Mais même les chiots mangent les miettes qui tombent de la table de leurs Adôn.'

28 Alors, Yéshou'a répondit et lui dit : 'Ô femme, elle est grande ta émounah ! Ce sera pour toi comme tu le veux !' Sa fille fut rétablie sur l’heure.

 

29 Yéshou'a s’éloigna de là, vint au bord de la mer de Galil,monta sur la montagne et s’assit là.

30 Des foules nombreuses s’approchèrent de lui, et avec elles, boiteux, aveugles, estropiés, muets, et bien d’autres encore. Ils les jetèrent à ses pieds, et il les guérit.

31 Les foules s’étonnaient en voyant les muets parler, les estropiés s’assainir, les boiteux marcher, les aveugles voir. Ils glorifiaient l’E.lohim d’Israël !

32 Yéshou'a appela ses talmidim et dit : 'Je suis pris aux entrailles pour cette foule. Oui, voilà déjà trois jours qu’ils demeurent près de moi, et ils n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils risqueraient de défaillir en route.'

33 Les talmidim lui dirent : 'D’où aurions-nous, dans un désert, assez de pains pour rassasier une telle foule ?'

34 Yéshou'a leur dit : 'Combien de pain avez-vous ?' Ils dirent : 'Sept, et quelques petits poissons.'

35 Il enjoignit à la foule de s’étendre à terre.

36 Il prit les sept pains et les poissons. Il remercia, partagea, donna aux talmidim et les talmidim aux foules.

37 Ils mangèrent tous et se rassasièrent. Des parts en surabondance, ils enlevèrent sept paniers pleins.

38 Ceux qui mangeaient ? Ils étaient quatre mille hommes, sans compter femmes et enfants !

39 Il renvoya les foules, monta en barque, et vint aux frontières de Magadân.

*

2 nétilat yadayim : le lavage des mains à partir d'un récipient.

3 votre tradition : celle qui sera citée juste après, sur le manque d'honneur des parents. Tradition qui était de quelques P'roushim de l'époque, non consignée dans la Torah orale.

4 : Shémot/Exode 20:12 et 21:17.

5 : " Qu'en est-il si un fils [prête serment] en ces mots : " toute assistance financière venant de moi est interdite à mon père" ? Rabbi Ya'aqov bar Aa et Rabbi Sh'mouel bar Nahmân dirent au nom de Rabbi Yonatân : nous obligeons le fils à assister le père" (Yéroushalmi, Nédarim 29b).

7 en disant : Yésha'yahou/Isaïe 29:13.

11 contamine l’homme : c'est l'homme atteint de tsara'at qui devient impur. Or, la tsara'at prend racine dans l'orgueil, dans le cœur de l'homme.

20 manger sans nétilat yadayim : à l'époque, cette halakha n'avait pas encore été liée pour tout le peuple (Shabbat 15a), les quelques talmidim du Rabbi qui ne l'avaient pas fait avant leur repas n'étaient donc pas en tort.

23 Eloigne-la : exauce-la, et elle partira.

26 le pain des enfants, la Torah des Bnéi Israël, et de le jeter aux chiots, aux Goyim.

34 sept : allusion aux cinq Livres de la Torah qui sont sept.

quelques petits poissons : les Prophètes, les Écrits et la Torah orale, enseignée par les Talmidéi Hakhâmim.

37 sept paniers pleins : allusion au septième millénaire, l'époque messianique, où la Terre sera pleine de la connaissance d'HaShem, car Sa Torah, qui est comparée au pain, se sera répandue partout.