top of page

16

1 Les péroushim et les tsadouqim s’approchèrent pour l’éprouver. Ils l’interrogèrent : qu’il leur montre un signe du ciel !

2 Mais il répondit et leur dit : « Âge criminel et adultère, qui recherche un signe ! De signe, il ne lui en sera pas donné, si ce n’est le signe de Yonah ! » Il les quitta et s’en alla.

 

3 Les talmidim vinrent de l’autre côté. Ils oublièrent de prendre des pains.

4 Yéshou'a leur dit : « Voyez ! Gardez-vous du séor des péroushim et des tsadouqim ! »

5 Ils firent cette réflexion en eux-mêmes et se dirent : « Nous n’avons pas pris de pains ! »

6 Yéshou'a le connu et dit : « Pourquoi faites-vous des réflexions en vous-mêmes, petits en émounah, parce que vous n’avez pas de pains ?

7 Vous ne réalisez pas encore ? Ne vous souvenez-vous pas des cinq pains pour les cinq mille ? Combien de couffins avez-vous pris ?

8 Et les sept pains pour les quatre mille ? Combien de paniers avez-vous pris ?

9 Comment ne réalisez-vous pas ? Ce n’est pas à propos de pains que je vous ai dit : "Gardez-vous du séor des péroushim et des tsadouqim !". »

10 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de se garder du séor des pains, mais de l’enseignement des péroushim et des tsadouqim.

 

11 Yéshou'a vint du côté de Caesarea de Philippos. Il questionna ses talmidim et dit : « Les hommes, que disent-ils qu’il est, le bèn Adâm ? »

12 Ils dirent : « Certains : Yohanân l’immergeur ; d’autres : Éliyahou ; d’autres : Yirméyahou ou un des viim. »

13 Il leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? »

14 Shim‘ôn Pétros répondit et dit : « Tu es le Mashiah bèn HaShem, le fils de l’E.lohim de la vie ! »

15 Il répondit et lui dit : « Heureux, Shim‘ôn bèn Yohanân, parce que ni chair ni sang ne te l’ont découvert, mais mon Père qui est dans les cieux !

16 Mais moi-même je te dis : tu es Pétros, et sur cette pierre je bâtirai ma communauté. Les portes du shéol ne seront pas plus fortes qu’elle.

17 Je te donne les clés du royaume des cieux. Ce que tu lies sur la terre est lié dans les cieux. Ce que tu délies sur terre est délié dans les cieux. »

18 Alors il recommanda aux talmidim de ne dire à personne qu’il était le Mashiah.

 

19 Dès lors, Yéshou'a commença à montrer à ses talmidim qu’il devait aller à Yéroushalayim souffrir beaucoup des Anciens, des kohanim guédolim et des soferim, être tué et, le troisième jour, se réveiller.

20 Pétros le prit à part, commença à le rabrouer et lui dit : « Que tout te soit propice, adôn ! Il n’en sera pas ainsi pour toi ! »

21 Il se tourna et dit à Pétros : « Pars loin de moi, satân ! Tu m’es un trébuchement ! Oui, tu penses non pas comme HaShem, mais comme les hommes ! »

22 Alors Yéshou'a dit à ses talmidim : « Si quelqu’un veut venir derrière moi, qu’il se renie lui-même, saisisse son pieu et me suive.

23 Oui, qui veut sauver son être le perd, mais qui perd son être à cause de moi le trouve.

24 Car quelle utilité si un homme gagne l’univers entier mais détruit son être ? Ou que donnera un homme en échange de son être ?

25 Oui, le bèn Adâm viendra dans la gloire de son Père, avec ses messagers. Alors il rendra à tout homme selon ses actes.

26 Amèn, je vous dis : il en est ici, parmi les présents, qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le bèn Adâm venir dans son royaume. »

*

1 un signe du ciel : pour prouver son enseignement et sa messianité, comme ici : « Ses talmidim ont demandé à Rabbi Yosé bèn Qisma : "Quand viendra le bèn David ?" Il leur dit : "J'ai peur que vous ne m'en demandiez un signe" [...] ils lui dirent : "Donne-nous un signe [qui témoignera de la véracité de ta prédiction (Maharsha)]" » (Sanhédrîn 98a).

2 Âge criminel et adultère : comme il est écrit : « Âge tortueux, sinueux ! » (Devarim/Deutéronome 32:5). Criminel et adultère par leur haine gratuite.

le signe de Yonah : de même que le navi Yonah fut trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson, puis partit avertir des goyim de faire téshouvah, de même Yéshou'a sera trois jours et trois nuits dans le ventre de la terre, puis partira, après son relèvement, pour témoigner au monde des goyim, les préparant pour le royaume d'HaShem qui s'installera par Yisraël dans l'univers.

4 Gardez-vous du séor : de même que le levain fait lever la pâte, de même leur haine gratuite s'instille dans leurs enseignements et leur comportement. Il faut donc manger le fruit et jeter l'écorce, c'est-à-dire écouter et pratiquer leur Torah (Matityahou/Matthieu 23:3) sans suivre leurs travers. Plus précisément, « la notion de pâte levée appartient au domaine de la mort [...] le domaine de la mort, symbole du hamets » (Liqoutei Moharân, torah 5), et c'est le reproche du Rabbi : « Vous ressemblez à des tombes chaulées qui, au-dehors, semblent belles, mais qui, au-dedans, sont pleines d’ossements de morts et de toutes les pourritures » (Matityahou/Matthieu 23:27).

12 Yohanân l’immergeur, revenu par résurrection, d’autres : Éliyahou, revenu des mondes supérieurs, d’autres : Yirméyahou ou un des viim, revenus en guilgoul.

16 : Quand l'Empire romain sera encore en place, le Saint, Béni Soit-Il, suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et c'est le royaume du Roi Mashiah (Rashi sur Daniyyel/Daniel 2:44). Et durant les deux mille ans des jours du Mashiah Yéshou'a, cette petite pierre grandira, affinera le monde et le préparera pour l'ère messianique.

 

tu es Pétros : ton second nom est Pétros, car tu es le premier à avoir réalisé cette vérité, qui a été gravée sur ton cœur et dans ton âme.

 

et sur cette pierre : sur cette vérité que tu as dite, à savoir que je suis le Roi Mashiah, qui est une base solide comme des rochers et des collines : « Un roi voulut construire un édifice. Dans un premier temps, il fit creuser dans différents endroits afin de trouver le lieu le plus favorable où poser les fondations. Maintes fois, il tomba sur des points d'eau inadéquats à la construction. Un jour, il creusa dans un endroit rocheux parfaitement adapté aux fondations. Il se réjouit et s'exclama : "C'est à cet endroit que je construirai mon édifice !" » (Otsar HaMidrashim, Midrash Yélamédénou, Bamidbar). Autre explication : c'est la communauté d'Ysraël dans son ensemble, comme il est dit : « Quelle est cette pierre ? C'est la communauté d'Ysraël » (Zohar Toldot 146b) et alors « les portes du shéol ne seront pas plus fortes qu’elle », cette vérité à mon sujet qui sera portée par mes talmidim Yisraélites ne disparaîtra jamais du peuple.

 

Les portes du shéol ne seront pas plus fortes qu’elle : il y a là une promesse du Rabbi, que dans chaque génération jusqu'à la délivrance finale, il existera au moins dix Yisraélites de Torah qui seront liés à lui, puisque est appelée "communauté" une réunion d'au moins dix hommes d'Ysraël (Bérakhot 21b, Méguilah 23b).

Les portes du shéol : le guey-hinnom (Rashi sur Iyov/Job 38:17).

17 les clés : l'autorité.

Ce que tu lies... : Shim'ôn s'est partagé avec Ya'aqov et Yohanân l'autorité de lier et délier les lois et coutumes au sein de la communauté des nazaréens (Ma'assei HaShélihim/Œuvres des envoyés 15), pour ce qui les concernaient, se pliant pour le reste à ce que les Maîtres de chaque génération lient et délient (Matityahou/Matthieu 23).

19 le troisième jour : il est rapporté : « "Le troisième jour, Avrahâm levant les yeux, vit l'endroit de loin" (Béréshit/Genèse 22:4). Il est écrit : "Après deux jours, Il nous fera revivre, le troisième jour, Il nous relèvera et nous vivrons en Sa présence" (Hoshé'a/Osée 6:2). Il est question d'un troisième jour pour les douze tribus, comme il est dit : "Le troisième jour, Yosef leur dit" (Béréshit/Genèse 42:18). Il est question d'un troisième jour pour le don de la Torah, comme il est dit : "Or, le surlendemain" (Shémot/Exode 19:16). Il est question d'un troisième jour pour les explorateurs, comme il est dit : "Cachez-vous là pendant trois jours" (Yéhoshou'a/Josué 2:16). Il est question d'un troisième jour pour Yonah : "Yonah demeura dans les entrailles du poisson trois jours" (Yonah/Jonas 2:1). Il est question d'un troisième jour pour le retour des exilés : "Nous campâmes là trois jours" ('Ezra/Esdras 8:15). Il est question d'un troisième jour pour la résurrection des morts : "Après deux jours, Il nous fera revivre, le troisième jour, Il nous relèvera et nous vivrons en Sa présence" (Hoshé'a/Osée 6:2). Il est question d'un troisième jour pour Ester : "Le troisième jour, elle se revêtit de toute sa splendeur" (Ester 5:1). Elle revêtit les vêtements royaux de ses pères. Et tout cela par quel mérite ? Nos Sages et Rabbi Lévy : Nos Sages ont dit : "Celui du troisième jour du don de la Torah, comme il est dit : 'Or, le surlendemain' (Shémot/Exode 19:16)". Rabbi Lévy a dit : "Celui du troisième jour d'Avrahâm avinou, comme il est dit : 'Le troisième jour, Avrahâm levant les yeux, vit l'endroit de loin' (Béréshit/Genèse 22:4)". Que vit-il ? Une nuée attachée à la montagne. Il dit alors : cela ressemble bien au lieu que le Saint, Béni Soit-Il, m'a indiqué pour y offrir mon fils » (Béréshit Rabbah 56:1) et : « Jamais le Saint, Béni Soit-Il, ne laisse les tsaddiqim dans l’angoisse pendant trois jours » (Béréshit Rabbah 91:7).

22 saisisse son pieu : mette à mort ce qui le retient loin de la Torah.

26 parmi les présents : comme Yohanân.

d’avoir vu : par visions prophétiques.

bottom of page