top of page

21

1 Quand ils approchèrent de Yéroushalayim, ils vinrent à Beit Paguei, au mont des Oliviers. Yéshou'a envoya alors deux talmidim.
2 Il leur dit : « Allez au village en face de vous. Là, vous trouverez aussitôt une ânesse liée à un ânon près d’elle. Déliez-les et conduisez-les-moi.
3 Et si quelqu’un vous dit quoi que ce soit, vous direz : "L’adôn en a besoin", et aussitôt, il les enverra. »
4 Cela pour que s’accomplisse ce qu’a énoncé le navi qui a dit :
5 « Égaye-toi fort, fille de Tsiôn, ovationne, fille de Yéroushalayim ! Voici, ton Roi vient à toi, tsaddiq, salvateur, humble, monté sur un âne ou sur un ânon, le petit des ânesses. »
6 Les talmidim allèrent et firent comme leur avait indiqué Yéshou'a.
7 Ils conduisirent l’ânesse et l’ânon, posèrent sur eux leurs vêtements, et, lui, il s’assit dessus.
8 En très grande foule, ils étalèrent leurs vêtements sur la route. D’autres coupèrent des branches aux arbres et les étalèrent sur la route.
9 Les foules qui allaient devant lui et celles qui le suivaient criaient et disaient : « Hosha’na, bèn David ! Source de bénédiction est celui qui vient au nom d'HaShem ! Hosha’na dans les hauteurs ! »
10 Quand il entra à Yéroushalayim, toute la ville fut secouée. Ils disaient : « Qui est-ce ? »
11 Les foules disaient : « C’est le navi, Yéshou'a, de Natsérèt de Galil. »


12 Yéshou'a entra au Temple. Il jeta dehors tous les vendeurs et les acheteurs du Temple. Il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de palombes.
13 Il leur dit : « Il est écrit : "Ma Maison sera appelée Maison de téfilah", mais vous, vous en avez fait une grotte de bandits ! »
14 Des aveugles, des boiteux s’approchèrent de lui dans le Temple. Il les guérit.
15 Les kohanim guédolim et les soferim virent les prodiges qu’il faisait, et les enfants qui criaient dans le Temple et disaient : « Hosha’na, bèn David ! » Ils en étaient irrités.
16 Ils lui dirent : « Entends-tu ce que disent ceux-là ? » Yéshou'a leur dit : « Oui, n’avez-vous jamais lu : "Par la bouche des nourrissons et des téteurs, tu fondes la force ?" »
17 Il les quitta, sortit hors de la ville, à Beit Hananyah, et y passa la nuit.


18 Au matin, il revint en ville. Il avait faim.
19 Il vit un seul figuier près de la route. Il vint vers lui et n’y trouva que des feuilles seulement. Il lui dit : « De toi, il ne viendra plus jamais de fruit, en pérennité ! » Et soudain le figuier se dessécha.
20 Les talmidim virent, s’étonnèrent et dirent : « Comment le figuier s’est-il desséché soudain ? »
21 Yéshou'a répondit et dit : « Amèn, je vous dis : si vous adhériez et ne doutiez pas, non seulement vous feriez comme au figuier, mais même si vous disiez à cette montagne : "Lève-toi et jette-toi dans la mer", cela se réaliserait.
22 Tout ce que vous demanderez dans la téfilah en adhérant, vous le recevrez. »


23 Il vint au Temple. Les kohanim guédolim, les Anciens du peuple s’approchèrent tandis qu’il enseignait, et ils dirent : « De quelle autorité fais-tu cela ? Et qui t’a donné cette autorité ? »
24 Yéshou'a répondit et dit : « Moi aussi je vous questionnerai : une seule parole ! Si vous me la dites, moi aussi je vous dirai de quelle autorité je fais cela.
25 L’immersion de Yohanân, d’où était-elle ? Du ciel ou des hommes ? » Ils ruminèrent en eux-mêmes et dirent : « Si nous disons du ciel , il nous dira pourquoi donc n’avez-vous pas adhéré à lui ?
26 Mais si nous disons des hommes, frémissons de la foule ! Oui, tous tiennent Yohanân pour un navi ! »
27 Ils répondirent à Yéshou'a et dirent : « Nous ne savons pas. » Il leur déclara, lui aussi : « Moi non plus, je ne vous dirai pas de quelle autorité je fais cela. »


28 « Quel est votre avis ? Un homme avait deux enfants. Il s’approcha du premier et lui dit : "Enfant, va aujourd’hui et travaille dans la vigne."
29 Il répond et dit : "Je ne veux pas !" Après, il regretta et alla.
30 Il s’approcha du deuxième et lui dit de même. Il répondit et dit : "Moi, adôn." Mais il n’y alla pas.
31 Lequel des deux a fait le vouloir de son père ? » Ils lui dirent : « Le premier. » Yéshou'a leur dit : « Amèn, je vous dis : les collecteurs et les putains iront avant vous au royaume d’HaShem !
32 Oui, Yohanân est venu vers vous sur une route de justice, et vous n’avez pas adhéré à lui. Les collecteurs et les putains ont adhéré à lui. Vous l’avez vu, mais après, vous n’avez pas regretté, afin d’adhérer à lui.


33 Entendez un autre mashal : un homme, un patron, planta une vigne. Il mit autour une clôture, il creusa un pressoir et bâtit une tour. Il la loua à des vignerons et partit au loin.
34 Quand approcha le temps des fruits, il envoya ses serviteurs aux vignerons pour percevoir ses fruits.
35 Les vignerons s’emparèrent de ses serviteurs : celui-ci, ils le battirent ; celui-là, ils le tuèrent ; un autre, ils le lapidèrent.
36 Il envoya à nouveau d’autres serviteurs, plus nombreux que les premiers. Ils leur fit de même.
37 Après, il leur envoya son fils. Il se dit : "Ils respecteront mon fils."
38 Mais les vignerons, en voyant le fils, dirent en eux-mêmes : "C’est l’héritier ! Allons-y ! Tuons-le ! Ayons son héritage !"
39 Ils s’emparèrent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.
40 Eh bien, quand l’adôn de la vigne viendra, que fera-t-il de ces vignerons-là ? »
41 Ils lui dirent : « Ces mauvais, malheur, il les perdra. La vigne, il la louera à d’autres vignerons, qui lui rendront ses fruits en leur temps. »
42 Yéshou'a leur dit : « Ainsi, n’avez-vous jamais lu dans les Écrits : "La pierre que les bâtisseurs ont rejetée est tête d'angle. Cela, c'est d'HaShem, et c'est merveille à nos yeux !"

43 Ainsi je vous dis : le royaume d’HaShem vous sera enlevé et donné à un peuple qui en produira les fruits.
44 Qui tombera sur cette pierre se brisera ; mais celui sur qui elle tombera, elle l’écrasera. »

45 Quand les kohanim guédolim et les péroushim entendirent ces meshalim, ils savaient qu’il parlait d’eux-mêmes.
46 Ils cherchaient à se saisir de lui, mais ils frémissaient des foules : oui, elles le tenaient pour un navi.

*

1 Beit Paguei : signifiant « Maison des figues », qui représente le houm shabbat autour de la capitale d'Ysraël (Ménahot 78b, voir Rashi sur Sotah 45a). 

2 : il est rapporté : « C’est l’âne qu’Avrahâm avait sellé pour le sacrifice d'Yitshaq, c’est l’âne sur lequel se manifestera le Roi Mashiah, ainsi qu’il est écrit : "Humble, et monté sur un âne" (Zékharyah/Zacharie 9:9 ; Pirqei déRabbi Eli'ézèr 31) » (Rashi sur Shémot/Exode 4:20). Et il est dit : « S'il [Yisraël] n’est pas méritant, le Mashiah viendra “humble et monté sur un âne » (Sanhédrîn 98a).

 

4 qui a dit : Zékharyah/Zacharie 9:9.

8 ils étalèrent leurs vêtements sur la route : pour faire honneur au Roi, comme : « Ils se hâtèrent, prirent chacun ses habits, les étendirent sous lui au plus haut des degrés, sonnèrent du shofar et dirent : "Yéhou règne !" » (Beit Mélakhim/2 Rois 9:13).

 

coupèrent des branches : certains tenaient des loulavim en main lors de manifestations de joies : « Et celui qui avait un loulav dans sa main, et celui qui avait un tambour et un instrument de musique dans sa main, était admis, comme il est écrit : "Et David et toute la maison d'Ysraël jouaient en face d'HaShem" (Beit Shemouel/2 Samuel 6:5) : c'est le loulav que l'homme fait bouger [il le secoue] » (Bamidbar Rabbah 4:20).

9 Source de bénédiction... : Téhilim/Psaumes 118:26.

12 : cela se passe dans la cours des goyim. Le vol dans ce commerce pour les qorbanot profitait aux tsadouqim qui contrôlaient le fonctionnement du Temple.

changeurs : qui changeaient l'argent des Juifs venant de la diaspora et des goyim, contre des shéqalim.

palombes : pour les qorbanot de la femme qui a accouché, le zav et la zava, le nazir rendu tamé etc.

13 Ma Maison... : Yésha'yahou/Isaïe 56:7.

vous en avez fait... : Yirméyahou/Jérémie 7:11.

16 par la bouche... : Téhilim/Psaumes 8:3.

19 figuier : allusion à l'Ysraël de son époque. L'apparition des premières figues était un signe que la délivrance aurait pu advenir : « "Le figuier embaume ses sycones" (Shir HaShirim/Chant des chants 2:13) : Rabbi Hiyya bar Abba a dit : Juste avant les jours du Mashiah, une grande peste s'abattra sur le monde et les résha'im seront éliminés. « Les vignes en pousse donnent leur parfum » (Ibid. 2 : 13), ce sont ceux qui restent, et à leur sujet il est dit : « Et c'est, qui reste à Tsiôn, qui subsiste à Yéroushalayim » (Yesha'yahou/Isaïe 4:3) » (Shir HaShirim Rabbah 2:13:4). Mais par nos fautes et le manque de teshouvah, elle a été reportée : « À moi les alalas [la douleur] ! Oui, j'étais comme les récolteurs, l'été, comme aux grappillages de la vendange. Pas une grappe à manger ; mon être désirait ses prémices » (Mikhah/Michée 7:1), que Rashi commente : « Malheur à moi qui ai été nommé navi dans une telle époque, dans cette génération qui ne contient pas de tsaddiqim ! [...] il n'y a pas d'hommes aux bonnes actions [...] de bons dirigeants auxquels aspire mon âme ». Et aussi : « Je les ramasserai, Je les ramasserai, parole d'HaShem. Pas de raisins à la vigne, pas de figues au figuier. La feuille fane : Je les donne et ils passent » (Yirméyahou/Jérémie 8:13) que Rashi commente : « Expression de destruction, comme : "Je vais tout balayer de dessus la face de la terre" (Tséfanyah/Sophonie 1:2) [...] Il ne restera plus rien ».

que des feuilles : il y avait de la Torah et des mitsvot extérieures, mais pas d'émounah et d'amour.

plus jamais de fruit : allusion aux mauvais dirigeants de cette génération, voir le pasouq 43.

le figuier se dessécha : allusion à Yisraël qui est « arraché hors de son pays » (Devarim/Deutéronome 28:63) et jeté dans l'exil d'Edom (hézqèl/Ézéchiel 37). À l'instar des anciens viim, le Rabbi manifeste son enseignement par un acte physique, afin de marquer les esprits.

27 de quelle autorité : de même que Yohanân prenait son autorité du ciel, de même le Roi Mashiah la prend du ciel.

28 Un homme, HaShem, avait deux enfants, les 'ammei haarets et les dirigeants.

33 un homme, HaShem, planta une vigne, Yisraël, au travers duquel se dévoile le royaume du Saint, Béni Soit-Il, comme il est écrit : « Une vigne de Mitsrayim, Tu l'as fait partir ; Tu as expulsé des goyim et l'as plantée » (Téhilim/Psaumes 80:9). Il mit autour une clôture, c'est la Torah qui protège le peuple, creusa un pressoir, c'est Yeroushalayim, qui extrait le meilleur des Yisraélites par les fêtes de pèlerinage, la présence du sanhédrîn, et de la maison royale de David, et bâtit une tour, le Temple. Il la loua à des vignerons, les guides d'Ysraël.

vigne : « "Je me souviendrai de Mon pacte avec Ya'aqov" (Vayiqra/Lévitique 26:42). Il est écrit : "Une vigne de Mitsrayim, Tu l'as fait partir" (Téhilim/Psaumes 80:9). De même que cette vigne n’est pas plantée au milieu de grosses pierres mais on sonde au dessous du sol pour en casser les pierres et c’est après qu’on la plante, ainsi : "Tu as expulsé des goyim et l'as plantée" (Ibid.). Comme cette vigne où plus on déblaie en dessous plus la terre s’améliore, c'est ainsi pour Yisraël, Tu as banni chaque roi devant eux, et ensuite "elle a enraciné ses racines, et elle a rempli la terre" (Téhilim/Psaumes 80:10). Comme cette vigne n’est pas plantée en désordre mais en lignes ordonnées, ainsi Yisraël est organisé en rangés et drapeaux, comme il est écrit : "Chaque homme près de son étendard, avec ses enseignes, selon la maison de leurs pères" (Bamidbar/Nombres 2:2). Comme cette vigne qui est plus basse que tous les arbres et domine pourtant tous les arbres, c'est ainsi pour Yisraël qui semble tombé dans ce monde, mais qui, dans les temps qui arrivent, est destiné à la fin à hériter du monde à jamais. Comme cette vigne, dont une branche sort d'elle et éclipse plusieurs arbres, c'est ainsi pour Yisraël où un tsaddiq sort d'eux et domine sur le monde à jamais, comme il est écrit : "Et Yosef est le dominateur de la terre" (Béréshit/Genèse 42:6), "Et HaShem est avec Yéhoshou'a" (Yéhoshou'a/Josué 6:27), "Et le nom de David sort sur toutes les terres" (Alef Divrei Hayamim/1 Chroniques 14:17), "Et Shélomoh est le gouverneur de tous les royaumes" (Alef Mélakhim/1 Rois 5:1), "Oui, Mordekhaï est grand dans la maison du roi, sa rumeur va dans toutes les cités" (Ester/Esther 9:4). Comme cette vigne dont les feuilles couvrent les grappes, c'est ainsi pour Yisraël où les 'ammei haarets couvrent les talmidei hakhamim. Comme cette vigne qui possède de grosses et petites grappes, et celle qui est plus grosse que sa voisine semble être plus basse que cette-dernière, c'est ainsi pour Yisraël où tout celui qui peine dans la Torah et grandit plus que son voisin en Torah, semble inférieur à son voisin. Comme cette vigne qui comporte trois bénédictions [haèts, haguéfèn et shéhakol], c'est ainsi pour Yisraël qui est béni de trois bénédictions chaque jour : "HaShem te bénit [...] HaShem illumine [...] HaShem porte" (Bamidbar/Nombres 6:24-26). Comme cette vigne qui peut produire des raisins frais ou secs, c'est ainsi qu'il y a en Yisraël des maîtres de l’Écriture, des maîtres de la Mishnah, des maîtres du Talmoud, des maîtres de la Aggadah. Comme cette vigne qui a en elle du vin et du vinaigre, celle-ci contient la bénédiction et celle-ci contient la bénédiction, c'est ainsi pour Yisraël qui aime à bénir sur le bon et sur le mal ; sur le bon : "Baroukh Hatov véhammétiv" ; sur le mal : "Baroukh dayyân haémèt". Comme ce vin où, tous ceux qui en boivent, ont leur visage brillant, et tous ceux qui n'en boivent pas ont leurs dents émoussées, c'est ainsi pour Yisraël où tous ceux qui viennent s'accoupler à lui, prend ce qui se trouve dans leurs mains [ceux qui viennent faire la guerre à Yisraël tomberont]. Comme cette vigne qui est d'abord foulée aux pieds puis monte ensuite sur la table des rois, c'est ainsi pour Yisraël qui est considéré comme condamné dans ce monde, comme il est écrit : "Je suis la risée de tout mon peuple, leur chanson tout le jour" (Eikhah/Lamentations 3:14), mais dans les temps qui arrivent : "HaShem ton E.lohim te donnera, suprême, sur tous les goyim de la terre" (Devarim/Deutéronome 28:1), "Tes tuteurs sont des rois, leurs chefs, des nourriciers" (Yesha'yahou/Isaïe 49:23). Comme cette vigne qui monte de niveau en niveau, ainsi Yisraël dominera tous les royaumes. Comme cette vigne qui grimpe sur les hauteurs des grands cèdres, c'est ainsi pour Yisraël, comme il est dit : "Les montagnes se sont couvertes de son ombre, ses rameaux étaient des cèdres d'E.l" (Téhilim/Psaumes 80:11). Comme cette vigne qui s'appuie sur un roseau, c'est ainsi pour Yisraël qui s'appuie sur le mérite de la Torah, qui a été écrite par le calame. Comme cette vigne dont le gardien se tient au-dessus d'elle, c'est ainsi pour Yisraël dont le Gardien se tient au-dessus, comme il est dit : "Voici, Il ne somnole ni ne sommeille, le Gardien d'Ysraël" (Téhilim/Psaumes 121:4). Comme cette vigne qui s'appuie sur les cimes des arbres secs et humides, c'est ainsi pour Yisraël qui se reposera dans le mérite de ses pères, comme eux-mêmes se reposent, comme cela est écrit : "Je me souviendrai de Mon pacte avec Ya'aqov" (Vayiqra/Lévitique 26:42) » (Vayiqra Rabbah 36:2).

34 ses serviteurs : les viim.

35 les vignerons : les mauvais guides dans chaque génération.

celui-ci, ils le battirent, comme : « Pashhour frappa Yirméyahou le navi, il le livra à la geôle » (Yirméyahou/Jérémie 20:2), celui-là, ils le tuèrentcomme le navi 'Amos, frappé violemment et mortellement par le roi 'Ouziyah (Shalshelet HaKabbalah, Séder HaDorot) ; un autre, ils le lapidèrent, comme Zékharyah bèn Yéhoyada' : « Ils intriguèrent contre lui et le lapidèrent de pierres » (Beit Divrei Hayamim/2 Chroniques 24:21)

37 son fils : Yéshou'a, le Roi Mashiah.

38 les vignerons : les tsadouqim vendus à Rome et les péroushim, avec le cœur plein de haine.

39 le jetèrent hors de la vigne : ils le jetèrent chez les goyim, hors d'Ysraël.

41 il les perdra : ces dirigeants disparurent avec la destruction du Temple et peu après.

 

louera à d'autres vignerons : ce sont les Maîtres d'Ysraël authentiques qui ont eu la charge du peuple depuis ce temps-là.

 

42 : Téhilim/Psaumes 118:22-23. Le Zohar rapporte : « Viens et vois : quand le Saint, Béni Soit-Il, prend plaisir en un homme, Il l'élève au-dessus de tous les fils de ce monde, Il le met à la tête de tous, et tous lui sont soumis. Les frères de David le haïssaient, ils le repoussaient : le Saint, Béni Soit-Il l'a élevé au-dessus de tous les fils de ce monde. Son beau-père survint, il s'enfuit de devant lui : le Saint, Béni Soit-Il, l'éleva sur tout le royaume et tous s'inclinèrent et se prosternèrent devant lui. Yosef, de même, était rejeté par ses frères, et plus tard tous s'inclinèrent et se prosternèrent devant lui, comme il est écrit : "Les frères de Yosef arrivèrent et se prosternèrent devant lui, visage contre terre" (Béréshit/Genèse 42:6) » (Miqets 198a).

43 donné à un peuple : un autre groupe au sein d'Ysraël, comme il est rapporté : « "Les peuples" : des tribus d'Ysraël » (Rashi sur Devarim/Deutéronome 33:19) ou encore : « Il la frappa à grands coups et fit périr un peuple nombreux d'Ysraël » (Alef Hashmonaïm/1 Maccabées 1:30) et ce sont exclusivement les tannaïm qui s'occuperont, à leur suite, de la vigne Yisraël, dès le début de l'exil, et les autres sectes disparaîtront, puisqu'il est dit au verset quarante-cinq : « Ils savaient qu’il parlait d’eux-mêmes », ce sont les tsadouqim et les péroushim dénoncés par nos Maîtres (Sotah 22b).

bottom of page