23

1 Alors Yéshou'a parla aux foules et à ses talmidîm,

2 en disant : « Sur le siège de Moshéh siègent les sof'rîm et les péroushîm.

3 Donc, tout ce qu’ils vous disent, faites-le et gardez-le. Seulement ne faites pas selon leurs œuvres, car ils disent et ne font pas.

4 Ils lient des charges lourdes et les imposent sur les épaules des hommes, mais eux-mêmes ne veulent pas les bouger de leur doigt.

5 Ils font toutes leurs œuvres pour être remarqués des hommes. Ainsi, ils élargissent leurs téfilines et rallongent leurs tsitsit.

6 Ils aiment la première place dans les dîners, les premiers sièges dans les synagogues,

7 les salutations dans les marchés, et à être appelés par les hommes "Rabbi".

8 Mais vous, ne vous faites pas appeler "Rabbi", car votre Rabbi est unique et vous êtes tous frères.

9 N'appelez personne sur Terre "Père", car Il est éhad votre Père des cieux.

10 Ne vous faites pas appeler "Moré" car vous n'avez qu'un seul Marân, le Messie.

11 Le plus grand d'entre vous sera votre serviteur.

12 Qui s’élève sera humilié et qui s’humilie sera élevé.

13 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous fermez le Royaume des cieux devant les faces des hommes ! Oui, vous-mêmes vous n'y entrez pas, et ceux qui y entrent, vous ne les laissez pas entrer !

14 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous dévorez les maisons des veuves et vous prolongez la téfilah pour l'apparence ! Pour cela, vous recevrez la pire condamnation !
15 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous parcourez la mer et le continent pour faire un seul guèr, et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils du Guey-Hinnom deux fois pire que vous !
16 Malheur à vous, guides aveugles, qui dites : "Jurer par le sanctuaire du Temple n’est rien. Jurer par l’or du Temple oblige."

17 Fous et aveugles ! Car qui est le plus grand ? L’or, ou le sanctuaire qui consacre l’or ?

18 Et : "Jurer par l’autel n’est rien. Jurer par le qorbân qui est dessus oblige."

19 Aveugles ! Qui est le plus grand, le qorbân, ou l'autel qui sanctifie le qorbân ?

20 Ainsi, qui jure par l'autel jure par lui et par tout ce qui est dessus.

21 Qui jure par le Sanctuaire jure par lui et par Celui qui l'habite.

22 Et celui qui jure par les cieux jure par le Trône d'HaShem et par Celui qui y siège.


23 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous qui donnez le ma'asser de la menthe, du fenouil, du cumin, mais qui laissez le plus grave de la Torah : la tséddaqah, la miséricorde, la émounah. Il faut faire ceci, sans laisser cela !

24 Guides aveugles, qui filtrez le moucheron et avalez le chameau.
25 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous purifiez le dehors de la coupe et du plat, mais le dedans est plein de rapine, de voracité.

26 Paroush aveugle ! Purifie d’abord l’intérieur de la coupe, puis que son extérieur même devienne pur !
27 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous ressemblez à des tombes chaulées qui, au-dehors, semblent belles, mais qui, au-dedans, sont pleines d’ossements de morts et de toutes les pourritures !

28 Vous de même, au dehors, vous paraissez tsaddiqîm aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et sans Torah !

29 Malheur à vous, sof'rîm et péroushîm ! Hypocrites ! Vous bâtissez les tombes des viim, vous parez le sépulcre des tsaddiqîm,

30 et vous dites : "Si nous étions aux jours de nos pères, nous ne serions pas avec eux les partageux du sang des viim."

31 Ainsi vous témoignez contre vous-mêmes de ce que vous êtes les fils de tueurs de viim !

32 Et vous comblez la mesure de vos pères !

33 Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous au jugement, au Guey-Hinnom ?

34 C'est pourquoi, me voici, je vous envoie des viim, des hakhamîm et des sof'rîm. Vous en tuerez, vous en dresserez, vous en fouetterez dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville.

35 Ainsi retombera sur vous tout le sang juste versé sur la Terre, depuis le sang d’vèl, le tsaddiq, jusqu’au sang de Zekharyah bèn Yéhoyadah, que vous avez tué entre le Sanctuaire et l’autel.

36 Amèn, je vous dis : tout cela viendra sur cet âge.
37 Yéroushalayim ! Yéroushalayim ! Tueuse de viim, qui lapide ceux qui te sont envoyés ! Que de fois j’ai voulu rassembler tes enfants, comme un oiseau rassemble ses oisillons sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu !

38 Voici, votre Maison vous est laissée déserte.

39 Oui, je vous le dis : désormais, vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez "Source de bénédiction est celui qui vient au Nom d'HaShem" ! »

*

3 faites-le et gardez-le : ainsi qu'il est écrit : "selon la Torah de leur bouche qu'ils t'enseigneront et la sentence qu'ils te diront, tu agiras, et tu ne te détourneras pas de cette parole qu'ils te diront, ni à droite ni à gauche" (Dévarim/Deutéronome 17:11). Cette mitsvah de la Torah est valable pour toutes les générations.

Il est également écrit : « car les lèvres du Cohen doivent garder la science, et c’est à sa bouche qu’on demande la Torah, parce qu’il est un envoyé d'HaShem Tséva.ôt » (Malakhie/Malachie 2.7). Or, le mot Cohen désigne également des princes, des autorités spirituelles, comme le souligne Rachi sur Beit Sh'mouel/2 Samuel 8:18.

ils disent et ne font pas : cette injonction était en particulier destinée à ces quelques P'roushim de l'époque, qui étaient hypocrites.

4 Ils lient des charges lourdes : les halakhot qu'ils lient sont difficiles à appliquer pour beaucoup dans le peuple. Or nos Maîtres rapportent : « on ne doit pas instituer un décret pour la communauté à moins que la communauté ne soit capable de le porter » ('Avodah Zarah 36a).

5 : Nos Maîtres nous enseignent : "hais les honneurs" (Pirqé Avot 1:10), car, par abus de pouvoir, le risque de pécher est grand et la mort peut survenir prématurément (B'rakhot 55a).

 

ils agrandissent leurs Téfilines et rallongent leurs Tsitsit : ils élargissent leurs boîtiers et lanières de téfilines, et rallongent le fil bleu de leurs tsitsit (la version syriaque écrit 'Tekhél'ta', qui désigne le fil tékhélèt, bleu, comme dans : "Le Tékhélèt de Rabbi Yonatân traînait" (Bérakhot 18a)).

Il est rapporté : "certains s’entourent de leur Talith, il mettent des Téfilines sur leur têtes et ils oppressent les pauvres. C’est sur eux qu’il est écrit ‘les opprimés sont dans les larmes, et personne qui les console !’ c’est à moi de les punir’ dit HaShem. Comme il est dit, "Maudit soit celui qui fait avec négligence l’œuvre d'HaShem" (Yirméyahou/Jérémie 48:19) » (Qohélèt Rabbah 4:1.1).

7 : « Rav Yéhoudah dit : trois choses abrègent les jours et les années de l’homme [...] celui qui se conduit avec supériorité » (B'rakhot 55a).

8 Mais vous : les douze.

ne vous faites pas appeler 'Rabbi' : entre vous. Mais pour nous, ils sont des Rabbis, ainsi qu'il est dit : "si les Anciens étaient comme des messagers célestes, alors nous sommes comme des hommes. Et si les Anciens étaient comme des hommes, alors nous sommes comme des ânes" (Shabbat 112b).

9 : comme il est écrit : "N'est-il pas un Seul Père pour nous tous ? N'est-il pas un Seul E.l qui nous a créés ?" (Malakhi/Malachie 2:10).

10 morénou : "notre enseignant".

13 hypocrites : « L’un devrait exposer les hypocrites pour éviter la profanation du Nom » (Yomah 86b).

 

Vous fermez le royaume des cieux aux hommes : par les dures halakhot que vous liez, et par votre attitude hypocrite, qui les éloignent de la Torah, ils "ont donc fait trébucher un grand nombre contre la Torah" (Malakhi/Malachie 2:8).

14 Vous dévorez les maisons des veuves : « celui qui vole la veuve et l’orphelin, c’est comme s’il volait HaShem Lui-même » (Shémot Rabbah 30:8).

15 guèr : un converti.

un fils de la géhenne : non seulement il vous imite dans vos attitudes, mais il va encore plus loin que vous !

23  le ma'asser de la menthe, du fenouil, du cumin : ils donnaient le dixième de ces plantes, ainsi qu'il est stipulé dans la Mishna : "celui qui décortique de l'orge...si il garde en ses mains, il doit en donner le ma'asser [...] celui qui frotte les épis de blé et garde les grains, il doit en donner le ma'asser" (Ma'as'rot 4:5), et "Rabban Shim'ôn ben Gamliel dit : les pousses de fenugrec, de moutarde et de haricot blanc requirent le ma'asser" (Ma'as'rot 4:6).

Il est également précisé : « pourquoi le Temple a-t-il été détruit ? Ils travaillaient dans la Torah et ils se préoccupaient des ma'ass'rot ; alors pourquoi ont-ils été exilés ? Parce qu’ils aimèrent l’argent et haïrent leur prochain, ceci vient vous enseigner que la haine du prochain est difficile aux yeux d'HaShem et que la Torah la considère comme étant l’équivalent de l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle, et le sang versé » (Tosefta Ména’hot 13:22).

Il faut faire ceci, sans laisser cela : vous devez vous concentrer sur l'essentiel, votre relation au prochain, tout en continuant d'observer ces halakhot, en donnant les bonnes priorités à chaque chose.

25 Vous purifiez le dehors de la coupe et du plat : les P'roushim de l'école de Shammaï faisaient le lavage des mains avant de boire une coupe de vin et de manger du pain posé sur le plat, afin de consommer en état de pureté (B'rakhot 43a, 52a-b), mais le dedans est plein de rapine, de voracité : mais ce que vous y mettez est le produit du vol des veuves et des pauvres.

26 Purifie d’abord l’intérieur de la coupe : obtenez dignement, sans vol aucun, vos produits, puis que son extérieur même devienne pur : alors vos ablutions prendront tout leur sens.

A ce sujet, "Rabban Gamliel disait : tout talmid dont l'intérieur n'est pas comme l'extérieur ne peut pas entrer dans la maison d'étude !" (B'rakhot 28a), ce qui signifie que celui qui s'adonne à la Torah sans la véritable crainte du Ciel n'a, en vérité, pas de part dans la Torah d'Israël (Maharcha, Yoma 72b).

27 des tombes chaulées qui, au-dehors, semblent belles : la chaux était utilisée pour embellir. En effet, quand elle est appliquée sur la peau, celle-ci voit sa couleur rehaussée et elle rosit : "Rav Bivi avait une fille : il l'a enduite de chaux membre par membre, et a pu prendre quatre cents zouz pour elle" (Shabbat 80b). La beauté de la fille avait été rehaussée, ce qui permit au Rabbi de demander une forte dot (Rachi sur cette Guémara).

28 : il est rapporté "selon Rabbah, le fils de Rav Houna, que celui connaît la Torah mais qui n'a pas en lui la crainte du Ciel ressemble à un trésorier à qui l'on aurait confié les clefs des portes intérieures, mais non celles des portes extérieures qui lui permettraient d'y accéder. Rabbi Yanaï proclamait : malheur à celui qui n'a pas de cour intérieure mais se fabrique un portail comme s'il en avait une !" (Shabbat 31b).

33 Serpents, race de vipères : comme il est écrit : "leur vin, c'est le venin des serpents, c'est le poison cruel des aspics" (Dévarim/Deutéronome 32:33). Cela signifie que leur Torah (qui est comparée au vin par nos Maîtres, Ta'anit 7a) était devenue semblable à un poison, qui les tuaient tant eux que ceux qu'ils enseignaient à cette époque.

géhenne : "Et Rabbi El'azar dit, ‘Tout homme dans lequel il y a de l’hypocrisie, tombe dans la géhenne, comme il est dit ‘malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal’ (Yésha'yahou/Isaïe 5:20).’ ‘Qu’est-il écrit après? ‘Comme la flamme dévore le chaume ainsi votre racine sera dévorée et vos fleurs s’en iront en poussière’ (Yésha'yahou/Isaïe5:24)" (Sotah 41b).

34 prophètes : des p'roushim de l'école d'Hillel, ayant la stature de prophètes (Sotah 48b), des hakhamîm  : des Sages comme Stéfanos (Histoire des Talmidim/Actes 7), et des sof'rim : des érudits en Torah comme Rabbi Shaoul.

35 le sang d’Hévèl : le premier meurtre décrit par la Torah.

jusqu’au sang de Zekharyah bèn Yéhoyadah : dernier meurtre consigné dans le Tanakh.

36 tout cela viendra sur cet âge : c'est la destruction du Temple, et le début de la déportation du peuple, au début dernier exil, car "tu n'auras pas obéis à la Voix d'HaShem ton E.lohim" (Dévarim/Deutéronome 28:45). La destruction du Temple est donc intervenue à cause de la haine gratuite (Yomah 9b), c'est la raison pour laquelle Rabbi Yéshou'a et ses talmidim ont beaucoup insisté sur l'amour du prochain.

37 Yéroushalayim ! Yéroushalayim : appeler deux fois par le nom est un témoignage d'amour (Rachi sur Béréshit/Genèse 22:11).

38 votre Maison : le Temple, car "ainsi Parle HaShem : si vous refusez de M'écouter, de suivre Ma Torah que J'ai promulguée devant vous, d'obéir aux paroles de Mes serviteurs les néviim que sans cesse et dès la première heure J'envoie vers vous, sans que vous leur prêtiez attention, Je traiterai cette Maison pareillement à Chilo, et de cette ville Je ferai un objet de malédiction pour tous les Goyim de la Terre" (Yirméyahou/Jérémie 26:4-6).

39 jusqu’à ce que vous disiez : jusqu'à ce que les autorités spirituelles d'Israël reconnaissent Rabbi Yéshou'a comme étant la pierre angulaire. La traduction araméenne de ce verset des Téhilim est : ""source de bénédiction est celui qui vient dans le nom de la Parole d'HaShem" disent les bâtisseurs" (Targoum sur Téhilim/Psaume 118:26).

Par le mérite d'Immanouel Alvarez.