16

1 J’entendis une voix forte hors du Temple. Elle dit aux sept messagers : « Allez ! Versez les sept coupes de l’écume d’E.lohim sur la Terre ! »

2 Il s’en alla, le premier, il versa sa coupe sur la Terre ; et ce fut l’ulcère malin et pernicieux sur les hommes qui avaient la marque de la bête et se prosternaient devant son image.

3 Le deuxième versa sa coupe sur la mer ; et ce fut du sang, comme d’un mort ; tout être en vie mourut ; ceci dans la mer.

4 Le troisième versa sa coupe sur les fleuves et les sources d’eaux, et ce fut du sang.

5 J’entendis le messager des eaux. Il dit : « Toi, le Juste, l’Étant et l’Était, le Sacré, parce que Tu les juges,

6 parce qu’ils ont versé le sang des consacrés et des viim, Tu leur donnes du sang à boire, et ils le valent. »

7 J’entendis l’autel dire : « Oui, HaShem E.lohim Ts.éva'ôt, Tes jugements sont véridiques et justes. »

8 Le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Il lui fut donné de brûler les hommes dans le feu.

9 Les hommes furent brûlés par une grande chaleur ; ils blasphémèrent le Nom d’HaShem ayant puissance sur ces plaies, et ne firent pas téshouvah pour Lui donner gloire.

10 Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête ; et ce fut le royaume de la bête, il s’enténébra ; ils se rongèrent, leur langue, de douleur.

11 Ils blasphémèrent l’E.lohim du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères. Mais ils ne firent pas téshouvah loin de leurs œuvres.

12 Le sixième versa sa coupe sur le fleuve, le grand, le Pérat. Ses eaux furent asséchées pour que soit prête la route des rois, ceux du soleil levant.

13 Je vis, hors de la bouche du dragon, hors de la bouche de la bête, et hors de la bouche du faux inspiré, trois souffles immondes comme des crapauds.

14 Oui, c'étaient les souffles des démons, faiseurs de signes ; ils allèrent vers les rois de tout l’univers, pour les rassembler pour la guerre au grand jour d’E.lohim Ts.éva'ôt.

15 « Voici, je viens comme un voleur. Heureux, le veilleur, le gardien de ses vêtements, pour qu’il ne marche pas nu et qu’ils voient sa honte ! »

16 Il les rassembla au lieu appelé en hébreu 'Har Méguiddo'.

17 Le septième versa sa coupe sur l’air. Une voix forte sortit du Temple, venant du Trône.  Elle dit : « C’est arrivé ! »

18 Et ce fut des éclairs, des voix, des tonnerres, et ce fut le grand séisme, tel qu’il n’en fut jamais, depuis que l’homme est sur Terre, un tel séisme, aussi grand.

19 Et ce fut la cité, la grande, scindée en trois parties ; et les cités des goyim tombèrent. Bavèl, la grande, fut rappelée devant E.lohim pour qu’Il lui donne le pot du vin de l’écume de Sa brûlure.

20 Toute île s’enfuirent, les montagnes ne se trouvèrent plus.

21 Une grande grêle, de la taille d’un talent, tomba du ciel sur les hommes. Les hommes blasphémèrent HaShem pour la plaie de la grêle, parce que grande était sa plaie, à l’excès.

*

8-9 : "le Saint Béni Soit-Il défera l'étui du Soleil et le découvrira, afin qu'il consume les méchants" (Qohélèt Rabbah 1:11, Nédarim 8b).

 

14 pour la guerre : la guerre de Gog.

 

15 le gardien de ses vêtements : qui se sanctifie et se purifie par les mitsvot.

 

19 la cité, la grande : Rome.

 

20 : tous les paysages furent chamboulés par ce séisme.

21 : Nos Maîtres rapportent : "Moshé étendit les mains et prononça une courte prière ; tonnerre et grêle cessèrent immédiatement. La Torah dit : "Grêle et pluie ne tombèrent plus sur la terre" - même la grêle qui était en train de tomber resta suspendue en l'air. Une partie de cette grêle tomba, plus tard, sur les Amorréens à l'époque de Yéhoshou'a (Yehoshou'a/Josué 10:11). Certaines de ces pierres se trouvent encore suspendues au ciel et tomberont pendant la guerre de Gog et Magog, comme le prédit l’Écrit (Ye'hezqèl/Ezechiel 38:22)" (Méâm Loez Shémot, 9:33), et "ces grêlons étaient très volumineux, chaque grêlon avait la taille de six poignées de glace" (Ibid, 9:23-24).