9

1 Le cinquième messager sonna. Je vis une étoile tomber du ciel sur la Terre. La clé du puits de l’abîme lui fut donnée.

2 Il ouvrit le puits de l’abîme. Une fumée monta hors du puits, comme la fumée d’une grande fournaise. Le soleil et l’air s’enténébrèrent par la fumée du puits.

3 De cette fumée, des criquets sortirent sur la Terre. La puissance leur fut donnée, semblable à la puissance des scorpions de la Terre.

4 Il leur fut dit de ne pas nuire à l’herbe de la Terre, à toute verdure ni à tout arbre, sauf aux hommes qui n’ont pas le sceau d’HaShem sur leur front.

5 Il leur fut donné non pas de les tuer, mais de les tourmenter cinq mois. Leur tourment était semblable au tourment du scorpion quand il pique l’homme.

6 En ces jours, les hommes cherchèrent la mort et ne la trouvèrent pas. Ils désirèrent mourir, mais la mort fuyait loin d’eux.

7 Semblables à des criquets, ils étaient semblables à des chevaux prêts pour la guerre. Sur leur tête, comme des couronnes semblables à de l’or ; leurs faces étaient comme des faces d’hommes.

8 Ils avaient des cheveux semblables à des cheveux de femmes. Leurs dents étaient comme celles des lions. Ils avaient un thorax comme un thorax de fer.

9 La voix de leurs ailes était semblable à la voix de chars et de chevaux multiples qui courent à la guerre.

10 Ils avaient des queues semblables à des scorpions, avec des dards, et dans leurs queues leur puissance de nuire aux hommes cinq mois.

11 Ils avaient sur eux un roi, le messager de l’abîme, nommé en hébreu Avadôn, « perdition » ; en grec, il a nom Apollyôn.

12 Le « oïe », le premier, s’en alla. Voici, vinrent encore deux « oïe » après cela !

 

13 Le sixième messager sonna, et j’entendis une voix hors des quatre cornes de l’autel d’or qui était en faces d’HaShem.

14 Elle dit au sixième messager, celui du shofar : « Délie les quatre messagers liés sur le grand fleuve, le Pérat. »

15 Les quatre messagers prêts pour l’heure, le jour, le mois, l’année, furent déliés pour tuer le tiers des hommes.

16 Le nombre des corps de cavalerie, deux myriades de myriades. J’en ai entendu le nombre.

17 En une vision, j’ai vu ainsi les chevaux : ceux qui étaient assis sur eux avaient des cuirasses de feu, d’hyacinthe et de soufre. Les têtes de chevaux étaient comme des têtes de lions. De leur bouche sortait le feu, la fumée, le soufre.

18 Par ces trois plaies le tiers des hommes fut tué ; par le feu, la fumée, le soufre, sortis de leurs bouches.

19 Oui, la puissance des chevaux était dans leur bouche et dans leurs queues. Oui, leurs queues, semblables à des serpents, avaient des têtes. Avec elles, ils nuisaient.

20 Le reste des hommes qui n’avaient pas été tués par ces plaies ne firent pas téshouvah des œuvres de leurs mains. Ils se prosternaient devant les démons, les idoles d’or, d’argent, de bronze, de pierre, de bois, qui ne peuvent voir, entendre ou marcher.

21 Ils ne firent pas téshouvah de leurs meurtres, de leurs sorcelleries, de leurs puteries, ni de leurs vols.

*

1 une étoile : un messager céleste.

La clé du puits de l’abîme : de la géhenne, qui possède sept noms : Puits, Oubliettes, Silence, Bourbier, Shéol, Ombre de mort, Terre d'en-dessous (Zohar Routh 79b, 'Erouvîn 19a).

2 Il ouvrit le puits de l’abîme : afin que les messagers exterminateurs agissent sur Terre comme il agissent dans la géhenne.

la fumée d’une grande fournaise : "Rabbi Yirmeyah ben El'azar dit : la géhenne possède trois entrées [...] une à Yéroushalaim [...] "dont la fournaise est à Yéroushalayim" : c'est une entrée de la géhenne" ('Erouvîn 19a). Rachi précise : ""Comme la fumée d'une fournaise" : un puits dans lequel on fait brûler les pierres qui deviennent du ciment, et ainsi chaque fois qu'il est écrit 'fournaise' dans la Torah" (Béréshit/Genèse 19:28).

Le soleil et l’air s’enténébrèrent par la fumée du puits : "En effet, dès que le jour s'obscurcit, les méchants sont punis dans la géhenne par ces destructeurs" (Zohar Routh 79b).

2-3 : "la première demeure [de la géhenne] est le Puits. C'est la demeure supérieure où se trouve nombre de groupes d'anges destructeurs, tels un puits sans eau, mais remplis de serpents et de scorpions. Ainsi cette demeure est appelée Puits, en lui se trouvent de nombreux groupes d'anges destructeurs, tels des serpents brûlants, qu'on ne peut charmer" (Zohar Routh 79b).

3 des criquets : des mauvais esprits.

4 à l’herbe de la Terre, à toute verdure ni à tout arbre : qui représentent les hommes avec leurs différents niveaux spirituels.

5 : "Ces administrateurs vont et viennent en toute hâte, et châtient les âmes des réshaïm" (Zohar Routh 79b).

7 comme des couronnes semblables à de l’or : car toute autorité leur a été donné sur les hommes sans la marque.

leurs faces étaient comme des faces d’hommes : ils se présentent aux hommes sous un bon jour.

8 semblables à des cheveux de femmes : pour les attirer.

Leurs dents étaient comme celles des lions : quand ils s'attaquent à l'homme, c'est tel un lion qui déchire sa proie.

un thorax de fer : on ne peut les détruire, comme le fer arrête les attaques.

11 Avadôn : qui est également le nom d'un des niveaux de la géhenne ('Erouvîn 19a), et : "célèbre-t-on Ta Bonté dans la tombe, Ta Fidélité dans l'avadôn ?" (Téhilim/Psaume 88:12). Apollyôn : "Destructeur". Il est également précisé : "Trois administrateurs règnent sur la géhenne, sous la direction de Douma, ce sont : Destructeur, Colère, Courroux. Les autres gouvernent sous leur égide" (Zohar Routh 79b).

17 une vision : en hébreu "hizayôn", terme dénotant une prophétie se rapportant jusqu'à l'époque du Roi Messie (Kéli Yaqar sur Beit Shmouel/2 Samuel 7:17).

18 : comme il est dit : "Je donnerai des prodiges aux Cieux, sur la Terre : sang, feu et palmiers de fumée" (Yoël/Joël 3:3).