2

1 Au messager de la communauté d’Éphèse, écris : "Il dit ceci, le détenteur des sept étoiles dans sa droite, celui qui marche au milieu des sept ménorot d'or :
2 Je connais tes œuvres, ta peine et ta persévérance. Tu ne peux souffrir les résha'im, tu as éprouvé ceux qui se disent eux-mêmes envoyés et qui ne le sont pas : tu les as trouvés menteurs.

3 De la persévérance, tu en as ; tu as souffert à cause de mon nom, sans te lasser.

4 Mais j'ai ceci contre toi : ton premier amour, tu l'as laissé.

5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé et fais téshouvah ! Tes premières œuvres, fais-les, sinon, je viens à toi, et je ferai mouvoir ta ménorah hors de sa place, à moins que tu ne fasses téshouvah.

6 Mais tu as ceci : tu hais les œuvres des nicolaïtes, que moi aussi je hais.

7 Qui a des oreilles entende ce que la rouah dit aux communautés ! Au vainqueur, je donnerai à manger du 'ets hayyîm, celui qui est dans le gân 'edèn d'HaShem".

8 Au messager de la communauté de Smyrne, écris : "Il dit ceci, le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui vit.
9 Je connais ton tourment, ton humiliation, mais tu es riche, et le blasphème de ceux qui disent être des Juifs et ne sont qu'une synagogue du satân.

10 Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, l'accusateur va jeter certains d'entre vous en prison, pour que vous soyez éprouvés. Vous aurez des jours de tourment : dix. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie.

11 Qui a des oreilles entende ce que la rouah dit aux communautés ! Le vainqueur ne subira certes pas le dommage de la seconde mort".

12 Au messager de la communauté de Pergame, écris : "Il dit ceci, celui qui a l'épée aiguisée à double tranchant :
13 je connais où tu habites, là où est le trône du satân. Mais tu tiens ferme à mon nom, sans renier ta émounah en moi, même aux jours d'Antipas, mon témoin, celui qui adhère à moi, tué chez vous, là où le satân habite.

14 Mais j'ai un rien contre toi : tu as là des détenteurs de l'enseignement de Bil'âm, qui enseigna Balaq à jeter l'achoppement devant les bénei Yisraël, à manger des viandes sacrifiées aux idoles et à putasser.

15 De même, toi aussi, tu as des détenteurs de l'enseignement des nicolaïtes.

16 Fais donc téshouvah ! Sinon, je viendrai rapidement, et je combattrai contre eux avec l'épée de ma bouche.

17 Qui a des oreilles entende ce que la rouah dit aux communautés ! Au vainqueur je donnerai la mane cachée, et je lui donnerai une pierre blanche, et sur la pierre un nom nouveau, que nul ne connaît, sauf celui qui le reçoit".

18 Au messager de la communauté de Thyatire, écris : "Il dit ceci, le fils d'HaShem, qui a des yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain :
19 Je connais de toi les œuvres, l'amour, la émounah, le service, ta constance, et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières.

20 Mais j'ai ceci contre toi : tu laisses la femme Izèvèl, qui se dit elle-même 'prophétesse', enseigner et égarer mes serviteurs, pour putasser, et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.

21 Je lui donne du temps, afin qu'elle fasse téshouvah, mais elle ne veut pas faire téshouvah de sa puterie.

22 Voici, je la jette sur un lit, et les adultères avec elle, dans un grand tourment, à moins qu'ils ne fassent téshouvah de ses œuvres.

23 Et ses enfants, je les tue à mort. Toutes les communautés sauront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs ; je vous donne à chacun selon vos œuvres !

24 Je vous dis à vous, aux restes de Thyatire, à ceux qui n'ont pas cet enseignement, et qui n'ont pas connu les 'profondeurs du satân', comme ils disent, non, je ne jette pas sur vous d'autre fardeau,

25 sauf ce que vous avez. Tenez-y ferme jusqu'à ce que je puisse venir.

26 Au vainqueur, et à celui qui, jusqu'à la fin, garde mes œuvres, je donnerai puissance sur les goyim.

27 Il les paîtra avec une verge de fer, il les brisera comme un vase d'argile. 

28 Comme je l'ai reçu de mon Père, je lui donnerai aussi l'étoile du matin.

29 Qui a des oreilles entende ce que la rouah dit aux communautés !"

*

1 celui qui tient les sept étoiles [...] sept ménorot d'or : les caractéristiques mises en avant sont en lien avec les problèmes de la communauté. L'homme possède sa femme et reçoit son amour, comme le Messie possède cette communauté, et doit recevoir son amour.

5 je ferai mouvoir ta ménorah hors de sa place : je te secouerai par des épreuves.

6 nicolaïtes : des personnes qui se livraient à l'immoralité et l'idolâtrie (versets 14-15).

7 à manger du 'ets hayyîm : l'arbre de la vie éternelle, qui est la Torah (Mishléi/Proverbes 3:18).

8 le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui vit : l'épreuve de cette communauté était la fidélité jusqu'à la mort, et l'espérance de la vie éternelle.

9 tu es riche : en Torah et en émounah.

et le blasphème de ceux qui disent être des Juifs : des Juifs qui n'ont pas le comportement qu'ils devraient avoir, mais qui se conduisent en ennemis du tsaddiq. Autre explication : des goyim se faisant passer pour des Juifs.

 

une synagogue du satân : ils sont opiniâtres et effrontés, comme : « J'ai un jeune frère, il est le premier-né du satân » (vamot 16a).

11 le dommage de la seconde mort : réservé aux résha'im du monde : « Que Réouven vive dans ce monde et ne meure pas de la second mort de laquelle mourront les résha'im dans le monde à venir » (Targoum Yeroushalmi sur varim/Deutéronome 33:6).

12 l'épée aiguisée à deux tranchants : la Torah, qui est tranchante sur les questions de l'idolâtrie et de l'immoralité.

13 là où est le trône du satân : Pergame était un important centre d'idolâtrie, comportant plusieurs temples (dont le grand autel, et un temple pour le culte impérial), ce qui rendait difficile le véritable service Divin : « En effet, Edom distrait Yisraël de l'étude de la Torah et il l'assemble à l'endroit où le mauvais penchant à élu son séjour » (Shémot Rabbah 35:5).

14 l'enseignement de Bil'âm : ainsi qu'il est écrit : « Voici, ce sont elles qui ont engagé la rébellion des bénei Yisraël sur la parole de Bil'âm contre HaShem, à propos de Pé'or » (Bamidbar/Nombres 31:16), qui savait que « l'E.lohim d'Israël déteste la débauche » (Sanhédrîn 93a). De même ici, de faux convertis entrainaient ces talmidîm à adopter des comportements comme ceux présents dans les temples idolâtres de cette époque.

16 je combattrai contre eux avec l'épée de ma bouche : comme il est dit : « Du souffle [de la Torah] de ses lèvres il fera mourir le rasha' » (Yésha'yahou/Isaïe 11:4).

17 la mane cachée : la mane qui est cachée dans le troisième des sept cieux, shaqim, et réservée pour les tsaddiqîm (Haguigah 12b). Autre explication : le pot de mane, présent dans l'arche, qui a été caché par le navi, et sera révélé par le Roi Messie, comme il est rapporté : « Étant monté, Yirméyahou trouva là une habitation en forme de caverne où il fit entrer la tente, l'arche et l'autel des qétorèt, puis il en obstrua l'accès. Certains de ses compagnons vinrent pour marquer le chemin mais ne purent le retrouver. Quand Yirméyahou l'apprit, il les rabroua pour dire : "Le lieu ne sera pas connu avant qu'HaShem rassemble le rassemblement du peuple et lui fasse miséricorde. Alors HaShem découvrira ces paroles et la gloire d'HaShem se verra comme elle se découvrit à Moshéh, et aussi à Shélomoh, quand il pria pour la consécration grandiose du lieu" » (Beit Makkabbîm/2 Maccabées 2:5-8). La mane représente la Torah, qui est comparée au pain, et qui est donnée en récompense à ceux qui ont rejeté la « torah » de Bil'âm.

pierre blanche : symbole d'acquittement.

un nom nouveau : un nom désignant sa nouvelle mission dans le 'olam haba, en fonction des mérites qu'il aura acquis dans ce monde-ci.

18 des yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain : en rapport avec la débauche présente dans cette communauté, comme il est dit : « Vous n'irez pas derrière votre cœur et derrière vos yeux, derrière lesquels vous putassez » (Bamidbar/Nombres 15:39) et : « Ses pieds descendent vers la mort, ses pas atteignent le shéol » (Mishléi/Proverbes 5:5). Yeshou'a a mérité des yeux purs pour avoir préservé son regard toute sa vie, et des pieds comme l'airain pour s'être gardé de la débauche, comme il est rapporté : « Rachi explique qu'elle [la cuve de cuivre dans le mishkân] a été confectionnée avec les miroirs des femmes [dans lesquels elles se regardaient lorsqu'elles se faisaient belles] [...] Comme on y ferait boire la femme sotah, les femmes ont participé à la confection de cette cuve, pour proclamer qu'elles étaient de bonne moralité, et qu'elles désiraient être testées par les eaux de cette cuve, sachant elles-mêmes qu'elles étaient pudiques. Et si elles ont donné précisément du cuivre [hoshèt], c'est parce qu'il est écrit : "Tu avais le front d'une femme prostituée" (Yirméyahou/Jérémie 3:3), et  : "Ton front est de bronze [houshah]" (Yesha'yahou/Isaïe 48:4). Or, nous savons que l'accusateur ne peut être commué en défenseur, telle étant la raison pour laquelle elles ont donnée du cuivre [hoshèt] » (Kéli Yaqar, Shémot 38:8).

19 le service : la téfilah.

20 Izèvèl : une femme qui a l'esprit d'Izévèl, qui avait égaré le peuple d'Israël dans le péché à l'époque des rois.

22 je la jette sur un lit, et les adultères avec elle : je les jugerai tous ensemble au sein de leur faute, comme : « Pînhas bèn El'azar bèn Aharôn, le kohèn, vit. Il se leva du sein de la communauté, prit un javelot dans sa main, vint derrière l'homme d'Israël dans l'alcôve, et les poignarda tous les deux » (Bamidbar/Nombres 25:7-8).

23 ses enfants : ceux qu'elle a formé, car les talmidîm d'une personne sont également appelés ses « enfants », je les tue dans 'olam hazé, à mort : dans 'olam haba.

24 aux restes : vous qui restez fidèles à la Torah et au tsaddiq de vérité, comme dans : « Je laisse en Yisraël sept mille hommes, tous les genoux qui n'ont pas ployé devant Ba'al, et toute bouche qui ne l'a pas baisé » (Alef Mélakhim/Rois 19:18).

profondeurs du satân : selon le contexte, l'idolâtrie.

27 comme il est écrit : « Demande-le-Moi, Je donne en ta possession les goyim, et pour ta propriété les confins de la terre. Écrase-les au sceptre de fer, fracasse-les comme un vase de potier » (Téhilim/Psaume 2:8-9).

28 l'étoile du matin : la royauté : « Je suis la racine et la semence de David, l’étoile resplendissante du matin » (22:16). Autre explication : de même qu'il aura autorité sur les goyim, de même il aura une autorité sur Yisraël, appelé ayèlèth ("étoile") : « Cela réfère à l'Assemblée d'Israël : "ayélèt ahavim" (la biche des amours) (Mishléi/Proverbes 5:19) qui "apparaît comme l'aurore" (Shir HaShirim/Chant des chants 6:10) » (Rachi sur Téhilim/Psaume 22:1). Et « du matin », en référence à la délivrance finale, qui est appelée l'aurore, le matin (l'exil étant comparé à la nuit), et tout cela comme il est dit : « Tu auras autorité sur dix villes » (Louqas/Luc 19).